Koh Samui

Noël et jour de l'an à la plage

Cela fait plus d’un an que nous prévoyons cette étape de notre voyage autour du monde car nous devons y passer les fêtes de fin d’année, en famille. Benjamin affectionne tout particulièrement cet endroit : en effet, il y a réalisé son premier stage à l’étranger en 2003. Fêtant de plus son anniversaire le 25 décembre, il souhaitait le célébrer sur cette île ! Ma famille nous a donc rejoint le 24 au matin et nous y avons passé les dix jours suivants.

Koh Samui est une île du sud de la Thaïlande, très prisée par le tourisme. Nous avons donc été surpris de ne croiser que peu de voyageurs en cette période de vacances scolaires. Le mauvais temps de l’année passée aurait-il fait des sceptiques ? Il est vrai que la météo sur l’île est plus qu’incertaine et nous en avons fait les frais pendant quatre jours : nous avons subi les séquelles du typhon Tembin, qui a touché une partie de l’Asie du Sud-Est. La pluie n’a pas atteint notre moral et nous avons pu profiter des activités extérieures, toutefois largement plus nombreuses que les activités intérieures.

Depuis quelques années, plusieurs autres îles du sud de la Thaïlande se sont ouvertes au tourisme, notamment Koh Samet, Koh Phangan, Koh Tao, Koh Lanta. Les régions de Krabi et de Phuket ne sont pas non plus en reste. Cependant, Koh Samui reste l’une des destinations préférées des touristes en Thaïlande et nous en avons vite compris les raisons. La côte ouest de l’île est plutôt authentique et préservée et nous a charmé avec ses cocotiers à perte de vue. Voici donc une liste non-exaustive de nos bons plans et activités réalisées.

Le Canon G12 de Benjamin est toujours inutilisable, les photos sont donc prises avec son Iphone. Celles marquées d’un P.B. sont les photos prises par mon petit frère.

Que faire à Koh Samui ?

La tournée des plages

L’activité emblématique de Koh Samui est évidemment la farniente sur ses plages jumelée aux baignades dans l’eau claire du Golfe de Thaïlande, où les marées sont quasiment inexistantes. Toutefois, il existe de très nombreuses plages : certaines très fréquentées, d’autres moins construites et plus désertes. Difficile de choisir donc ! Pendant dix jours, nous avons fait une tournée des plages [et encore, nous n’avons pas eu le temps de toute les visiter] et voici notre classement :

1. Lipa Noi Beach

Cette plage, située sur la côte ouest, est réputée pour être la plus belle plage de l’île : à l’unanimité nous sommes tombés d’accord avec cette affirmation. Elle n’est pas très grande mais il s’agit de LA plage paradisiaque par excellence : très peu de constructions, bordée de palmiers, une eau claire avec peu de profondeur et du sable fin. À notre grand étonnement, celle-ci n’était que peu fréquentée. Bref, nous la recommandons pour tous ceux qui recherchent le calme ! Seul ombre au tableau : l’embarcadère de ferry situé à proximité.

2. I-Talay Beach [Taling Ngam]

Située non loin de la précédente, elle est tout aussi paradisiaque. Nous recommandons de déjeuner au I-Talay Cottages & Restaurant. Un endroit charmant en bord de sable où la nourriture est délicieuse [150 – 180 THB par plat] et où il est possible de se faire masser, avec vue sur la mer, pour 400 THB. Seul bémol qui ne la place pas en position numéro 1 du classement : nous avons cohabité avec les puces de sable !

3. Choeng Mon Beach

Située au nord de l’île, nous ne nous sommes pas rendus sur la plage principale qui porte ce nom, mais sur celle près du Outrigger Koh Samui Beach Resort [il faut d’ailleurs traverser cet hôtel, gratuitement, pour y accéder]. Ce lieu est propice à la contemplation du paysage sublime et non à la baignade car il y a de multiples rochers dans l’eau.

4. Chaweng Noi

Nous avons apprécié cette plage depuis la terrasse du Blue Monkey, le bar de l’hôtel Sheraton. Benjamin y ayant travaillé en 2003 [l’établissement portait alors le nom « Imperial Samui Hotel »], nous y sommes allés en fin de journée. La vue et l’atmosphère sont des plus agréables pour siroter un délicieux cocktail [Happy Hours de 17h30 à 19h00, un cocktail acheté – un identique offert sur une sélection de boissons. Comptez 300 THB par cocktail et n’oubliez pas d’ajouter la TVA à 7% et les frais de service à 10%].

5. Chaweng Beach

Située sur la côte est, cette plage est l’une des plus populaires. Elle est donc assez fréquentée et il est difficile de trouver une place pour y poser sa serviette. Les hôtels et les bars y ont installé leurs terrasses et chaises longues. Toutefois, il est très agréable de marcher en bord d’eau sur ses sept kilomètres de longueur, qui en font la plus grande de l’île.

6. Maenam Beach

Cette plage est située au nord de l’île. Nous y avons passé quelques heures avant de nous faire surprendre par la pluie. Celle-ci était déserte, donc idéale pour jouer au frisbee, mais la météo était réellement mauvaise ce jour-là. Il y a de nombreux resorts et hôtels le long de cette plage, toutefois moins qu’à Chaweng, et les cocotiers la bordent.

7. Crystal Beach

Cette plage est située sur une anse entre deux rochers. Le sable est blanc et fin ; les hôtels et palmiers bordent la plage. Nous y étions juste après les séquelles du typhon Tembin et le lieu était rempli d’algues et de déchets en plastique. Attention pour la baignade, il y a de nombreux rochers. Le charme n’a pas opéré ici.

La route des temples

Pour [re]découvrir la culture bouddhique, rien de mieux que de visiter les temples de l’île. Certains sont extrêmement touristiques, tandis que d’autres sont déserts. Une tenue appropriée est demandée dans les temples : épaules et jambes couvertes jusqu’aux genoux pour les femmes ; pas de débardeurs ou de maillots de bain.

Big Bouddha ou Wat Phra Yai [entrée gratuite]

Il s’agit sans doute de l’attraction phare de l’île de Koh Samui : ne comptez donc pas y être seuls. La statue de Bouddha assis de 12 mètres, s’atteint via un escalier bordé de deux serpents, des nagas. La vue sur la baie y est superbe.

Wat Plai Laem [entrée gratuite]

Situé près du précédent, ce complexe est unanimement notre préféré de l’île de Koh Samui. Deux statues géantes de Guan-Yin et de Bouddha rieur encadrent un temple posé sur une fleur de lotus. L’intérieur en est tout simplement sublime : les peintures méritent le détour. Nous y avons passé plusieurs heures.

Wat Sila Ngu [entrée gratuite]

Ce temple bouddhiste situé à Hua Thanon est aussi connu sous le nom de « Wat Ratchathammaram ». Le temple principal est en pierre ocre-rouge et ses sculptures racontent l’histoire de Bouddha. Sur chacun de ses volets, on y trouve l’un des animaux du signe du zodiaque chinois. À l’intérieur, il n’y a qu’une statue de Bouddha : nous n’avions jamais vu un temple aussi dénudé.

Au bout, nous y avons trouvé une pagode dorée, puis, il est possible de rejoindre le bord de mer par un escalier encadré de deux serpents géants.

Guan Yu Shrine [entrée gratuite]

Ce temple chinois est également situé à Hua Thanon. Il est impossible de le manquer car une immense statue garde son entrée. Il s’agit de Guan Yu, un général qui a vécu il y a 1,800 ans et est aujourd’hui reconnu comme dieu de la guerre. En fin d’après-midi, nous y avons trouvé un petit marché local de nourriture. Les lampions rouges sont de sortie et donnent au lieu une chouette atmosphère.

Il est possible d’y découvrir également son avenir en secouant le pot en bambou posé au sol du temple.

Wat Samret [entrée gratuite]

Il faut prendre un virage serré pour rejoindre ce temple et son panneau d’indication n’est pas réellement mis en valeur. Toutefois, il vaut réellement le détour pour admirer l’intérieur d’une pièce mal éclairée : des dizaines de statues de Bouddha s’y côtoient, donnant au lieu un caractère mystérieux.

Wat Khunaram [entrée gratuite]

Ce temple est plutôt touristique et n’a honnêtement pas été notre préféré. Nous y avons observé la momie du moine Luang Pordaeng, mort en 1973 en position assise de méditation. Il n’a pas bougé depuis et est conservé [comme à sa demande] dans une vitrine en verre. Il porte des lunettes de soleil pour cacher ses globes oculaires vides.

Laem Sor Pagoda [entrée gratuite]

La route pour y accéder est déserte et bordée de cocotiers : tout ce que l’on peut imaginer d’une île paradisiaque. La voie se termine en cul de sac et permet de déboucher sur une pagode dorée posée au bord de la mer, au sud de l’île : la vue est donc à ne pas manquer.

Wat Lamai [entrée gratuite]

Situé en centre-ville, ce temple mérite un arrêt de quelques minutes pour observer les statues de Lady Bouddha et de Bouddha rieur. Les fresques, le long du mur d’enceinte sont également jolies.

Khao Hua Jook Chedi [20 THB par personne]

Situé sur une colline près de Chaweng, nous y avons passé une petite heure. La vue sur l’aéroport et la mer est superbe et vaut le détour. Le chedi est d’une couleur dorée éclatante. À l’intérieur du temple, nous avons découvert une empreinte de pied de Bouddha.

Shopping & marchés

Central Festival [parking gratuit disponible]

Il s’agit DU grand centre commercial de l’île où se regroupent les boutiques de marques. Il a la particularité d’être construit autour d’une cour extérieure. Toutefois, nous y étions bien abrités de la pluie. Il y a un petit food-court et nous conseillons de goûter au Bubble Tea de la boutique « Bubble t-bar », une boisson avec des billes de tapioca.

Night market Lamai

Tous les dimanches soir, le marché de nuit s’installe dans les rues de Lamai. Les stands de rue sont nombreux et plus appétissants les uns que les autres. Le mango sticky rice est à 50 THB et les gaufres sur brochette ont l’air délicieuses.

Night market Fisherman’s village

Le marché de nuit a lieu tous les vendredis soir. Il y a beaucoup plus de stands que celui de Lamai mais beaucoup moins de stands de nourriture. Nous y avons trouvé des sushis, des brochettes aux glass noodles. Quant à la boisson, la bière pression est vendue à 60 THB et les cocktails sont eux à 90 THB.

Immersion dans la vie locale

Village musulman

En fin de journée, nous nous sommes promenés dans le quartier musulman, village de pêcheurs situé dans la localité de Ban Hua Thanon. Nous avons apprécié l’authenticité de son marché et de ses habitants. Les produits de la pêche sont vendus directement sur les étals et les petits chats n’hésitent pas à roder dans le coin pour attraper quelques restes de poissons.

Nous avons déambulé discrètement dans les dédales de rues et avons pu, ainsi, observer les enfants jouer et faire du vélo. Nous avons marché jusqu’à la plage, qui est pleine de déchets. C’est ici que les bateaux de pêche sont amarrés, prêts à partir.

Profiter de la nature

Cascades de Namuang [entrée gratuite]

Trois cascades sont regroupées sous l’appellation « Cascades de Namuang ». Nous avons grimpé jusqu’au sommet de la seconde et avons été subjugués par la vue. Le chemin est plutôt escarpé et nécessite de porter de bonnes chaussures de marche. Il est possible d’y accéder à pied sans problème. Attention, le sentier est glissant par temps de pluie.

Magic Garden [80 THB par personne]

Également connu sous le nom de « Secret Bouddha Garden », il s’agit d’un jardin situé à 450 mètres d’altitude au centre de l’île. Fondé en 1977, de nombreuses statues de pierre sont installées au milieu d’une nature verdoyante. Un détour d’une vingtaine de minutes suffit.

Route au milieu de l’île

Nous avons pris plaisir à arpenter les routes de l’île et tout particulièrement celle indiquée par les panneaux « Shorcut to Maenam », qui relie Lamai à Maenam. Durant une dizaine de kilomètres, nous avons roulé sur un chemin escarpé à travers des forêts de cocotiers. Ce qui nous a fait le plus rire est sûrement de voyager dans la benne de notre pick-up de location.

On aurait pu s’en passer

Hinta Hinyai

Ceci est l’activité touristique incontournable de l’île … ceci est une blague évidemment ! Un arrêt de cinq minutes est largement suffisant pour observer les rochers en forme de phallus et de vagin. Lorsque l’on connaît l’histoire du lieu, celui-ci se teinte d’une touche romantique… ou pas !

Profiter de la vie nocturne

Thaï Boxing

Il existe plusieurs stades de boxe thaïlandaise sur l’île de Koh Samui mais les tarifs d’entrée avoisinent les 1,400 THB par personne. Nous avons trouvé ce prix dispendieux et avons préféré nous rendre au Lady Thaï Boxing de Lamai. Installés en plein air, nous avons pu regarder des combats d’hommes et de femmes, en ne payant que nos consommations [180 THB le mojito] aux bars situés autour. Les combats ont lieu les samedis soir à partir de 21h00.

Full Moon Party

Il est impossible de ne pas mentionner la fameuse Full Moon Party qui a lieu tous les soirs de pleine lune sur l’île voisine de Koh Samui : Koh Phangan. Pour Benjamin et Paul, mon dernier frère de bientôt 17 ans, il s’agit de l’un de leurs meilleurs souvenirs ! Nous sommes partis en speed boat avec la compagnie Ruangsri pour 800 THB aller-retour [tarif incluant le pick-up aller et retour jusqu’à l’hôtel]. Il est possible de s’y rendre toutes les heures jusqu’à minuit et d’en repartir toutes les heures jusqu’à 6h00 le lendemain. L’entrée coûte 100 THB, ce qui permet de financer le nettoyage de la plage après les festivités, et il y en a bien besoin. En effet, si en 2003 la fête avait lieu les pieds dans le sable, aujourd’hui la plage ressemble plus à un terrain boueux et piétiné.

La tradition est de se vêtir de t-shirts et accessoires fluorescents, de se maquiller et de boire dans des seaux. Des centaines d’échoppes d’alcool bordent les rues ainsi que le bord de plage où la fête bat son plein [200 THB pour un seau de Sangsom, soda water et coca : la boisson thaï par excellence]. De la nourriture de rue est disponible un peu partout mais les prix sont élevés : 40 THB une brochette et 60 THB une part de pizza.

Nous avons passé un bon moment en famille pour cette première Full Moon de l’année : la fréquentation après le nouvel an n’était pas folle mais toutefois suffisante pour se perdre sur la plage. Un conseil : choisissez un point de rendez-vous précis ! Sinon, nous avons également apprécié les démonstrations de jonglage avec du feu.

Comment venir à Koh Samui ?

Nous avons rejoint l’île de Koh Samui via Ao Nang, dans la région de Krabi. Nous avons pris un ticket combiné bus + ferry que nous avons acheté 500 THB par personne dans l’une des nombreuses agences touristiques de la ville. Un minibus est venu nous récupérer à 6h00 et nous sommes arrivés au port de Nathon à 11h20.

Il est également possible de rejoindre Koh Samui via son aéroport. La compagnie Bangkok Airways en détient le monopole ainsi, les tarifs des billets d’avion sont fixes et plutôt élevés. Compter en moyenne 5,000 THB pour un aller.

L’une des options les moins coûteuses est de voyager en ticket combiné avec la compagnie NokAir. Cela permet de venir en avion jusqu’à Surat Thani, puis de prendre un bus jusqu’au port de Donsak, puis le ferry comme dans la première solution. Nous avons choisi cette option pour le trajet Koh Samui – Bangkok et avons payé 68 EUR par personne pour 7kg de bagage en cabine.

Enfin, les plus téméraires pourront venir à Koh Samui en bus depuis Bangkok, puis prendre un ferry au port de Chumphon.

Où loger à Koh Samui ?

Comme nous étions cinq, nous avons choisi l’option de louer une villa avec piscine via Airbnb. Nous résidions aux abords de la ville de Lamai. Nous avions fait le choix de louer un véhicule, nous avons donc pu sélectionner une villa reculée dans la végétation. Mieux vaut anticiper sa réservation durant les fêtes de fin d’année : nous avons payé 100 EUR la nuit pour une villa avec piscine pouvant accueillir six personnes.

La majorité des touristes se concentre autour de Lamai, de Chaweng ou de Maenam. Lamai est une localité plutôt tranquille où l’animation, au contraire de Chaweng, ne bat pas son plein en soirée. Il est donc agréable de se promener dans ses rues et de dîner dans ses restaurants. Chaweng est la destination idéale pour sortir dans les bars et faire du shopping. Elle est nettement plus fréquentée et parfois embouteillée. Un énorme centre commercial « Central Festival » y a été construit.

Où manger à Koh Samui ?

Pour le réveillon de Noël, nous avons mangé au New Hut, un petit restaurant de Lamai dont l’entrée, située en bord de route, ne paye pas de mine. Après avoir traversé un petit pont, nous nous sommes retrouvés en bord de plage avec pour seule bruit le remous des vagues. Le service est efficace, la nourriture thaïlandaise est délicieuse et les prix sont doux : nous avons mangé pour 430 THB à cinq.

À Lamai, nous recommandons également le Popeye Restaurant situé en centre-ville. Pour dîner les pieds dans le sable, il existe le Bamboo restaurant et le Bikini Bar. Nous avons dîner dans le second le soir du 31 décembre : nous ne recommandons que le cadre idyllique car le service est plus que mauvais [nous avons attendu notre commande pendant une heure trente pour qu’une serveuse vienne finalement nous dire que le plat que nous avions choisi était en rupture de stock].

Pour faire des courses, il y a des superettes Seven Eleven un peu partout sur l’île. Toutefois, ce ne sont que des magasins de proximité. Pour réaliser des courses plus conséquentes, il y a des supermarchés Tesco Lotus à Chaweng et Lamai. Nous avons cependant découvert qu’il était possible de s’approvisionner au Makro : ces supermarchés sont similaires à nos METRO et proposent des produits en gros [pratique lorsque l’on est nombreux]. Les particuliers et touristes ont la possibilité d’y venir en demandant une carte temporaire à l’entrée. Les prix sont réellement plus attractifs !

Comment se déplacer à Koh Samui ?

Bien que Koh Samui soit une île et qu’une unique route en fasse le tour, il est impossible de se déplacer sans un véhicule motorisé. Nous avons loué un pick-up au propriétaire de notre villa Airbnb pour 700 THB par jour.

Nous recommandons donc de louer une moto ou une voiture, si toutefois vous possédez le permis pour les deux véhicules. En effet, la Thaïlande a les routes les plus accidentogènes au monde : ce n’est donc pas le lieu pour apprendre à faire du deux-roues. De plus, la conduite à gauche peut parfois être déroutante pour les novices. Enfin, il est important de porter un équipement réglementaire [le port du casque est obligatoire en Thaïlande même si les locaux ne le mettent pas toujours]. Pour mémo, si vous ne portez pas un équipement adéquat, les assurances ne sont pas tenues de prendre en charge les frais liés à un accident [vérifiez correctement les conditions avant votre départ, si vous ne voulez pas avoir à faire une cagnotte Leetchi pour payer vos soins médicaux].

Pour ceux que la conduite ne tente pas, des songthaews [taxis rouges à partager] font le tour de l’île. Il suffit de se mettre au bord de la route et de faire signe au conducteur. Les tarifs varient en fonction de la distance. Par exemple, un trajet Nathon Pier à Lamai nous a coûté 100 THB par personne : nous n’avons pas réussi à négocier le prix que les locaux payent, soit 60 THB pour le même itinéraire.

en un clin d’oeil…

Où dormir ?

VILLA AIRBNB

100 € la nuit pour une villa six personnes avec piscine. Super pour être en famille !

Commentaire Airbnb

Où manger ?

La spécialité de Koh Samui est la soupe de Tom Kha Gai, à base de lait de coco. Nous avons apprécié un restaurant local sur la portion de route 4169 entre le Makro Food et le Samui Beach Resort [restaurant sans nom du côté droit en direction du Makro, en face du magasin de bouées].

Comment s'occuper ?

Lipa Noi Beach
I-Talay Beach
Choeng Mon Beach
Big Bouddha
Wat Plai Laem
Night markets
Cascades de Namuang
Village musulman

Combien ça coûte ?

Ticket combiné Krabi → Koh Samui : 500 THB
Location pick-up : 700 THB
Diesel 1L : 27 THB
Eau 1,5L : 14 THB
Bière : 47 THB
Ticket combiné Koh Samui → BKK : 2,600 THB
By |2018-02-04T17:51:15+00:0029 janvier 2018|Thaïlande|

2 Comments

  1. Nathalie (la maman de Marion) 29 janvier 2018 at 22 h 25 min - Reply

    Notre séjour à KOH SAMUI nous laisse des souvenirs magnifiques!

    • Ben & Marion 1 février 2018 at 3 h 29 min - Reply

      Nous en sommes ravis ! Très belle destination à partager en famille !

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.