De la Thailande au Laos

traversée de la frontière terrestre

Depuis Chiang Khong, il est très facile de passer la frontière terrestre entre la Thaïlande et le Laos.

→ Étape 1 : prendre un transport et rejoindre la zone frontalière côté thaïlandais [demander à aller au Friendship Bridge] pour 100 THB par personne.

→ Étape 2 : passer les contrôles frontaliers en obtenant le tampon de sortie du territoire thaïlandais. Il faut également y présenter le formulaire de « départ », remis à l’arrivée dans le pays.

→ Étape 3 : prendre un bus permettant de rejoindre le poste frontalier laotien.

Les tickets sont vendus juste après les contrôles de passeports, côté thaïlandais. Il faut compter 20 THB par personne lors de trajets réalisés sur les horaires d’ouverture du bureau en charge de la vente des tickets. En dehors de ces horaires, il faut payer 25 THB par personne. Tout est détaillé sur l’affichage pris en photo, ci-dessous. Un bus part toutes les 30 minutes. Il n’est pas possible de faire cette traversée à pied.

→ Étape 4 : au poste frontière laotien, il faut se présenter au bureau « Visa on arrival » avant de passer les contrôles de passeports pour obtenir un visa de 30 jours.

Pour obtenir ce visa, les documents nécessaires sont :
– un passeport valide avec encore six mois au minimum ;
– deux formulaires distribués sur place et à remplir ;
– une photo d’identité ;
– 30 USD par personne [le coût du visa varie en fonction des jours et des horaires : c’est plus cher le week-end et en fin de journée].

Il y a un temps d’attente entre la remise des documents précédents et la validation du visa. Ce dernier dépend du nombre de demandes simultanées. Nous étions trois et avons attendu 5 minutes.

Lorsque le visa est collé dans le passeport, il ne reste plus qu’à passer la frontière.

Où retirer de l’argent ?

Deux distributeurs sont disponibles pour retirer des kips [LAK] mais attention, ils sont situés au niveau du bureau des « Visa on arrival ». Il faut donc faire son retrait avant le passage de la frontière laotienne. Les différents agents que nous avons rencontrés nous ont tous demandé si nous voulions faire du change en nous disant que retirer aux distributeurs allaient nous compter 300 THB de frais. Il n’en est rien : nous avons retiré au distributeur BCEL et n’avons eu que les frais de retrait [non-compressibles de 20,000 LAK].

Comment quitter le poste frontière côté laotien ?

La ville la plus proche du poste frontière est Huay Xai qui est surtout une ville étape vers d’autres destinations du pays.

Il faut donc emprunter un tuk-tuk pour rejoindre la gare routière de Keochampa Ban Oudom pour prendre un bus [25,000 LAK par personne que le tuk-tuk soit plein ou privatif]. Voici les horaires et les prix :

À noter que le bus de 16h à destination de Luang Prabang s’arrête également à Luang Namtha. Nous l’avons pris pour 60,000 LAK par personne.

D’autres voyageurs privilégient un transfert en bateau  de deux jours sur le Mékong, de Huay Xai à Luang Prabang. Il faut donc également prendre un tuk-tuk pour le même tarif et rejoindre l’embarcadère.

Comment rejoindre la frontière du côté thaïlandais ?

Il est possible de prendre un bus à Chiang Rai pour rejoindre Chiang Khong en deux heures. Il est nécessaire toutefois de demander au chauffeur d’être déposés au croisement, avant l’arrivée à Chiang Khong. D’ici, il faudra, soit faire les derniers kilomètres pour rejoindre le poste frontière thaïlandais à pied, soit en tuk-tuk [50 THB].

Et s’il pleut ?

Alors que nous devions partir de bonne heure pour traverser la frontière, il pleuvait des trombes d’eau. Pour ne pas être trempés inutilement, nous avons décidé de décaler de quelques heures notre départ. Finalement, nous avons découvert que l’ensemble des étapes, citées ci-dessus, s’effectuent au sec car les deux postes frontières sont complètement couverts.

By | 2017-11-07T14:06:47+00:00 7 novembre 2017|Laos, Thaïlande|

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.