Yangon

l'ancienne capitale coloniale

Jour 1 : mercredi 11 mai 2016

Arrivée à Yangon

21.1 km

Après une nuit de sommeil plutôt correcte à bord de notre bus en provenance du Lac Inle, nous voici arrivés à la gare routière de Yangon aux alentours de 6h45 sous un ciel grisonnant. Il fait néanmoins déjà très chaud en comparaison avec la fraîcheur des montagnes du sud-ouest de l’État Shan. C’est en taxi que nous rejoignons l’hôtel « Esperado », pour 10,000 kyats. Ce dernier est situé au pied du parc Bogyoke et offre une vue sur le lac Kandawgyi, le Karaweik et la pagode Shwedagon.

L’hôtel accepte que nous fassions notre check-in de bon matin ce qui nous permet de déposer nos affaires et de partir à la découverte de Yangon à pied et en tongs !

Nous nous rendons à la Pagode Sule, située au milieu d’un carrefour puis à la pagode Botataung où l’on peut trouver des reliques de cheveux de Bouddha. C’est aussi un des rares stupa dont l’intérieur se visite. Nous sommes très surpris car Yangon ne ressemble en rien à ce que nous avons déjà visité depuis le début de notre voyage. Ancienne capitale coloniale et grande ville du pays, c’est sûrement pour cela que nous y trouvons des habitants peu accueillants et bien moins chaleureux qu’en province. Les pagodes sont payantes et souvent chères. Aux caisses, on nous colle des autocollants sur le t-shirt pour prouver que nous avons bien payé. Il nous est même arrivé que des locaux, ne voyant pas nos autocollants au premier coup d’œil, s’approchent pour nous demander si nous avions payé. A la pagode Sule, on nous demande de nous déchausser et d’obligatoirement placer nos tongs dans une consigne en nous intimant l’ordre de réaliser une donation. A Botataung, le service de sécurité de la pagode nous dévisage : non, nous n’allons pas toucher aux cheveux de Bouddha !!

Depuis cette pagode, nous nous approchons du port où déchets, boîtes de nourriture à emporter et bouteille en plastique s’échouent. Les déchets sont partout à Yangon.

Nous continuons vers Clock Square et ses marchés où il est difficile de se frayer un chemin entre les échoppes ; Chinatown où se trouve le plus vieux temple chinois de Yangon, puis nous profitons de la fraîcheur de la cathédrale Holly Trinity avant de rejoindre le marché couvert Bogyoke. Impossible d’y trouver des souvenirs car les commerçants n’y vendent que vêtements, médicaments, produits du quotidien et croquettes pour chiens. Nous visitons enfin le temple hindou Sri Kaali Amman, aux multiples couleurs et ornements.

Depuis notre balcon à l’hôtel, nous en profitons pour dîner lorsque les derniers rayons du soleil ont disparu. Sur les marchés, nous avions acheté plusieurs mets locaux que nous dégustons en continuant d’observer le bal incessant des voitures.

Il y a un trafic fou à Yangon, ce qui entraîne de nombreux embouteillages. Nous en avons fait l’expérience lors de cette première journée, et conclusion : il est plus rapide de se déplacer à pied qu’en taxi… à condition toutefois d’être confortable avec les fortes températures et la poussière de la rue !

Jour 2 : jeudi 12 mai 2016

Les incontournables de Yangon

15.8 km

Nous l’admirons depuis notre arrivée à Yangon mais n’avions pas encore pris le temps d’y déambuler : nous rejoignons donc de bon matin le parc Bogyoke, si calme et si paisible. La superficie de cet écrin de verdure fait la part belle au lac Kandawgyi, sur lequel se trouve le Karaweik : un superbe palais posé sur l’eau sous la forme d’une gigantesque barge dorée. Des pontons en bois sur pilotis permettent de traverser le lac, et ils mériteraient bien une petite rénovation bien que cela fasse leur charme. Sur plusieurs lattes de bois, des croix blanches de peintures sont indiquées : est-ce que cela signifie que l’on ne doit pas marcher dessus ? Dans le doute, nous nous en abstenons !

Nous ressortons au nord-est du parc sans avoir dû nous acquitter du droit d’entrée car aucun garde n’était présent à notre entrée.

Nous marchons dans le quartier des ambassades où nous visitons le musée du Général Aung San, qui n’est autre que la maison du père d’Aung San Suu Kyi [300 kyats par personne]. Il y a vécu deux années avec sa famille avant d’être assassiné.

Nous nous dirigeons vers deux temples qui ne sont que peu fréquentés par les touristes mais qui valent réellement le détour. Le premier se nomme Ngar Htat Gyi : un immense Bouddha s’y dresse en son centre. Il s’agit probablement de la représentation de Bouddha que nous préférons.

Le second, un peu plus fréquenté malgré que nous empruntions un chemin dérobé, s’appelle Chaukhtatgyi : un Bouddha couché se trouve au milieu de ce que l’on pourrait appeler un hangar. Nous en faisons le tour puis nous dirigeons vers les nombreuses échoppes de souvenirs autour du temple : bracelets et colliers, éléments en bois sculpté… Impossible de ne pas y trouver son bonheur.

La fin de l’après-midi approche et il est grand temps de rejoindre l’endroit incontournable de Yangon : la pagode Shwedagon ! Nous choisissons d’y accéder par l’entrée ouest où nous nous acquittons de la somme de 8,000 kyats par personne. Ici, même les hommes doivent obligatoirement être en pantalon alors que cela n’est pas demandé dans l’ensemble des autres pagodes et temples que nous avons visités. Par des escalators, nous accédons au stupa doré qui occupe tout l’espace central de la pagode. Le lieu est splendide, gigantesque voir démesuré. Il y a tellement de temples, de statues de Bouddha que l’on ne sait par où commencer. C’est près de 2h45 que nous y déambulons, assistons au coucher du soleil et observons la vie nocturne de la pagode. En effet, c’est à ce moment que les birmans s’y retrouvent. Le stupa est éclairé par d’énormes projecteurs à la nuit tombée : on comprend mieux pourquoi il est impossible de louper cet edifice, quelque soit l’endroit depuis lequel on se situe en ville.

De retour à l’hôtel, nous y dînons pour notre dernière soirée : la lune nous accompagne et les lumières sur Shwedagon n’auront jamais été aussi belles.

Jour 3 : vendredi 13 mai 2016

Dernier jour au Myanmar

16.3 km

Notre avion décolle à 17h30, nous avons donc encore la matinée pour en profiter. Nous partons à pied en direction du National Museum de Yangon. Benjamin l’avait visité deux ans plus tôt lors de son premier séjour au Myanmar et avait adoré cet endroit. Durant tout notre séjour, il n’a eu de cesse de m’en vanter les mérites : alors ce matin, j’ai hâte de le découvrir enfin.

La débâcle commence à l’entrée du musée où il nous est demandé de payer 5,000 kyats par personne sans plus d’explications. La visite commence plutôt bien avec la salle sur les différents alphabets, puis la salle du trône jusqu’à ce que nous découvrions que la majorité des autres salles est fermée pour rénovation. Dans celles qui restent toutefois ouvertes, des travaux sont en cours. Les objets d’arts et autres reliques ont été regroupés au milieu de la salle où des peintres sont en train de refaire le plafond. Nous sommes aussi étonnés de croiser de nombreux locaux en train de manger ou de dormir dans le musée.

La visite est donc plus rapide que prévu : nous déambulons alors dans le centre-ville afin de ramener quelques derniers souvenirs. Nous garderons de cette dernière promenade un souvenir indélebile des façades à la fois chargées et hétéroclites qui ornent les bâtiments des rues de Yangon ! Devant désormais rejoindre l’aéroport, nous nous décidons à prendre de l’avance afin de ne pas être pris dans le trafic : malgré tout, nous mettons une heure pour nous y rendre.

Passer la douane est plus long que prévu alors qu’il n’y a pas de file d’attente. Un premier douanier regarde mon passeport longuement, puis le passe à un de ses collègues qui le regarde tout aussi longtemps sans explications… Durant ces trop longues minutes, le fil de notre séjour me repasse en mémoire : je n’ai pas le souvenir d’avoir commis une infraction ! Le questionnement des douaniers concerne le fait que nous soyons entrés par Mandalay et que nous sortions du territoire par Yangon : au final, tout est en règle et nous rejoignons la zone d’embarquement.

Décollage imminent vers Bangkok avec plein de fabuleux souvenirs !

en un clin d’oeil…

Où dormir ?

ESPERADO HOTEL

Classé #12/147 sur tripadvisor

83 € la nuit en chambre double avec salle de bain privative et petits-déjeuners inclus. Une vue incroyable !

Commentaire Tripadvisor

Où manger ?

A Yangon, vous n’allez pas manquer de croiser de nombreux marchés où les échoppes de nourriture ne manquent pas. Entre fruits, desserts et plats cuisinés : achetez local et mangez dans la rue.

Comment s'occuper ?

Pagode Sule
Pagode Botataung
Holly Trinity
Marché Bogyoke
Parc Bogyoke
General Aung San Museum
Temple Ngar Htat Gyi
Temple Chaukhtatgyi
Pagode Shwedagon

Combien ça coûte ?

Bus Lac Inle → Yangon : 22,000 MMK
Taxi Centre → Aéroport : 10,000 MMK
Entrée Pagode Shwedagon : 10,000 MMK
Entrée Pagode Sule : 3,000 MMK
Entrée Pagode Botataung : 6,000 MMK
General Aung San Museum : 300 MMK
By | 2017-04-30T03:54:11+00:00 18 avril 2017|Myanmar|

Leave A Comment