brinchang

au cœur de la jungle des Cameron Highlands

Jour 1 : vendredi 23 juin 2017

De Malacca aux Cameron Highlands

5.7 km

La pluie tombe lorsque nous nous réveillons et quittons l’hôtel. Nous sommes ravis d’avoir réservé un taxi la veille pour nous rendre à la gare de bus Melaka Sentral [25 MYR]. Nous allons réaliser un long périple aujourd’hui qui doit nous conduire de Malacca aux Cameron Highlands. Néanmoins, il n’existe pas de bus direct réalisant ce trajet : nous sommes donc obligés de repasser par Kuala Lumpur. Notre premier bus [12 MYR par personne] démarre à 9h00 et arrive au terminal TBS de Kuala Lumpur après deux heures de route. Les transports en bus sont très populaires à travers la péninsule malaisienne et leur organisation est excellente. Il est possible de réserver ses tickets à l’avance sur Internet, ce que nous n’avons pas fait. Nous patientons dans la file d’attente pour réaliser notre réservation : nous sommes un samedi et ne sommes donc pas les seuls à voyager. À noter que les guichets sont, ici, des guichets centralisés pour l’ensemble des compagnies et qu’il y a beaucoup moins d’attente aux guichets situés au fond du terminal.

Nous avions espoir de prendre le bus de 11h30, mais ce dernier est complet, tout comme celui de 12h00. Benjamin nous organise un jeu pour attendre le prochain à 13h00 : où est Charlie version malaisienne. Il s’agit de trouver dans un espace public une personne avec une combinaison de vêtements de couleurs particulières décidée au préalable par les participants !

Notre second bus [32 MYR par personne] prend la route pour arriver 4 heures plus tard, au lieu des 3h30 prévues, car il y a quelques embouteillages sur la route. Les 64 derniers kilomètres sur une route qui serpente à travers la montagne et nous conduisent jusqu’à la gare de bus Tanah Rata Sentral, nous donnent le mal des transports.

Les Cameron Highlands sont situées à environ deux cent kilomètres au nord de Kuala Lumpur. La région est célèbre pour ses plantations de thé à perte de vue et la culture de la fraise. Situées entre 1,100 mètres et 2,000 mètres d’altitude, la région est donc un lieu hautement touristique. Il y a deux villes principales : Tanah Rata et Brinchang, éloignées de 4 kilomètres. Un service de bus est assuré entre les deux villes pour 2 MYR par personne. Néanmoins, le bus ne passe que toutes les deux heures et le dernier est à 18h30 au départ de Tanah Rata : nous optons donc pour un taxi [10 MYR] Mercedes des années 80.

Nous arrivons à notre hôtel où nous vivons le pire check-in de toute notre vie. Nous souhaitions rester à Tanah Rata, plus animée et surtout plus adaptée aux touristes européens, mais la majorité des hôtels de la région étaient déjà réservés lorsque nous avons fait nos recherches. L’hôtellerie et les restaurants à Brinchang sont tournés vers le tourisme de masse chinois : c’est simple, tout est écrit en mandarin et les restaurants ne proposent que des spécialités chinoises !

C’est la première fois que nous nous regardons en nous disant : pourquoi sommes-nous venus ici ? La ville est assez miteuse et nous comprenons à présent les différents commentaires de voyageurs déçus que nous avions pu lire. Nous dînons tôt et rentrons car nous avons froid ! La température a fortement chuté depuis notre arrivée.

Jour 2 : samedi 24 juin 2017

Trail dans la jungle

16.1 km

Après une fraîche nuit, nous décidons de ne pas rester sur notre a priori de la veille. Il existe de nombreux chemins de randonnées au départ de Tanah Rata et de Brinchang et nous décidons de nous lancer sur la piste de trail n°2. Ce que nous n’avions pas bien compris avant de partir, c’est qu’il s’agissait de trek à travers la jungle ! Le trail n°2 ne fait que 0,86 kilomètres mais celui-ci grimpe à travers la végétation dense. Le sol est jonché de racines et nous devons nous accrocher aux troncs et aux lianes pour réaliser l’ascension. Les moustiques et araignées sont de la partie, ce qui a le don de me mettre dans de mauvaises dispositions.

Nous arrivons à un embranchement et prenons à gauche le Trail n°3 en direction du mont Gunung Berembun. Le panneau indique 6 kilomètres et deux heures de marche. Toutefois, après seulement quelques minutes, nous en croisons un second qui n’indique plus que 1,20 kilomètre. Le chemin est un peu plus large que celui du trail n°2 mais il est souvent nécessaire d’escalader sur des parties abruptes où des branches et troncs sont en travers de la route. Le sol est plutôt boueux et nous devons faire attention où nous mettons nos pieds !

Arrivés au sommet à 1,840 mètres d’altitude, nous n’avons même pas le plaisir d’admirer le paysage car la vue n’est pas dégagée.

Nous redescendons donc par le trail n°8 bien qu’une ficelle de chantier en barre l’accès : Benjamin a l’âme d’un aventurier ! Nous comprenons quelques mètres plus loin pourquoi ce chemin était fermé tant les branches et les troncs rendent le passage difficile. Il faut tantôt passer en dessous, tantôt passer au-dessus, parfois sauter et souvent escalader : ça tire sur les genoux et les cuisses ! Nous écopons de quelques belles glissades mémorables. Je n’aurais pas dû bouder les exercices de la poutre lors de mes cours d’EPS au collège, cela m’aurait bien servi pour traverser sur ces troncs de bois glissants…

Après 4h20 de marche, nous atteignons l’impressionnante Robinson Waterfall située à Tanah Rata ! Le chemin du retour par le centre ville jusqu’à Brinchang nous paraît être une promenade de santé à côté de notre expédition de l’après-midi.

Il existe une quinzaine de trails différents avec des difficultés variant du simple au complexe. Les chemins que nous avons empruntés nécessitent une certaine forme physique et surtout d’être bien chaussés : oubliez les tongs !

Brinchang est un petit village et pourtant, nous y trouvons un KFC ! Nous n’avons jamais mangé dans cette marque de fast-food ni l’un ni l’autre, et nous nous disons que cela serait le comble que de découvrir cela à Brinchang !

Jour 3 : dimanche 25 juin 2017

Vue sur les plantations de thé

18.8 km

Les Cameron Highlands sont célèbres pour les plantations de thé. La région doit son nom à William Cameron, géomètre britannique qui, en 1885, fut missionné pour la cartographier . Ce n’est qu’au début du 20ème siècle que la culture du thé est lancée : la région possède les températures idéales pour cette culture.

Nous nous rendons donc à pied jusqu’à la plantation « Barath Tea Plantation », située à 9 kilomètres de Brinchang et 4 de Tanah Rata. Courbaturés de la veille, nous décidons de ne pas emprunter le trail n°10 puis le trail n°6 qui permettent de rejoindre la plantation à travers la jungle et préférons marcher sur le bas-côté de la route. Le paysage est certes moins agréable mais le chemin nécessite moins d’efforts physiques.

Arrivés à la plantation de thé, nous admirons le paysage et descendons à travers les plans de thé pour y faire quelques photos. Il s’agit seulement ici d’un point de vue où les touristes s’arrêtent quelques minutes. La plantation n’est pas la plus ancienne des Cameron Highlands mais fut toutefois créée en 1933, par un indien d’Agra immigré en Malaisie. Aujourd’hui, les employés y récoltent 70,000 kilos de feuilles de thé vert par semaine.

Nous ne voulons surtout pas repartir sans avoir pu goûter à leur thé : nous rejoignons la boutique et commandons un pot de thé noir ainsi que deux parts de cheesecake aux fraises : seconde spécialité de la région. Les fermes de culture de fraises sont très nombreuses. Nous nous régalons ! Les tarifs peuvent sembler prohibitifs mais l’on peut toutefois trouver un pot de deux tasses de thé pour 8,90 MYR. Nous avons payé 33 MYR pour un pot de quatre tasses et les deux parts de gâteau.

Le soleil est de la partie et nous rejoignons la seconde entrée de la plantation [située à quelques mètres plus bas sur la route] où il est ici possible d’entrer dans la plantation moyennant un ticket d’accès de 2 MYR par personne.

L’ensemble des touristes présents s’arrêtent en contrebas de l’entrée alors que nous décidons de nous enfoncer sur le trail n°6. Cela nous permet de nous promener à travers les buissons de thé, seuls, face à un paysage d’un vert éclatant à perte de vue ! Nous sommes époustouflés par ce splendide panorama. Ce trail nous permet, enfin, d’accéder au petit village d’Orang Asli composé de charmantes maisons en bois. Nous sommes accueillis avec le sourire par les habitants et enfants.

D’ici, il est possible de rejoindre la route principale par laquelle nous sommes venus. Ce trajet peut se faire dans l’autre sens [de la route à la plantation] et permet d’économiser les 2 MYR d’accès à la plantation. Il est possible d’y venir également en taxi ; néanmoins, il est préférable d’organiser son trajet retour en amont. En effet, aucune station de taxi ne se trouve devant la plantation.

L’aventure ne se termine pas là aujourd’hui. Quand arrive 19h30, nous décidons de ressortir pour dîner : impossible de trouver une seule table libre dans un restaurant de Brinchang. Tout est pris d’assault, les gens font même la queue en attendant qu’une place se libère… Nous décidons donc de patienter mais une heure plus tard, la situation est toujours la même ! Jamais au grand jamais nous n’aurions pu imaginer que cette petite ville soit aussi pleine à craquer. Les voitures s’entassent sur le parking servant de place principale et les rues sont bondées. Il n’y a très clairement pas assez d’infrastructures pour accueillir tout le monde ! Nous sommes donc obligés, pour le deuxième soir consécutif, de dîner au KFC ! Demain, nous partirons pour notre dernière étape en Malaisie : Penang.

en un clin d’oeil…

Où dormir ?

CHUA GIN HOTEL

Classé #16/22 sur tripadvisor

28 € la nuit en chambre double avec salle de bain privative. A éviter absolument !

Commentaire Tripadvisor

Où manger ?

Il n’y a que des restaurants chinois à Brinchang dont la spécialité est la soupe à préparer soi-même. Nous avons dîné au Ok Tuck et nous sommes régalés [ticket moyen : 25 MYR]. Sinon, il y a toujours le KFC !

Comment s'occuper ?

Trek dans la jungle sur les trails
Visite d’une plantation de thé
Déguster du thé et des fraises de la région
Visiter une ferme de fraises
Excursion dans la mossy forest

Combien ça coûte ?

Bus Kuala Lumpur → Tanah Rata : 32 MYR
Taxi Tanah Rata → Brinchang : 10 MYR
Bus Tanah Rata → Brinchang : 2 MYR
Entrée plantation de thé : 2 MYR
Bus Tanah Rata → Penang : 35 MYR
Eau 1L : 2,8 MYR

By | 2017-07-11T15:38:52+00:00 9 juillet 2017|Malaisie|

2 Comments

  1. Isabelle 11 juillet 2017 at 7 h 13 min - Reply

    C est toujours en buvant mon café que je vous lis! Mais j ai changé le décor, cette fois ci , c est à Colombo, au Sri Lanka où nous allons vadrouiller 6 semaines ;-).
    Votre post sur Kuala Lumpur m a donné envie d y retourner, j avais adoré cette ville, où je sens que je pourrais vivre sans problème.
    Amitiés
    Isabelle

    • Ben & Marion 12 juillet 2017 at 16 h 25 min - Reply

      Bonjour Isabelle,
      Nous avons eu le même ressenti sur Kuala Lumpur : nous pourrions y vivre !
      Bon périple au Sri Lanka. Amusez-vous et profitez !
      Merci pour votre fidélité.
      Ben & Marion

Leave A Comment