Auckland

premiers pas en Nouvelle-Zélande

Jour 1 : mercredi 21 mars 2018

De Papeete à Auckland

2 km

De bon matin, nous quittons Huahine à bord d’un avion à hélice de la compagnie Air Tahiti pour rejoindre Papeete.

Nous avons un peu plus de sept heures à attendre avant de réembarquer : Benjamin a donc pris un rendez-vous, lors de notre premier passage sur Tahiti, chez Manuia Tattoo. Son tatoueur, Vétéa, lui réalise le motif à l’aide d’un stylo rouge, à même la peau et au fil de son inspiration. Il y passe donc près de cinq heures et le tatouage est terminé seulement une heure et demi avant le décollage de l’avion : un peu court pour un vol international, surtout lorsque le personnel de l’aéroport fait du zèle concernant les procédures de sécurité.

Nous admirons une dernière fois le paysage sublime vu du ciel et nous voici en route pour la Nouvelle Zélande, le dernier pays de notre voyage d’un an. Un brin de nostalgie nous envahit évidemment mais nous sommes toutefois excités à l’idée de découvrir ce nouveau pays et d’adopter un mode de voyage que nous n’avons pas encore testé.

Après 5h30 de vol, nous atterrissons enfin : nous sommes partis le 20 mars et arrivons le 21 mars, après avoir repassé la ligne de changement de date en sens inverse.

Forts de notre précédente expérience à l’aéroport d’Auckland un mois plus tôt, nous réussissons l’exploit d’effectuer le contrôle des passeports et le contrôle douanier en 10 minutes. Nous avions bien pris soin de pré-remplir nos « arrival cards » dans l’avion et avons utilisé les guichets « e-passeports » avec le symbole biométrique : car vous ne rêvez pas, nos passeports français y sont éligibles. Finies donc les queues interminables ! Ainsi, avec nos seuls bagages en cabine, nous avons pu dépasser tous les autres passagers qui attendaient que leurs valises arrivent. J’avais pris soin de nettoyer à la perfection nos chaussures de randonnée, si bien que le contrôle a été très rapide.

Après un dîner au McDo de l’aéroport [menu Hunger à 25,80 NZD], nous montons à bord du Skybus qui nous permet de rejoindre le centre-ville d’Auckland en 45 minutes pour 18 NZD par personne [comptoir pour acheter les tickets et attendre le bus à la sortie du terminal international, il n’est pas nécessaire d’avoir l’appoint]. À 23h15, ce moyen de transport est le plus direct et le moins onéreux.

Jour 2 : jeudi 22 mars 2018

Une journée à Auckland

14 km

Nous avons prévu de passer 30 jours en Nouvelle-Zélande dont 26 jours de road trip à travers tout le pays, ce qui nous fera traverser le pays du nord au sud. Mais avant cela, nous avons décidé de passer une journée complète dans la ville la plus peuplée de Nouvelle-Zélande : Auckland.

Nous avons réservé une chambre via Airbnb dans une superbe petite maison en bois du quartier de Grafton. Ce quartier, en plus d’être calme, est à une distance raisonnable à pied du cœur d’Auckland. Après une grasse matinée bien méritée, nous partons plein d’entrain arpenter la ville sous un superbe soleil : ce début d’automne tient toutes ses promesses en termes de météo et températures.

Nous n’avons pas d’itinéraire précis alors nous décidons de déambuler au gré de nos envies. Nous rejoignons dans un premier temps Queen Street et passons devant le Town Hall avant de flâner un moment dans le quartier Britomart. Devant « l’Atrium on Takutai », nous regardons une démonstration de Haka en plein-air : cette esplanade est propice pour les représentations de rue avec son espace entièrement piétonnier et ses étendues d’herbe. Il est l’heure du déjeuner alors les locaux s’installent sur les pelouses où sont posés des poufs en libre-service ; des grandes tables à partager y sont également disponibles. Les danseurs, vêtus de blanc, nous font découvrir cette danse chantée rendue célèbre par l’équipe de rugby du pays. Nous sommes impressionnés par les différentes expressions qu’ils réussissent à donner à leur visage.

En début d’après-midi, nous repartons en direction des quais afin d’observer le paysage particulier de la ville. En effet, Auckland est situé sur un isthme qui permet de joindre la péninsule de Northland au reste du l’île du nord. Ainsi, l’eau de Shoal Bay borde la ville. Nous apercevons également les reliefs volcaniques de la région. En face, nous contemplons la façade de l’hôtel Hilton dont les chambres doivent offrir une vue agréable.

Nous nous engouffrons ensuite dans les rues de la ville et remarquons l’important dénivelé qui compose Auckland. En effet, nous rentrons à l’intérieur d’un bâtiment en rez-de-chaussée, montons neuf étages pour ressortir au rez-de-chaussée d’une seconde rue. Cela nous permet par ailleurs d’admirer les immeubles en hauteur. Le parc Albert est aussi un parfait exemple. Nous y accédons via un chemin pentu mais sommes récompensés par le calme qui règne dans ce parc public. Les espaces verts sont très bien entretenus et la vue sur la tour d’Auckland est superbe. Cet endroit est donc parfait pour flâner et s’y reposer un moment avant de reprendre notre exploration.

Auckland est également une ville en plein essor. Si elle n’est pas la capitale politique de la Nouvelle-Zélande, elle en est sa capitale économique. Cette ville doit faire face à une problématique de taille : l’accroissement plus que rapide de sa population. Ainsi, Auckland est en pleine expansion et les projets de constructions en cours sont très nombreux. Les grues de chantier sont partout dans notre champ de vision.

En fin d’après-midi, nous rejoignons Viaduct Harbour. S’y trouvent le musée de la marine ainsi que pléthore de bars aux terrasses plus agréables les unes que les autres. Faire le tour de ce port a été de loin notre activité préférée à Auckland ! En effet, nous longeons le quai dans le sens des aiguilles d’une montre et observons les sublimes yachts qui y sont accostés. Au fur et à mesure de notre marche, nous découvrons une vue sublime sur le CBD ainsi que la tour d’Auckland : l’atmosphère de cet endroit est très agréable. Les gens s’y promènent ou s’y rencontrent à la sortie des bureaux.

Nous traversons le pont piétonnier Te Wero Bridge dont la structure blanche métallique est prévue pour se relever et laisser passer les bateaux puis prenons le chemin du retour après 14 kilomètres à pied.

Pour dîner, nous achetons une salade préparée dans un supermarché de la ville car nous voulons nous concentrer sur les derniers préparatifs de notre road trip dont notamment l’installation de la carte SIM néo-zélandaise que nous avons acquise [49 NZD chez Spark, dont nous ne recommandons finalement pas l’achat !]. Cette activité nous a pris une bonne heure car la vendeuse ne nous avait pas communiqué le bon numéro de téléphone associé à cette puce… Il est finalement l’heure de ranger nos affaires et de profiter d’une dernière nuit de sommeil dans une chambre avec salle de bain, chauffage et électricité.

en un clin d’oeil…

Où dormir ?

AIRBNB

49 € la nuit en chambre double avec salle de bain partagée. Bien située !

Commentaire Airbnb

Où manger ?

Nous avons fait nos courses dans un supermarché et dîné dans notre Airbnb afin de terminer les préparatifs de notre road trip en van. Nous recommandons le supermarché Countdown dans le quartier Britomart : très grand et de nombreuses promotions.

Comment s'occuper ?

Queen Street
Britomart
Wharfs
Albert Park
Viaduct Harbour
Te Wero Bridge
Tour d’Auckland

Combien ça coûte ?

Vol Papeete → Auckland :508 NZD
Bus aéroport → centre : 18 NZD
Menu McDo 2 pax : 25,80 NZD
Eau : gratuit
By |2018-07-08T19:06:07+00:005 juillet 2018|À la une, Nouvelle-Zélande|

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.