Chiang Mai

la ville aux multiples temples

Jour 1 : samedi 30 septembre 2017

De Sukhothai à Chiang Mai

12 km

Après une magnifique journée à visiter l’ancienne capitale de Sukhothai, nous poursuivons notre périple dans le nord de la Thaïlande en nous dirigeant vers Chiang Mai.

Il nous faut un peu plus de six heures pour rejoindre cette dernière, considérée comme la seconde ville du pays [aussi bien en termes d’étendue que d’économie et de culture]. Le bus nous y conduit via Tak puis Lampang et les routes sont dans un très bon état. Depuis la gare routière, nous prenons un taxi collectif rouge, également appelé « songthaew », pour rejoindre notre hébergement [40 THB par personne].

Nous étions déjà venus en janvier 2015 avec Benjamin et avions fait l’erreur de loger à trois kilomètres du mur d’enceinte de la ville. En effet, en dehors de celui-ci, la nouvelle ville s’étend à perte de vue mais ne présente pas d’intérêt touristique majeur. Nous avons donc réservé un hébergement au pied de la « Chiang Mai Gate », porte d’entrée au sud de la vieille ville. Cette localisation est tout simplement parfaite car tous les soirs, le long du mur d’enceinte, s’installe un gigantesque food-court extérieur, composé de multitudes de stands de rue. Au milieu s’y trouve un accotement d’herbe recouvert de tables : le marché grouille et il est difficile de s’y frayer un chemin. Nous prenons plaisir à glaner différentes spécialités de la région à des prix défiant toute concurrence [Pad Thai 40 THB, brochettes 10 à 15 THB].

Après ce succulent repas, nous prenons la direction du « Saturday Night Market » qui, comme son nom l’indique, a lieu tous les samedis soirs. Les stands se bousculent le long de la rue piétonne et proposent quantité de souvenirs, t-shirts et bijoux. Il y en a tellement que Margaux et Thomas ne savent plus où donner de la tête : ils auraient bien acheté tout le stock ! Ces articles sont en majorité des produits manufacturés mais il est toutefois possible de faire de très bonnes affaires pour ramener des petits cadeaux de voyage.

Jour 2 : dimanche 1 octobre 2017

Des temples

9.8 km

Chiang Mai et ses environs abritent environ 300 temples. En trois jours, il est évidemment impossible de tous les visiter : nous décidons donc de nous consacrer en premier lieu à la visite des trois principaux, tous situés dans la vieille ville.

Nous débutons par le Wat Phra Singh, sûrement le plus visité de la ville [20 THB par personne]. Construit en 1345, plusieurs temples composent l’ensemble du Wat Phra Singh qui tient son nom de la statue de Bouddha éponyme qu’il abrite. L’architecture, les dorures mais aussi les représentations de Bouddha y sont magnifiques.

Le Wat Phra Singh n’a pas beaucoup changé en deux ans et demi hormis le Stupa ou Chedi qui a été entièrement retapé. Anciennement blanc, il est à présent recouvert d’or. La légende dit qu’il abrite une boîte de reliques en son sein.

Une importante communauté de moines vit au Wat Phra Singh et ces derniers n’hésitent pas à aller à la rencontre des visiteurs. Ainsi, au cours de notre visite, nous avons pu recevoir, après une bénédiction, un « sai sin ». Il s’agit d’un bracelet blanc en coton, tressé par un moine puis attaché au poignet comme signe de bonheur ou de chance.

Nous poursuivons vers un second temple : le Wat Phan Tao dont l’entrée est gratuite. Il s’agit de l’un des temples les plus anciens de la vieille ville de Chiang Mai et sa particularité est d’être construit uniquement en teck. Anecdote intéressante : son nom signifie « Temple des Mille Fours » car le lieu aurait servi à couler les statues de Bouddhas du temple Wat Chedi Luang, situé juste à côté. Benjamin apprécie tout particulièrement ce temple à l’atmosphère si particulière. Son stupa est actuellement en rénovation et un cloître de bambous a été installé devant le monastère.

Nous ne faisons que quelques mètres pour rejoindre le Wat Chedi Luang [40 THB par personne]. Il aura fallu 84 ans de travaux pour que cet édifice haut de 85 mètres soit terminé. Après un tremblement de terre en 1545, le stupa a été très endommagé. Aujourd’hui, les travaux de rénovation nous permettent de contempler la beauté du site.

Dans le temple principal se trouve une statue de Bouddha debout très impressionnante. De nombreuses guirlandes représentant les signes du zodiaque chinois sont accrochées à des fils tendus entre les différents piliers.

Il y a un bar dans Chiang Mai que nous apprécions tout particulièrement. Il s’agit de la Villa Duang Champa. L’architecture de la maison dénote dans le quartier car nous nous croirions en Louisiane. Il y est proposé les dimanches et lundis des animations musicales et nous en profitons donc pour y boire une bière en début de soirée.

Nous sommes dimanche et le dimanche, le marché de nuit a lieu dans la vieille ville, sur la rue Sunday walking street. Nous y faisons rapidement un tour car, objectivement, ce sont les mêmes produits et les mêmes vendeurs que sur le marché de nuit du samedi ! Cela nous permet toutefois de manger sur les tables et tabourets en plastique d’un stand de rue. Nous avons goûté aux noodle spring rolls ainsi qu’aux dumplings et à la saucisse goût citronnelle : nous nous serions bien passés de cette dernière.

Jour 3 : lundi 2 octobre 2017

Le temple qui se mérite

17.3 km

En fin de matinée, nous montons à bord d’un tuk-tuk pour faire découvrir à Margaux et Thomas cette expérience locale et rejoignons ainsi l’entrée 2 du Zoo de Chiang Mai [45 THB par personne]. Nous n’y avons pas prévu une visite mais c’est de ce lieu que part le chemin de randonnée permettant de rejoindre le fameux temple Wat Phrathat Doi Suthep. Ce dernier est situé à 13 kilomètres au nord de la ville fortifiée.

Après une heure de marche dans la forêt, sur un chemin non-dégagé, nous décidons de rebrousser chemin et de revenir à notre point de départ [le bout de la rue « Suthep Road », là où notre tuk-tuk nous avait déposé] car il semblerait que nous nous soyions trompés de route.

La pluie est de la partie mais le mauvais temps ne dure que peu si bien que nous décidons de repartir de zéro. Nous laissons l’entrée du zoo sur notre droite pour longer le bord de route où nous atteignons cette fois le bon chemin, appelé « Pilgrim trail » ou « Monk trail ». Ce dernier grimpe sur 4,5 km à travers la forêt mais sa difficulté est plutôt modérée.

À mi-parcours, nous atteignons le Wat Pha Lad, un temple construit en pleine végétation et au bord d’une petite cascade. Ce lieu est un havre de paix et nous croisons de nombreux moines s’afférant à la construction d’un nouvel édifice. Pour cette seule visite, le chemin de randonnée vaut vraiment l’effort précédent. Le statues sont toutes plus belles que les autres et le stupa, situé en retrait, est recouvert par la végétation.

Nous poursuivons notre ascension en suivant toujours les drapeaux oranges qui bordent le chemin de randonnée. Cela nous amène à traverser la route principale avant de nous engouffrer de nouveau dans la forêt.

Ainsi, après 2 heures, nous atteignons notre objectif : le Wat Phrathat Doi Suthep. Celui-ci se dresse au sommet de sa montagne éponyme et nous le rejoignons via ses 305 marches.

Il faut ôter ses chaussures avant d’entrer sur la plateforme principale qui abrite un superbe stupa doré et d’innombrables statues de Bouddha. Le temple offre également une vue incroyable sur Chiang Mai et ses environs.

Pour descendre, les songthaews sont alignés le long de la route. Après plusieurs minutes d’attente, nous nous lançons sur la route aux multiples virages. Serrés sur les bancs en bois du véhicule, nous avons tous rapidement mal au cœur. Notre chauffeur nous dépose à l’université de Chiang Mai et nous demande ensuite de grimper dans un second songthaew qui nous emmène, lui, jusqu’à la vieille ville [60 THB le trajet par personne]. Le trafic est très dense !

Après dîner, nous rejoignons le Thaphae Boxing Stadium, élu meilleur stade de Muaythai [Boxe Thaï] du nord de la Thaïlande [400 THB l’entrée par personne + consommation fortement conseillée]. Le ring se dresse au centre de l’entrepôt et les visiteurs encouragent leurs favoris depuis les tables des bars installées tout autour. De 21h30 à 00h00, sept combats se succèdent et les coups ne sont pas tous feints. Nous nous prenons au jeu et mettons en place notre propre système de paris dont Benjamin sort vainqueur !

Jour 4 : mardi 3 octobre 2017

Massage thaïlandais

11.2 km

Après une matinée de pluie, le soleil revient enfin. Comme si rien ne s’était passé, les traces de cette dernière disparaissent très rapidement et nous repartons arpenter les rues de Chiang Mai.

Un séjour en Thaïlande ne serait pas complet sans l’expérience de leurs massages ! Nous emmenons donc Thomas et Margaux dans un petit salon que nous affectionnons particulièrement, tant par la gentillesse des masseuses que par leur professionnalisme. Les tarifs sont de plus très concurrentiels [180 THB par personne]. Nous passons donc une heure au « Rdn Massage » [Rnd = Rachadamnoen, comme le nom de la rue sur laquelle il se trouve], ce qui nous permet de nous défaire de tous les nœuds que nous pouvions avoir dans les mollets, les épaules et le dos. Nous craquons, nous étirons nos membres dans tous les sens mais au bout d’une heure, nous nous sentons relaxés.

Nous poursuivons ainsi notre visite des rues de Chiang Mai et nos pas nous mènent jusqu’au Wat Chiang Man. Ce dernier est le plus ancien temple au sein de la ville fortifiée. Ce lieu est vraiment paisible car il est nettement moins fréquenté que les autres temples que nous avons pu voir les journées précédentes. Toutefois, nous sommes sidérés devant les comportements des touristes présents qui ne respectent pas les lieux en portant des tenus plus qu’osées et courtes !

En début de soirée, nous nous rendons au Night Bazar qui a lieu tous les jours en dehors de l’enceinte de la ville fortifiée sur la rue Changklang. Nous y trouvons évidemment les mêmes produits que sur les deux marchés précédents et en profitons pour acheter quelques derniers souvenirs avant de partir demain pour Chiang Rai. Nous dînons sur le food-court non loin de l’entrée principale : nous passons un agréable moment mais les prix sont très élevés par rapport à ceux pratiqués dans la vieille ville. De plus, nous n’y croisons que des touristes et seulement très peu de locaux.

en un clin d’oeil…

Où dormir ?

MHONSA HOTEL

Classé #68/784 sur tripadvisor

38,5 € la nuit en chambre double avec salle de bain privative et petits-déjeuners inclus. Perfection !

Commentaire Tripadvisor

Où manger ?

Nous n’avons mangé que dans la rue à Chiang Mai. Lors des marchés de nuit du samedi et du dimanche, il y a des stands de nourriture à profusion. Comptez 40 THB pour un Pad Thai et entre 10 à 15 THB pour des brochettes. En dessert, les mango sticky rice et les rotee sont vendus 40 THB. En moyenne, nous en avions pour 250 THB pour 4.

Comment s'occuper ?

Wat Phra Singh
Wat Phan Tao
Wat Chedi Luang
Wat Phrathat Doi Suthep
Wat Pha Lad
Wat Chiang Man
Voir un match de boxe thaï
Déambuler sur les marchés de nuit
Se faire masser

Combien ça coûte ?

Bus Sukhothai → Chiang Mai : 344 THB
Bus Chiang Mai → Chiang Rai : 166 THB
Songthaew gare → centre : 40 THB
Match de boxe thaï : 400 THB
Bière [bar] : 120 THB
Bière [7/11] : 56 THB
By |2017-10-23T14:41:48+00:0019 octobre 2017|Thaïlande|

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.