Krabi

un paysage de carte postale

Après Hua Hin, nous continuons notre périple à Krabi. Coup de cœur de notre séjour en Thaïlande du sud, nous aurions aimé avoir plus de photos à vous présenter. Toutefois, le Canon G12 de Benjamin a définitivement rendu l’âme. Il ne nous reste que quelques jours à attendre avant d’en récupérer un.

Jour 1 : mercredi 20 décembre 2017

Huit mois de voyage

16.1 km

Il faut l’avouer : nous avons été médisants. Non, le chauffeur de notre bus de nuit entre Hua Hin et Krabi n’a pas klaxonné toute la nuit et Benjamin a réellement bien dormi ! Le confort et le service nous ont surpris : le co-pilote nous a proposé du café avant notre arrivée à 6h00. Cela nous étonnera toujours en Asie : le bus est arrivé avec 45 minutes de retard hier soir à Hua Hin, et nous sommes arrivés à Krabi avec une heure d’avance…

6h00, c’est tôt : trop tôt ! Alors lorsque les locaux nous sautent dessus pour nous demander où nous voulons aller, nous ne savons quoi leur répondre. Ah oui, car comme à peu près partout en Asie, la station de bus est située à 5,7 kilomètres du centre-ville de Krabi town. Nous ne pouvons débarquer aussi tôt à notre hôtel : nous décidons donc de nous dégourdir les jambes en faisant cette distance à pied.

Krabi est une province du sud de la Thaïlande, située au bord de la mer d’Andaman et se composent de 130 îles. Par abus de langage, les touristes disent « nous partons à Krabi ». Toutefois, Krabi est une province, mais également une ville, appelée « Krabi town ». C’est ici que nous nous rendons ce matin, pensant y trouver l’animation principale. Au contraire, les échoppes et boutiques sont quasiment toutes fermées et ce jusqu’à 9h00, heure à laquelle nous décidons de rejoindre la ville adjacente : Ao Nang. Krabi town n’est donc pas une destination touristique [il n’y a pas de plage], nous y avons d’ailleurs trouvé peu de restaurants et hôtels. Des songthaews permettent de faire la liaison entre les deux villes de Krabi town et Ao Nang pour 50 THB par personne.

Ao Nang est une station balnéaire charmante, plantée au milieu de pics karstiques. Elle s’est développée autour d’une rue principale où se trouvent les restaurants, bars et supermarchés. Sa plage est de sable fin et offre une vue imprenable sur ces édifices rocheux émergeant de l’eau.

À notre arrivée en songthaew, nous sommes tout de suite charmés : ce sentiment ne nous quitte pas lorsque nous décidons de passer l’après-midi sur la plage. Cette dernière est suffisamment grande pour que nous ne soyons pas embêtés par la fréquentation assez conséquente à l’approche des fêtes de fin d’année.

Toutefois, nous avons l’impression de déjà connaître ce paysage, alors que nous ne sommes jamais venus à Ao Nang auparavant. En effet, il fait partie de ceux qui servent à promouvoir la Thaïlande comme destination touristique majeure.

Ainsi, nous retrouvons sur la plage, les longtail boats, ces fameux bateaux avec des tissus colorés accrochés à la proue, présents sur de nombreuses cartes postales.

Jour 2 : jeudi 21 décembre 2017

Plage Noppharat Thara

10.5 km

Il y a de nombreuses excursions aussi bien côté terre, que côté mer à réaliser dans la région de Krabi. Toutefois, comme nous n’y sommes que trois jours, nous décidons de privilégier l’activité plage pour ainsi nous reposer.

Nous partons donc à pied, en début d’après-midi, vers la plage Noppharat Thara, à l’ouest de celle d’Ao Nang.

La plage est longue, le paysage également superbe et il n’y a que peu de bateaux. Toutefois le sable n’est ni aussi blanc, ni aussi fin. À notre grand étonnement, celle-ci est complètement désertée par les touristes qui ne sont que quelques irréductibles à avoir installés leur serviette ici.

En y regardant de plus près, nous remarquons des centaines voire des milliers de petits crabes qui crapahutent sur le sable : difficile d’y marcher sans en écraser un. Cela déchire le cœur de Benjamin qui ne sait donc où poser ses tongs à la pointure 43.

Nous profitons du paysage et du littoral un peu plus sauvage par ici, avant de rebrousser chemin en direction de la plage d’Ao Nang d’où nous observons un magnifique coucher de soleil. Le ciel nuageux s’illumine de teintes rosées tandis que nous voyons le soleil disparaître derrière les contours du littoral de Phuket.

Jour 3 : vendredi 22 décembre 2017

Railay Beach

6.6 km

Le soleil n’est pas au rendez-vous ce matin mais comme il s’agit de notre dernière journée à Krabi, nous décidons tout de même de nous rendre sur Railay Beach. Considérée comme la plage incontournable de la région, voire de la Thaïlande, nous ne voulons pas manquer cela !

La particularité de Railay Beach est d’être totalement isolée du reste du continent à cause des pics karstiques qui l’entourent. Il nous faut donc, à notre plus grand plaisir, monter à bord d’un longtail boat pour la rejoindre.

Nous achetons nos tickets aller-retour à l’un des guichets situés au bord de la plage d’Ao Nang [200 THB l’aller-retour par personne]. Les bateaux ne partent qu’avec un minimum de huit personnes à bord pour une traversée d’une dizaine de minutes.

L’arrivée sur Railay Beach se fait dans un paysage sublime. La plage est en effet entourée de pics karstiques et des palmiers bordent le sable fin.

Nous sautons du bateau, les pieds dans une eau turquoise. Quel plaisir de marcher sur ce sable blanc non pollué, de nager dans une eau propre et d’apprécier le panorama. Effectivement, la plage de Railay tient toutes ses promesses !

Nous sommes sur Railay West car il existe en réalité quatre plages dans ce coin de paradis. Elles peuvent être rejointes en longtail boat ou en kayak. Il existe certains passages pour s’y rendre à pied mais ces derniers nécessitent de bonnes chaussures, parfois des connaissances en escalade et une bonne dose de témérité. Il y a également des points de vue, un lagon et des grottes à y découvrir mais leurs accès sont, aux dires, assez sportifs.

Deux critiques sont toutefois faites à Railay Beach : sa fréquentation et le bruit incessant des longtail boat qui apportent un flot constant de touristes. Il y avait effectivement du monde, mais la plage est nettement plus petite que celle de Ao Nang ce qui entraîne obligatoirement une densité de population plus importante.

Nous quittons les lieux avant 18h00 car les tarifs des longtail boat sont surfacturés après cette limite. Cela doit être agréable de séjourner dans un hôtel de Railay, afin de profiter du calme et de la beauté des lieux après le départ des touristes.

Nous profitons de longer les pics karstiques pour les admirer une dernière fois. La vue d’en bas est très impressionnante sur ces masses rocheuses.

Nos familles sont en partance pour l’aéroport Charles-de-Gaulle, nous n’avons plus qu’à prendre la direction de l’île de Koh Samui demain matin, afin de les rejoindre pour un Noël en famille.

en un clin d’oeil…

Où dormir ?

CHATCHADA HOUSE

Classé #3/142 sur tripadvisor

38 € la nuit en chambre double avec salle de bain privative et petits-déjeuners inclus. Service peu fiable !

Commentaire Tripadvisor

Où manger ?

Nous avons dîné trois soirs au Yaya Thai Food : un stand de rue situé près de la mosquée de Ao Nang. Chaque plat est vendu 50 THB en moyenne. Il y a un petit marché de nuit au pied de la mosquée également où il est possible de trouver des fruits et du mango sticky rice pour 50 THB.

Comment s'occuper ?

Plage Ao Nang
Plage Noppharat Thara
Plage Railay
Nombreuses excursions pour rejoindre les îles
Grottes à visiter

Combien ça coûte ?

Bus Hua Hin → Krabi : 554 THB
Songthaew Krabi town → Ao Nang : 50 THB
Longtail boat Railay beach : 200 THB
Eau 0.6L : 7 THB
Glace cornet : 25 THB
Bière : 56 THB
By | 2018-01-29T15:16:17+00:00 24 janvier 2018|Thaïlande|

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.