Malacca

kaléidoscope de cultures

Jour 1 : mardi 20 juin 2017

En route vers Malacca

14.2 km

Depuis la gare principale de bus Terminal Bersepadu Selatan [TBS : accessible via l’arrêt « Bandar Tasik Selatan » du Commuter Rail, ticket à 2,40 MYR par personne depuis la station Kuala Lumpur], nous prenons un bus en direction de Malacca [11 MYR par personne].

Le trajet de 145 kilomètres ne dure que deux heures et nous sommes impressionnés par la propreté, le confort du bus et la qualité des routes ! Le bus nous dépose à Melaka Sentral Station située à quelques kilomètres du centre-ville. Nous suivons les panneaux « Domestic Bus Terminal » et embarquons à bord du bus 17 qui nous dépose à Dutch Square en 20 minutes [2 MYR par personne]. Nous continuons à pied et apprécions déjà l’atmosphère de la ville, ses rues et son mélange des genres. Nous sommes étonnés d’y trouver de gigantesques centres commerciaux, contraste étonnant avec le centre historique.

Après être installés dans notre hôtel, nous partons dîner au Wild Coriander. Ce restaurant propose une sélection de spécialités locales à des prix plus qu’abordables. Benjamin déguste du bœuf redang [bœuf préparé dans un curry au lait de coco] puis en dessert, nous savourons des pancakes locaux ainsi que de la glace à la noix de coco et au sirop de palme. En plus de nous régaler, nous profitons de sa localisation au bord de la rivière : pour le même prix, nous récoltons une bonne douzaine de piqûres de moustiques ! Cela fait déjà 2 mois aujourd’hui que nous avons décollé de Paris et nous sommes toujours autant ravis chaque matin lorsque nous nous réveillons.

Jour 2 : mercredi 21 juin 2017

Visite du site UNESCO

14 km

Quelle n’est pas notre joie d’avoir pu choisir un hôtel où nous avons accès à une piscine ! Malgré le temps couvert et l’eau légèrement fraîche, nous en profitons toute la matinée.

En début d’après-midi, nous partons dans les rues de Malacca afin de découvrir son histoire si riche. La ville est située sur le littoral sud-ouest de la péninsule malaisienne, au bord du détroit de Malacca qui sépare l’Indonésie et la Malaisie. Malacca serait le plus ancien port du pays, fondé par un prince du sud de Sumatra peu avant 1400. En 1511, la ville est prise par les portugais. 130 ans plus tard, ce sont les Hollandais qui s’en emparent avant de tomber sous l’emprise britannique à partir de 1795.

Nous commençons notre visite par la colline de St Paul où se trouve l’Église éponyme. Construite en 1521 par un marin portugais en remerciements à Sainte Marie pour avoir échappé à la mort, elle fut rebaptisée « St Paul » par les Hollandais. Ces derniers l’ont transformée successivement en fort, poudrière et enfin cimetière. Aujourd’hui, il ne reste que les murs épais de l’édifice à ciel ouvert. Devant l’Église, nous trouvons une statue en marbre de St François-Xavier, érigée en 1953 en mémoire de son enterrement 400 ans plus tôt. C’est à Goa que nous avions découvert l’histoire de ce Saint et la dévotion si particulière que lui vouaient les habitants. Le Saint a prêché dans l’Église St Paul en tant que missionnaire jésuite en 1545. Sa statue le représente le bras droit coupé car celui-ci se trouve dans une église de Rome. Nous quittons la colline par le cimetière hollandais.

Nous nous orientons ensuite vers la rue piétonne Jalan Kota où se situe une réplique du palais du sultan ainsi que le mémorial de la proclammation de l’Indépendance de Malacca. La « Porta de Santiago » se trouve à deux pas : il s’agit de la dernière partie encore debout de la forteresse A’Famosa. Celle-ci fut bâtie en 1511 sous l’égide portugaise afin de protéger Malacca des invasions. Très endommagée après l’arrivée des Hollandais, elle fut détruite par les britanniques.

Nous poursuivons et arrivons sur Dutch square ou Red square, place facilement reconnaissable à ses bâtiments de couleur rouge. L’Église Christ Church, plus ancienne église protestante de la Malaisie et construite en 1753, est sûrement son édifice le plus connu. Lorsque nous y pénétrons, nous sommes surpris de trouver des murs blancs et un aménagement très sobre. À sa droite se trouve le Stadthuys, bâtiment construit entre 1641 et 1660 sur les ruines d’un fort portugais. Durant 300 ans, il a été utilisé comme centre administratif par les différents gouvernements qui se sont succédés. Depuis 1982, il a été converti en musée relatant l’histoire de la ville.

Au centre de la place, la fontaine Queen Victoria trône. Nous sommes amusés par les nombreux tuk-tuks plus kitsch les uns que les autres ! Il y en a pour tous les goûts aussi bien à l’effigie de Pikachu, Hello Kitty que de Doraemon, la Reine des Neiges et Avengers. Ils promènent les touristes ravis à travers la ville en poussant leur sono à fond.

Nous continuons vers l’Église St François Xavier, construite à titre posthume par un prêtre français en 1856. Le corps du saint a d’abord reposé à Malacca avant d’être exposé à Goa.

La visite des sites historiques étant terminée, nous arpentons la rue principale de Chinatown, Jonker Walk, avant de nous rendre au bord du détroit de Malacca. Lorsque nous avions quitté Goa quelques semaines auparavant, nous nous étions dits : « la prochaine fois que nous verrons la mer, ce sera à Malacca ». Pas de plage, une mer plutôt gris-marron et le port en paysage : c’est à n’en pas douter moins paradisiaque que la plage de Majorda.

Nous rentrons vers notre hôtel et faisons un long détour par l’immense centre commercial Dataran Pahlawan.

Jour 3 : jeudi 22 juin 2017

Promenade le long de la rivière et Chinatown

16.1 km

Sous le soleil, nous partons à la découverte des berges de la rivière éponyme qui traverse la ville de Malacca. Nous longeons les petites maisons aux façades colorées et décorées avec de l’art de rue. Les restaurants ont installé quelques tables sur leur petites terrasses et l’ambiance est paisible. Les rives sont fleuris et quelques bateaux promènent les touristes sur les flots.

La promenade est très agréable : loin de la foule des bus des tours organisés déversant les touristes sur Dutch square. Après avoir croisé deux gros varans se battant en bord de rivière, nous remontons à pied jusqu’à la villa Sentosa. Cette maison malaisienne d’architecture traditionnelle en bois est ouverte au public. Nous ne pouvons en admirer malheureusement que l’extérieur car celle-ci est déserte lorsque nous y arrivons.

Nous rebroussons chemin pour nous engouffrer ensuite dans le quartier de Chinatown. Nous avions déjà arpenté ses rues la veille, nous décidons donc de visiter le Baba & Nyonya Heritage Museum [16 MYR par personne]. Il s’agit de la maison que la famille Chan possède depuis sept générations. Quatre l’ont habitée jusqu’en 1985 avant d’être transformée en musée. La famille Chan est une famille Peranakan, c’est-à-dire des descendants des premiers chinois arrivés en Malaisie. Le mobilier de la fin du 19ème et du début du 20ème siècles a été conservé intact et est présenté à travers les différentes pièces de la maison : une très belle visite nous permettant de comprendre la vie et les rituels de la famille. L’anecdote qui nous a le plus marquée est la suivante et concerne un des rituels des cérémonies de mariage. Durant le repas, les futurs époux devaient réussir à placer leurs pieds au-dessus de ceux de l’autre sous la table. Celui qui sortait vainqueur de ce jeu était désigné chef de la maison !

Nous nous rendons ensuite au Cheng Hoon Teng. Ce temple chinois, construit en 1645 serait le plus vieux de Malaisie. Son architecture et sa décoration sont magnifiques. Il est situé sur la rue appelée « Harmony Street » car celle-ci fait cohabiter dans le même périmètre plusieurs édifices de religions différentes dont un temple hindou et la mosquée Kampung Kling.

Nous rejoignons en fin d’après-midi notre hôtel et décidons de poursuivre notre chemin vers l’île située en face de Malacca , reliée au continent par un pont. L’idée est de nous rendre à la mosquée Melaka Straits. Nous rebroussons chemin après avoir traversé le pont car la zone est en grand travaux.

En début de soirée, nous partons dîner et croisons des hordes de tuk-tuks : en plus de faire de la musique, ils clignotent ! Fantastique ! Nous dînons au bord de la rivière au Bon Chu Café servant d’excellentes spécialités thaïlandaises ; un excellent endroit pour préparer notre prochaine destination : les Cameron Highlands, petit coin de forêts tropicales humides au nord du pays !

en un clin d’oeil…

Où dormir ?

ECO TREE HOTEL

Classé #32/166 sur tripadvisor

33 € la nuit en chambre double avec salle de bain privative et petits-déjeuners inclus. Peut mieux faire !

Commentaire Tripadvisor

Où manger ?

Manger le long de la rivière de Malacca est romantique et agréable à la tombée de la nuit. Nous recommandons les spécialités malaisiennes du Wild Coriander [53 MYR 2 boissons + 2 plats + 2 desserts].

Comment s'occuper ?

Colline et église St Paul
Statue et église de St François-Xavier
Porta de Santiago
Dutch square et Christ Church
Promenade dans Chinatown
Baba & Nyonya Heritage Museum
Cheng Hoon Teng temple
Promenade sur les quais et villa Sentosa

Combien ça coûte ?

Bus Kuala Lumpur → Malacca : 11 MYR
Bus gare routière → centre : 2 MYR
Boeuf Redang : 26 MYR
Fast food : 19,5 MYR
Bière : 12 MYR
Eau 1L : 2,8 MYR
By | 2017-07-09T16:13:15+00:00 6 juillet 2017|Malaisie|

Leave A Comment