Katoomba

randonnée dans les Blue Mountains

Jour 1 : mardi 20 février 2018

De Uluru à Katoomba

6.8 km

Après un séjour au parc national Uluru-Kata Tjuta, nous retraversons, en 3h00 de vol avec la compagnie Jetstar, la moitié du pays pour retrouver Sydney. Comme nous avons déjà visité la ville pendant une semaine, nous souhaitons nous rendre directement dans les Blue Mountains. Depuis l’aéroport, ce trajet en train est très aisé, munis obligatoirement d’une carte Opal. Il faut emprunter la ligne « T8 South » pour rejoindre la station « Central », puis y prendre la ligne « T1 Western ».

La seule contrainte est que ce trajet depuis l’aéroport est surfacturé. En effet, des frais supplémentaires sont imposés aux voyageurs au départ et à l’arrivée des stations « International Airport » et « Domestic Airport ». Comme nous n’avions ni l’envie de payer les 14,30 AUD par personne de frais, ni d’essayer de frauder, nous avons opté pour une solution efficace : nous rendre à pied à la station suivante de la même ligne, « Mascot Station ». Cette dernière est facilement accessible à pied depuis le terminal domestique, à seulement 1,8 kilomètres en 25 minutes. D’ici, nous effectuons le même trajet que celui énuméré précédemment pour 5,95 AUD par personne en période horaire creuse ; le tarif est de 8,50 AUD en horaires de pointe.

Nous avons pris soin d’emporter un casse-croûte avec nous, acheté au supermarché IGA, situé à côté de la station Mascot car notre horaire d’arrivée est prévu à 21h16 : les supermarchés de Katoomba auraient été fermés. Bon à savoir, le wifi est disponible et gratuit autour de la station Mascot.

Le trajet dure deux heures pour rejoindre Katoomba depuis la station « Central ». Les trains sont confortables et il n’est pas interdit d’y manger.

Lorsque le train s’arrête rapidement à Katoomba, nous en descendons et sommes surpris par la météo. Le brouillard donne à la nuit une atmosphère étrange et il fait très froid. Nous qui arrivons en short d’Uluru avec nos 46°C, nous sommes frigorifiés. Un œil sur le thermomètre nous indique qu’il ne fait que 19°C…

Heureusement, nous avons réservé une chambre dans un hôtel situé à deux minutes à pied : « The Metropole Guest House ». Sa réception ferme à 18h00 alors nous devons rentrer par la porte arrière afin de récupérer notre clé et nous enfermer au chaud : Benjamin doit brancher le chauffage ! Et là, nous ne pouvons nous empêcher de penser que nous aurons froid lors de notre retour en France. Aujourd’hui, nous fêtons nos 10 mois de voyage !

Cet hôtel est charmant avec son style de vieille bâtisse en pierres à la décoration d’époque. Nous nous y sentons bien instantanément et retrouvons l’agréable sensation de s’endormir sur un matelas.

Jour 2 : mercredi 21 février 2018

Randonnée dans les Blue Mountains

23.6 km

Katoomba permet de découvrir la vaste région des Blue Mountains qui s’étend sur 1436 km². Elle en est la ville la plus touristique grâce à sa facile accessibilité depuis Sydney. De plus, il est possible de randonner depuis cette localité, sans avoir besoin de véhicule.

De bon matin, nous nous rendons jusqu’au Echo Point. Depuis cette plateforme, nous avons une vue panoramique incroyable sur la vallée mais les stars que des millions de visiteurs viennent admirer chaque année sont les Three Sisters.

Il s’agit de trois rochers culminant à 922, 918 et 906 mètres d’altitude. Il faut noter que la région des Blue Mountains est étroitement liée aux croyances aborigènes. Ainsi, l’une des versions de cette légende raconte que les trois sœurs étaient humaines à l’origine et qu’elles auraient été transformées en pierre pour les protéger de la guerre entre deux tribus. L’origine de ce conflit n’était autre que l’amour des trois sœurs envers trois frères d’une tribu voisine : les mariages ont été interdits et les trois hommes ont voulu enlever les trois femmes. Un ancien aurait transformé les sœurs en rocher, promettant de les libérer à la fin de la guerre mais ce dernier a été tué, laissant les trois sœurs transformées à jamais. De façon plus terre à terre, le nom « Blue Mountains » fait référence aux reflets bleutés qui proviennent des vapeurs d’eucalyptus, arbres qui peuplent la forêt.

Il existe de très nombreux chemins de randonnées dans les Blue Mountains et il y en a pour tous les niveaux. Nous nous rendons donc au Tourist Centre, situé à l’orée de la plateforme afin de découvrir leurs conseils. Nous optons pour une randonnée à la journée, dont le parcours permet de varier les types de chemin. Au Tourist Centre, les conseils sont gratuits mais les cartes sont vendues 3 AUD. Nous avons trouvé toutefois que les chemins n’étaient pas bien balisés. L’application maps.me nous a donc bien aidé pour trouver notre destination.

Nous commençons par le « Three Sisters Walk » qui nous permet de rejoindre, en quelques minutes et quelques marches, le premier des rochers. Il est assez impressionnant de se retrouver sur cette passerelle à observer la roche, dont la forme est toujours façonnée par le vent et l’eau. À terme, ces rochers sont voués à disparaître.

Nous poursuivons sur le « Prince Henry Cliff Walk » dont le chemin est large et très praticable. Situé sur les hauteurs des falaises, il nous permet d’accéder à une succession de points de vue. Le « Burrabarroo Lookout » est sans hésitation notre préféré car nous y accédons par un peu de grimpette sur les rochers. Nous n’osons à peine regarder en bas tant le vide est impressionnant.

Après avoir longé sur quelques mètres le bord d’une route, nous nous engouffrons de nouveau dans la forêt. Le paysage se dégage rapidement sur une vue sublime : la cascade de Leura dévale la roche. Nous prenons le temps de remonter son cours.

La cascade de Leura est un point central qui permet de partir dans plusieurs directions : nous prenons celle du Giant Stairway. À partir de cet instant, l’accès à ce chemin est conseillé uniquement aux randonneurs expérimentés. En effet, le chemin devient plus étroit, le dénivelé est important et les escaliers sont nombreux.

Nous empruntons le « Federal Pass » pour arriver au pied de la cascade de Leura, puis le « Dardanelles Pass ». Ces chemins nous font descendre au cœur de la végétation et ne sont que très peu fréquentés : un paradis donc pour observer la faune. Les oiseaux sont nombreux à nous combler de leurs chants et de leur présence. Ainsi, alors que nous marchons en silence, un ménure, aussi connu sous le nom d’oiseau-lyre, débarque sur le chemin juste devant nous. La particularité de cet oiseau est de reproduire les sons et il paraît qu’il est capable de reproduire des bruits humains, tels que ceux de l’appareil photo ou de l’alarme antivol.

Nous rejoignons ainsi tranquillement le Giant Stairway, situé au pied des Trois Sisters. Cette partie est donc l’étape que nous préférons !

Nous poursuivons en direction des Furber Steps. Cette portion est très – trop – facile et donc très touristique : nombreux sont les voyageurs à l’emprunter avec un équipement assez mal adapté à la pratique de la randonnée. De plus, elle est en sous-bois n’a que peu d’intérêt visuel.

Les Furber Steps semblent être la bête noire des visiteurs des Blue Mountains. Nombreux sont ceux qui préfèrent descendre ses quelques 900 marches plutôt que de les grimper, quand d’autres préfèrent emprunter le funiculaire pour effectuer la remontée [dernier train à 16h50].

Sur 1,2 kilomètres, le dénivelé est certes intense mais il n’est pas continu. Ainsi, le chemin alterne entre marches, chemins de terre et points de vue. Cela nous donner la possibilité de nous arrêter pour observer des panoramas sublimes, notamment sur les falaises et les Three Sisters. Nous ne pouvons donc que recommander d’emprunter ce passage.

Arrivés en haut près de la cascade Katoomba, nous avons la chance d’observer un martin-chasseur géant, connu également sous le nom de Kookaburra. L’oiseau est perché sur une branche et comme son nom l’indique, il est assez volumineux : il mesure 45 cm de long. Nous pouvons ainsi observer son sublime pelage à distance, sans le faire fuir.

La dernière portion de la randonnée est aisée et nous permet de rejoindre, via le « Prince Henry Cliff Walk », notre point de départ, l’Echo Point, après six heures et 17 kilomètres.

Pour dîner, nous optons encore une fois pour des plats préparés achetés au supermarché Woolworths que nous accompagnons d’une bouteille de vin, acheté au magasin Liquorland [l’alcool est vendu en Australie dans des magasins spécifiques]. Nous avons toutefois observé que certains restaurant proposent des prix plutôt attractifs : 8,50 AUD pour un Fish and Chips, par exemple.

Jour 3 : jeudi 22 février 2018

Retour à Sydney

6.6 km

Nous avions prévu de passer trois nuits et deux journées pleines à découvrir les Blue Mountains, tant il y a de randonnées et de découvertes à y faire.

Ce programme a été complètement chamboulé par la compagnie « Air New Zealand », avec laquelle nous avions réservé un vol avec correspondance devant nous emmener de Sydney à Auckland, puis à Papetee. Cette combinaison de voyage étant très onéreuse, 14% de notre budget total avion pour ce simple aller, nous avions effectué la réservation au mois d’août dernier.

La semaine passée, la compagnie nous a informé que notre vol d’Auckland à Papetee était annulé car il n’était pas assez rempli. Nous n’avions donc que le choix de modifier nos dates de vol pour minimiser les coûts supplémentaires à quelques jours seulement du départ, la compagnie ne prenant évidemment pas en charge les frais additionnels.

Nous quittons donc une nuit plutôt Katoomba avec un goût de trop peu. Cela vaut effectivement le coût de rester plusieurs jours dans la région des Blue Mountains afin de pouvoir rayonner un peu plus loin de Katoomba, en voiture ou transports en commun.

Nous faisons une petite promenade dans les rues de la ville. Nous y découvrons de nombreuses boutiques d’antiquités : les fans de bric à brac, babioles et brocantes se sentent dans leur élément ici. Nous reprenons le train en sens inverse en direction de Sydney pour rejoindre l’aéroport : direction la Polynésie française !

en un clin d’oeil…

Où dormir ?

THE METROPOLE GUESTHOUSE

Classé #9/19 sur tripadvisor

34 € la nuit en chambre double avec salle de bain privative. Très charmant !

Commentaire Tripadvisor

Où manger ?

Nous avons fait nos courses au supermarché Woolworths. Il y a également un Aldi situé juste à côté et un magasin d’alcool. Attention aux horaires de fermeture !

Comment s'occuper ?

L’activité principale des Blue Mountains est évidemment la randonnée. Les parcours sont nombreux et il y en a pour tous les niveaux. L’office de tourisme, située à Echo Point, permet de récupérer toutes le sinformations nécessaires sur les différents chemins [ouvert tous les jours de 9h00 à 17h00].

Combien ça coûte ?

Vol Uluru → Sydney : 248 AUD
Train Mascot → Katoomba : 5,95 AUD
Eau : gratuite
Vin Malborough: 7 AUD
Carte randonnées : 3 AUD
By |2018-06-12T19:11:02+00:0014 mai 2018|Australie|

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.