Lac Inle

la magie d'un lieu préservé

Jour 1 : dimanche 8 mai 2016

3ème jour de trek : arrivée au Lac Inle

19.1 km

Si la descente depuis les montagnes vers le Lac Inle a été formidable, l’arrivée à notre hôtel est quant à elle époustouflante. Nous restons sans voix face à la technique de notre pilote qui pagaye en équilibre avec une seule jambe : en effet, le bruit des moteurs est proscrit dans ce petit coin de paradis situé en bordure de villégiature.

Le « Princess Inle Resort » est l’un des meilleurs hôtels des environs. Les tarifs sont donc élevés mais l’expérience y est incroyable. Il mérite un article à lui seul car ce n’est pas seulement un hôtel mais un projet éco-responsable et autosuffisant. L’endroit est tout simplement magique, calme et paisible.

La première chose que nous faisons est bien sûr de prendre une douche après trois jours de marche derrière nous. Enfin, nous ne saurons résister à la piscine fraîchement construite, entourée de chaises longues et lits à baldaquin.

Nous pouvons profiter d’un coucher de soleil exclusif depuis le balcon de notre chalet sur pilotis : le spectacle est inoubliable. Pour terminer cette soirée, nous dînons au restaurant de l’hôtel où nous pouvons déguster une salade de tomates, spécialité du Lac et une salade d’avocat. À recommander !

Jour 2 : lundi 9 mai 2016

Visite du Lac en « longboat »

7.7 km

Après avoir réservé nos tickets de bus pour nous rendre à Yangon le lendemain, nous partons à la découverte du Lac en « longboat » avec notre pilote de la veille pour 25,000 kyats à deux. Le tarif est plutôt raisonnable par rapport aux tarifs qui peuvent se pratiquer pendant la saison touristique.

Nous sommes presque seuls sur le Lac : les touristes se font rares et seuls les autochtones nous entourent. Cette première heure de navigation nous dresse d’ailleurs une photographie claire de la vie locale sur cette immense étendue d’eau : nombreuses sont les barques de pêcheurs, et nous découvrons la méthode de pêche assez éclectique des Inthas. Perchés à l’extrémité de leur barque, leur rame enroulée autour de leur seule jambe mobile, ils plongent leurs filets ou recupèrent leurs nasses contenant le fruit de leurs efforts.

Après un long moment d’observation en silence pour ne pas déranger les autochtones, nous débutons finalement les visites programmées de la journée :

1. Jardins flottants
La spécialité du Lac est la culture de la tomate. Les Inthas, habitants de la région environnante, ramène de la terre, herbes et branchages sur leur « longboat » pour construire les jardins flottants à l’aide de piquets en bambou. Le niveau de l’eau du Lac, qui a baissé d’un ou deux mètres depuis le début de la saison sèche, permet de découvrir un vaste tapis de jacinthe d’eau qui asphyxie la faune comme la flore.

2. Inn Paw Khon Village
Nous visitons un atelier de tissage sur pilotis où sont fabriqués du coton et de la soie. Les femmes travaillent les racines de lotus avant de les tisser : nous sommes loin de la fabrication industrielle, les métiers à tisser étant intégralement en bois et fonctionnant à l’huile de coude. Nous visitons ensuite un atelier d’orfèvrerie spécialisé dans l’argent : l’artisan fond le métal devant nos yeux à partir de matière brute. Incroyable retour à des méthodes ancestrales mais aux résultats plus que surprenants !

3. Nam Pan Village
Dans ce village, nous faisons un arrêt dans un atelier de fabrication de cigares. Le processus de fabrication est bien rodé et les jeunes femmes ne mettent que quelques secondes pour en rouler une pièce. A côté de l’atelier, des artisans nous expliquent le travail du bois pour la construction des « longboats ». Ces bateaux prennent plus ou moins de temps à être construits, dépendamment du niveau de détails des boiseries ainsi que de leurs tailles.

4. Pagode Phaung Daw oo
Cette pagode abrite cinq statues de Bouddha déformées par la superposition de feuilles d’or. L’accès aux statues est réservé aux hommes uniquement. Les femmes doivent rester autour sans pénétrer dans la zone.

5. Marché flottant d’Ywama
Sûrement l’étape la plus touristique de la journée. Il s’agit d’une boutique dans une maison sur pilotis où il est vendu tout un tas de reliques et autres antiquités, pièces en bois, argent et statues. Quatre « Padaungs » ou femmes girafes sont en train de tisser dans un coin de la boutique : nous nous sentons assez mal à l’aise face à ces femmes, présentées ici comme des « curiosités ».

6. Monastère Nga Phe Chaung
Monastère le plus ancien du Lac, il est plus connu sous le nom de « Jumping Cat Monastery ». L’histoire raconte qu’un des moines du monastère dressait les chats pour leur apprendre à sauter. Le moine décédé aujourd’hui, les chats toujours aussi nombreux ont malheureusement perdu le « coup de pâte ». Benjamin a bien essayé de les faire sauter, mais sans succès !

Nous rentrons enfin tranquillement vers notre hôtel après cette dernière visite. Avec l’air sur le « longboat » généré par la vitesse, nous ne nous sommes pas vraiment rendu compte de la chaleur. Avec la réverbération du soleil sur l’eau, il vaut mieux ne pas oublier chapeau et crème solaire !

Il y a des paysages dont on ne peut se passer, nous admirons le coucher de soleil avant de profiter de notre dernière soirée sur le Lac Inle.

Jour 3 : mardi 10 mai 2016

Visite au Inle Heritage et départ pour Yangon

12 km

Nous sommes tous les deux passionnés d’hôtellerie et en avons fait notre métier. Nous aimons donc découvrir et soutenir les projets en lien avec cette industrie : c’est pourquoi nous ne séjournons pas au « Princess Inle Resort » par hasard. Nous passons donc cette journée à découvrir le projet éco-responsable de cet établissement ; puis, nous nous rendons à la Fondation « Inle Heritage ». (lien vers l’article)

Il est temps de quitter en début de soirée le Lac en rejoignant la ville de Nyang Shwe d’où nous pouvons prendre un bus de nuit pour 22,000 kyats par personne. Le retour à la civilisation est brutal avec le bruit des klaxons et la circulation intense. Nous avons choisi un bus VIP afin de pouvoir y passer une nuit confortable. Néanmoins, il existe également des bus où le confort est un peu plus spartiate mais avec un tarif plus compétitif. Le départ a lieu à 18h00 : nous faisons une pause pour le dîner à 19h30, une dernière pause à 23h00 puis nous roulons sans arrêt vers Yangon, l’ancienne capitale du pays. Les sièges sont plutôt confortables, une collation nous est servie mais il fait un froid polaire à l’intérieur. Cette passion asiatique pour la climatisation…

en un clin d’oeil…

Où dormir ?

INLE PRINCESS RESORT

Classé #2/35 sur tripadvisor

Un séjour en Princess House, véritable bijou au sein de ce resort, vous garantira une exclusivité qui n’a pas de prix !

Commentaire Tripadvisor

Où manger ?

Nous n’avons dîné qu’au restaurant de l’hôtel Inle Princess Resort où nous séjournions. Nous vous conseillons de déguster une salade de tomates du Lac Inle, la spécialité du Lac ! Une tuerie !

Comment s'occuper ?

Jardins flottants
Inn Paw Khon Village
Nam Pan Village
Pagode Phaung Daw oo
Monastère Nga Phe Chaung
Fondation Inle Heritage
Avec une journée supplémentaire, nous aurions apprécié une sortie en vélo.

Combien ça coûte ?

Bus Bagan → Lac Inle : 10,000 MMK
Droit d’entrée sur la Lac Inle (valable 1 semaine) : 12,500 MMK
Bus VIP Lac Inle → Yangon : 22,000 MMK
Journée sur le lac en longboat : 25,000 MMK

By | 2017-05-18T13:16:27+00:00 16 avril 2017|Myanmar|

2 Comments

  1. Cath 6 mai 2017 at 0 h 18 min - Reply

    Suis très fière de vous deux. Heureuse que mon virus des voyages ait fini par piquer un autre membre de la famille. Des bisous depuis New York.

    • Ben & Marion 10 mai 2017 at 13 h 11 min - Reply

      Merci à toi ma tante ! Et oui le virus a bien fait son travail et nous ne cessons d’en prendre plein la figure à chaque étape supplémentaire de ce périple ! Des bisous depuis le Taj Mahal !

Leave A Comment