Kuala Lumpur

architecture, culture et nourriture

Kuala Lumpur est une destination que nous avons tout particulièrement appréciée et que nous recommandons vivement. Une semaine n’est pas de trop pour découvrir la ville à pied et encore : nous n’avons pas visité tous les musées qu’elle abrite !

Nous avons été conquis par son multiculturalisme et y avons trouvé une atmosphère tolérante, respectueuse et sans jugement. L‘Islam est, selon la constitution du pays, la religion officielle : cependant, les autres religions peuvent être pratiquées en sécurité et en paix. On ressent clairement cette ouverture d’esprit à Kuala Lumpur et il est possible de croiser des femmes portant le niquab, d’autres seulement le voile ou encore certaines en mini-jupe sans que cela ne pose de problème à personne.

Kuala Lumpur est, de plus, le paradis de la nourriture. Spécialités asiatiques, européennes, snacks, sucreries : nous y avons trouvé de tout ! Les odeurs succulentes que nous avons pu sentir dans les rues et les centres commerciaux nous ont mis l’eau à la bouche constamment !

D’un point de vue plus personnel, cela nous a semblé très étrange de nous retrouver dans une mégalopole après deux mois en Inde et au Népal. La première fois qu’il nous a fallu traverser une route, nous avions complètement perdu l’habitude de patienter en attendant que le feu soit vert !

Jour 1 : mercredi 14 juin 2017

De Katmandou à Kuala Lumpur

8.7 km

Nous vivons nos derniers instants de ce voyage au Népal, non sans un peu de nostalgie : 2ème étape terminée que nous n’aurons finalement pas vu passer. Nous y avons vécu des moments fabuleux, mais il est temps de rejoindre une nouvelle région du monde : l’Asie du Sud-Est, dont notre point d’entrée est la Malaisie.

Notre vol est programmé à 13h00 : nous prenons donc notre temps et quittons l’hôtel à 10h00. L’aéroport n’est qu’à quelques kilomètres et nous décidons de nous y rendre en bus local, confiants grâce à notre succès de la veille avec ce moyen de transport [NB : Bhaktapur]. Toutefois, en arrivant à l’arrêt indiqué par le gérant de l’hôtel, nous déchantons vite. Nous faisons signe à plusieurs bus qui passent devant nous sur la voie bondée mais aucun ne prend la direction de l’aéroport ! Pour ne pas attendre inutilement, nous marchons et au bout d’une demi-heure, nous sommes pris d’un doute : allons-nous arriver à temps avant la fermeture de l’enregistrement ?

Nous avons très bien géré notre budget, tellement bien qu’il ne nous reste que 165 roupies en poche [soit un peu plus de 1 euro]… Benjamin joue un coup de poker avec un chauffeur de taxi qui nous aborde dans la rue. Ce dernier nous demande 400 roupies pour les quelques kilomètres restants : nous ne sommes pas dupes car il s’agit du tarif chargé depuis le quartier de Thamel ! Finalement, ce dernier accepte tout de même de nous conduire grâce aux talents de persuasion de Benjamin qui lui répète : « tu ne gagneras rien à rester assis ici et fumer ».

Arrivés à l’aéroport, nous découvrons que notre vol est retardé et qu’il n’y a réellement pas la nécessité d’arriver deux heures en avance, même lorsqu’il s’agit d’un vol international ! Nous patientons donc et sommes surpris par les très nombreuses fouilles au corps des passagers réalisées même après les contrôles à l’embarquement !

Nous volons avec une heure de retard sur Malindo Air où l’équipage nous accueille sur une musique plus que rythmée : sympathique puis vite agaçant lorsque cela fait quatre fois que les trois mêmes chansons tournent en boucle. Ils en remettent même une petite couche avant l’atterrissage : pour encourager le pilote ?! Ce dernier le réalise plutôt en force !

Nous arrivons à 20h45, après 4h45 de vol et un décalage horaire de 2h45. Passer l’immigration est un peu long mais nous obtenons finalement le si précieux tampon sur notre passeport : il s’agit de notre premier visa n’étant pas payant !

L’aéroport international de Kuala Lumpur est situé à un peu plus de 50 kilomètres au sud de la ville et nous avons eu donc la possibilité d’apercevoir du ciel les Tours Petronas : magique ! Il nous faut redescendre sur terre car nous devons choisir un moyen de transport pour rejoindre le centre-ville.

Plusieurs s’offrent à nous :

→ Le taxi ou Uber pour 80 MYR
→ Le train Klia [via la ligne KLIA Transit line ou KLIA express line] jusqu’à la station KL Sentral pour 55 MYR par personne
→ Le bus jusqu’à la station KL Sentral pour 10 MYR par personne

Nous optons pour la dernière solution et suivons avec attention les indications « Bus station niveau 2 » car il y existe plusieurs stations. Toutes les demi-heures, des bus quittent le terminal en direction de KL Sentral. Nous mettrons une heure pour effectuer ce trajet hors circulation : il s’agit certes du moyen le plus long mais surtout le plus économique ! Quel bonheur de trouver un bus confortable, propre, partant à la minute près à l’heure et roulant sur des routes en excellent état !

De KL Sentral, nous prenons le métro durant trois stations jusqu’à l’arrêt Dang Wang pour 2 MYR par personne. Nous avons réservé une chambre privée dans un building du quartier à deux pas des Tours Petronas et de la Tour de Kuala Lumpur appelée également Tour Menara. Depuis notre chambre, nous découvrons une vue imprenable sur cette dernière toute illuminée.

Il est 23h30 lorsque que nous posons nos sacs et filons à l’épicerie préférée de Benjamin : le 7-eleven, situé aux pieds de notre habitation. Nous y retrouvons rapidement nos habitudes asiatiques et avons le sentiment d’être déjà familiers du pays.

Jour 2 : jeudi 15 juin 2017

Découverte du quartier de KLCC

9.5 km

Le réveil est difficile avec les 2h15 de décalage horaire. Nous traînons donc puisque nous avons prévu une première journée consacrée à l’organisation de notre séjour de 15 jours en Malaisie.

En début d’après-midi, nous nous dirigeons tout d’abord vers la tour Menara puis nous arrêtons au centre commercial spécialisé dans les technologies et l’électronique : le Plaza Low Yat. Puis, nous nous rendons au supermarché : activité que nous adorons faire lorsque nous arrivons dans un nouveau pays. Nous aimons comparer les marques et les prix, admirer les emballages et découvrir les produits vendus ! Nous en profitons pour réaliser nos courses : nous sommes dans un Airbnb et avons choisi de préparer notre petit-déjeuner. Benjamin découvre avec bonheur un Auntie Anne’s, chaîne de restaurant de vente à emporter que nous affectionnons tout particulièrement et qui n’existe pas en France. Ils vendent des petits sandwichs à base de bretzel et saucisse exquis !

Nous nous dirigeons ensuite vers le quartier de KLCC pour aller à la rencontre des Tours jumelles Petronas. Nous n’y accédons pas par le parc mais par la rue Jalan P Ramlee. D’ici, nous avons une vue imprenable sur le bâtiment et pouvons les photographier entièrement. Entre les deux tours se trouve le centre commercial Suria KLCC. Ce dernier est gigantesque avec ses boutiques de luxe et enseignes internationales. La décoration est sublime et très festive : celle-ci est adaptée à la thématique du Ramadan.

Le « mall » [centre commercial en anglais] abrite également un cinéma, des food-courts et restaurants et un supermarché « Isetan ». Nous nous y arrêtons car il est proposé un nombre incalculable de plats à emporter. Le choix est difficile tant l’offre est diverse mais nous jetons finalement notre dévolu sur des salades composées et des sushis [3,39 MYR les 100gr de salade].

Nous dînons à l’appartement et avons le privilège de pouvoir descendre au 7-eleven tard dans la soirée : notre Franprix du 13ème arrondissement de Paris n’a jamais été ouvert si tard !

Jour 3 : vendredi 16 juin 2018

Visite du quartier de Chinatown

15.5 km

Nous partons à pied en direction du quartier de Chinatown, situé au sud-ouest du centre de Kuala Lumpur, auquel nous avons décidé de consacrer notre journée de visite.

Nous commençons par déambuler dans les rues pour nous imprégner de l’atmosphère tout à fait différente du lieu. Les bâtiments ne sont plus des buildings immenses mais des maisons à dimension humaine. Les odeurs de nourriture nous enchantent et nous donnent envie de goûter à tous les mets proposés par les nombreux restaurants de rue et échoppes.

Nous débutons notre circuit à Central Market, bâtiment bleu dont la ressemblance avec une halle de marché est flagrante. Construit en 1888, il s’agissait effectivement à l’origine d’un marché de produits frais. Sauvé de la destruction, il a été reconverti en bazar. Nous y trouvons une ribambelle d’échoppes de souvenirs, vêtements, chaussures, jouets, sacs mais aussi de nombreux restaurants. Après nous être perdus dans ce dédale de boutiques, nous empruntons la rue adjacente, nommée Jalan Hang Kasturi, où nous trouvons de nombreuses échoppes de nourriture. À chaque rue sa tentation, nous craquons pour des petites sucreries de couleur verte, enrobées de poudre de noix de coco appelée Putu Bambu : une tuerie.

Nous poursuivons vers Petaling Street, la rue principale autour de laquelle s’organise le quartier. Elle est animée de 10h00 à tard dans la nuit autour d’échoppes et de restaurants. Nous y trouvons de tout !

Nous visitons ensuite le Sri Mahamariamman Temple [0,20 MYR par paire de chaussures]. Ce temple hindou construit en 1873 possède, au-dessus de l’entrée, une pyramide sculptée et colorée magnifique. L’intérieur est lui très épuré : le tour se fait donc rapidement.

A quelques mètres en face du précédent, nous rentrons dans le Guan di Temple. Il s’agit d’un vieux temple chinois au nom du Dieu de la guerre. Son architecture et sa décoration valent le détour.

Il faut entrer sous un porche puis se rendre au fond de la cour pour trouver le Sze Ya Temple, petit temple taoïste construit à la fin du 19ème siècle. Les étudiants sont apparemment nombreux à venir demander au Dieu des lettres et des études, Kuan Ti, de la réussite à leurs examens.

Le dernier bâtiment que nous visitons est le Chan See Shue Yuen, plus connu sous le nom de Green Temple.

Enfin, nous terminons la journée avec la visite du KL City Gallery. Ce petit musée, situé à deux pas de Chinatown, retrace l’histoire de la ville depuis sa fondation. À l’étage, une maquette de Kuala Lumpur est présentée sous forme de spectacle de son et lumière : une petite merveille. C’est l’entreprise de miniatures « ARCH », reconnue à travers toute l’Asie, qui est à l’origine de ce projet. En 40 minutes, nous avons terminé la visite qui valait vraiment le détour pour 5 MYR par personne. Le ticket d’entrée donne, de plus, le droit à une réduction de 5 MYR sur un produit au choix de la boutique ou du point de restauration.

Après plus de quatre heures de découvertes, nous décidons de rentrer et d’emprunter l’une des quatre lignes de bus gratuites du centre-ville de Kuala Lumpur. Ces bus, au nom de « GoKL Citybus », sont facilement reconnaissables grâce à leur couleur rose et l’inscription « Free Shuttle » apposée sur leur flanc. Ils opèrent de 6h00 à 22h00 en semaine, 6h00 à 1h00 le vendredi et le samedi puis de 7h00 à 23h00 le dimanche. L’objectif est de désengorger le centre de la ville mais objectivement : nous avons passé plus de temps à l’arrêt dans le bus qu’à rouler et nous en sommes descendus deux arrêts plus loin. Le plan est disponible ici.

En début de soirée, c’est le déluge ! Il pleut comme je ne l’ai jamais vu. Nous attendons derrière la fenêtre de notre appartement pendant près d’une heure puis décidons de sortir pour dîner. Les routes sont pleines d’eau et nous sommes trempés après seulement quelques mètres. Nous patientons sous un abri plusieurs minutes mais cela ne semble pas s’arrêter ! Il n’y a que 1,8 kilomètre à parcourir mais cela nous paraît être interminable. Nous avions prévu de nous rendre rue Jalan Alor mais décidons de nous arrêter au McDonald’s pour nous régaler avec un Big Mac. Finalement, il s’arrêtera de pleuvoir quelques minutes après. L’eau tombée s’évapore des rues en moins d’une heure, comme si rien ne s’était passé !

Jour 4 : samedi 17 juin 2017

Visite autour de Merdeka Square

16.9 km

En fin de matinée, nous partons vers Merdeka Square également appelée « Place de l’Indépendance ».

Sur cette place trône un mât de 100 mètres de haut où flotte le drapeau malaisien depuis la proclamation de l’Indépendance du pays le 31 août 1957. Les bâtiments qui l’entourent ont une architecture tout à fait incroyable à admirer. Le plus beau est sûrement le palais de style moghol du Sultan Abdul Samad construit entre 1894 et 1897. Il est actuellement occupé par le Ministère de l’Information, de la Communication et de la Culture et ne se visite donc pas. En face, nous découvrons le très sélectif Royal Selangor Club de style Tudor où seuls les hommes peuvent y entrer. Ces derniers doivent s’astreindre à porter une tenue vestimentaire de style British pour y pénétrer.

Enfin, nous souhaitons rejoindre le confluent de la rivière Klang et Gombak mais la zone est complètement en travaux. C’est ici que la ville a été fondée en 1857. Kuala Lumpur signifie en malais « muddy confluence », qui peut être traduit par « confluence boueux ». Entre les deux rivières, la Mosquée Masjid Jamek a été construite en 1909 et mérite le détour pour admirer son architecture moghole impressionnante. L’accès aux touristes n’est possible que le week-end sur les tranches horaires suivantes : 9h00-12h00 puis 14h30-16h00.

Nous poursuivons ensuite plus au sud vers le Perdana Botanical Garden qui abrite de très nombreux musées et attractions. Nous décidons de visiter l’Islamic Arts Museum [14 MYR + 6% de taxes]. Les deux étages sont consacrés à l’exposition de corans, textiles, bijoux, céramiques et armes. Notre préférence va néanmoins à la première salle présentant des maquettes des plus belles mosquées du monde. La visite est très dense mais très intéressante et nous permet, de plus, d’être abrités alors que la pluie commence à tomber.

Non loin, nous rejoignons National Mosque connue également sous le nom de Negara Mosque. Nous patientons une vingtaine de minutes avant de pouvoir y accéder. En effet, les horaires de visites sont bien spécifiques : 9h00-12h00, 15h00-16h00 et 17h00-18h00 [les horaires sont différents le vendredi]. À l’entrée, il nous est donné de grandes capes violettes nous permettant de nous couvrir entièrement. Cette mosquée est très moderne : son minaret est haut de 73 mètres et son dôme représente une étoile à 18 branches [13 pour les treize états de la Malaisie et 5 pour les cinq piliers de l’Islam]. L’orage gronde et nous apercevons les éclairs strier le ciel. Nous patientons jusqu’à ce que la pluie se calme en écoutant les répétitions de la chorale de la mosquée. Nous reprenons ensuite le chemin de notre appartement.

À 19h30, nous sommes aux pieds des Tours Petronas et du centre commercial Suria KLCC. Les eaux du lac du KLCC Park s’animent sous forme de jets et fontaines s’illuminant de couleurs. À 20 heures, le fameux son et lumière « Lake Show » démarre et dure une dizaine de minutes. Nous admirons le spectacle, émerveillés et entourés d’une foule impressionnante de personnes venues pique-niquer, se promener ou profiter du centre commercial. La vue est tout simplement sublime.

Nous prenons ensuite la direction du quartier de Bukit Bintang, célèbre pour son animation nocturne. Nous nous rendons dans la rue Jalan Alor où un nombre incalculable de restaurants de rue et d’échoppes s’entassent de chaque côté : une foule dense de touristes et de locaux s’y presse. Le choix est tellement varié que nous ne savons quel restaurant choisir. Nous nous laissons convaincre par un restaurant chinois et nous retrouvons assis sur une table de jardin en plastique en bord de rue. Le service est très efficace et la nourriture délicieuse. Le choix est vaste et les prix varient du simple au double. Il est toutefois possible de trouver une sélection de plats à moins de 10 MYR. Nous sommes conquis par cette expérience. À noter, la rue parallèle est la rue des salons de massages et la suivante, la rue des bars.

Jour 5 : dimanche 18 juin 2017

Visites à partir de KL Sentral

14.3 km

En métro, nous rejoignons la station de KL Sentral d’où nous allons rayonner aujourd’hui. Il s’agit d’un nœud de transports névralgique de la ville. Le métro est assez déroutant à utiliser aux premiers abords car il existe plusieurs opérateurs pour chacune des différentes lignes : l’airport express Klia, le Monorail, le LRT et le Commuter Rail. Nous avons parfois tourné quelques minutes pour trouver la bonne entrée ou la bonne borne de tickets. Le plan est disponible ici.

À KL Sentral, nous traversons le centre commercial « Nu Sentral » puis débouchons dans le quartier des affaires. À quelques pas, nous pénétrons dans Little India : quartier indien de la ville. La rue principale, très reconnaissable, est bordée d’arches colorées. Avec ses boutiques, musiques et publicités, nous avons l’impression d’être de nouveau dans ce pays que nous avons quitté il y a tout juste quelques semaines.

La promenade ne dure que quelques minutes puis nous poursuivons sur un kilomètre et demi en direction du temple chinois Thean Hou Temple. Situé sur une colline au sud du centre-ville, il est très accessible à pied depuis KL Sentral : son emplacement est toutefois très étonnant au milieu d’un quartier résidentiel. Ouvert en 1989, il est dédié à la déesse du paradis. À l’intérieur, il est possible de découvrir son avenir. Il suffit de prendre dans ses mains l’ensemble des bâtons et de les lancer dans le bac approprié. Il faut ensuite sélectionner le bâton qui ressort et regarder le numéro inscrit dessus. Il ne reste plus qu’à ouvrir le tiroir correspondant au numéro et d’y retirer sa prédiction.

Nous repartons en direction de l’hypercentre et le contraste s’avère saisissant : les buildings jouxtent les bâtiments du quartier de Little India, ce qui donne un mélange plutôt hétéroclite.

Nous prenons la direction de la gare de bus principale TBS [Terminal Bersepadu Selatan] accessible via l’arrêt « Bandar Tasik Selatan » où nous achetons notre ticket de bus en avance pour notre voyage vers Malacca [11 MYR par personne].

Nous reprenons ensuite le métro pour rejoindre le quartier de Bukit Bintang et plus particulièrement le centre commercial de Berjaya Times Square. Lorsque nous rentrons à l’intérieur, nous sommes comme happés par la foule qui a envahi les lieux en ce dimanche après-midi. Le centre commercial est gigantesque avec ses 10 étages  chacun d’eux est réparti en trois zones pour faciliter le repérage. Nous y découvrons un nombre incalculable d’enseignes, de restaurants et… un parc d’attraction ! Pour 51 MYR par adulte, il est possible de profiter de montagnes russes et d’attractions variées ! Nous sommes impressionnés !

Au niveau LG, nous sommes ébahis devant le nombre de points de restauration à emporter et aurions sûrement assez de choix pour les deux prochains mois. Nous jetons notre dévolu sur des sushis pour le dîner.

Jour 6 : lundi 19 juin 2017

Visite des Batu Caves et flâneries dans les rues de KL

14.5 km

Nous décidons de nous lever de bonne heure, non sans difficultés, pour nous rendre aux Batu Caves. Avec le Commuter Rail, il est très rapide et peu onéreux de rejoindre le site : 5 MYR aller-retour par personne et une vingtaine de minutes depuis la station Kuala Lumpur. Jusqu’à 10h58, les trains passent toutes les 15 minutes mais en période creuse, ils ne passent que toutes les 30 ou 45 minutes. L’arrêt « Batu Caves » est le terminus de la ligne Seremban et nous amène aux pieds du site.

Les Batu Caves sont un lieu sacré pour les Hindous et sont donc extrêmement fréquentées. Il s’agit de trois grottes creusées au sein d’une colline de calcaire dont la principale s’atteint après l’ascension de 272 marches. Une tenue appropriée est demandée et aucun vêtement ne doit être au-dessus du genou. À l’entrée, des paréos sont prêtés à celles qui n’auraient pas anticipé.

Nous sommes assez dubitatifs par rapport à ce que nous découvrons ensuite. Des travaux sont en cours dans la grotte : les matériaux sont donc entassés de chaque côté et des constructions sont entamées de partout. Les singes sont les maîtres des lieux et n’hésitent pas à détrousser les visiteurs qui ont le malheur de posséder une bouteille d’eau ou de la nourriture. Nous ne sommes donc pas convaincus que ce site soit une visite incontournable lors d’un court séjour à Kuala Lumpur.

Nous reprenons le Commuter Rail après un peu plus d’une heure sur le site et nous arrêtons à l’arrêt « Bank Negara » d’où nous rejoignons la Place de l’Indépendance. Nous sommes déjà venus quelques jours plus tôt mais n’avions pas visité la St Mary’s Cathedral qui est sublime et profitons du beau temps pour refaire quelques photos. La mosquée Masjid Jamek ne se visite que le week-end et nous n’avons donc pas la possibilité d’y accéder.

Nous rejoignons ensuite Central Market et achetons de nouveau des Putu Bambu avant de retrouver le Nu Sentral, centre commercial de la station KL Sentral. Nous déambulons et buvons un délicieux thé glacé aux perles. Bref, que du bonheur !

Pour notre dernière soirée, nous décidons de pique-niquer dans le KLCC Park. Nous prenons des plats à emporter au supermarché Isetan et nous installons face aux deux Tours jumelles Petronas pour admirer une seconde fois le Lake Show. Nous sommes surpris d’en découvrir une seconde version à 20h30 : musiques et lumières différentes de celui que nous avions vu deux jours auparavant à 20 heures. Un très bon moment qui rejoint le panthéon des « meilleurs instants du voyage ».

Jour 7 : mardi 20 juin 2017

Derniers instants

9.1 km

Nous avons donc une dernière matinée pour profiter de Kuala Lumpur : direction donc les Tours jumelles Petronas afin de les admirer encore une fois. Nous nous promenons pour la première fois de jour dans le KLCC Park et découvrons un lieu paisible et agréable.

Une immense aire de jeux y est disponible pour les enfants ainsi qu’une piscine où il est possible de se tremper les pieds. Décidemment, nous sommes conquis par cette ville.

Nous rejoignons la gare principale de bus TBS via le Commuter Rail [2,40 MYR par personne depuis la station Kuala Lumpur] et patientons jusqu’au départ de notre bus en direction de Malacca.

en un clin d’oeil…

Où dormir ?

AIRBNB

Nous  recommendons de loger dans le quartier de KLCC ou de Bukit Bintang afin d’être au coeur de la ville.
21,5 € la nuit en chambre double avec salle de bain privative.

Commentaire

Où manger ?

Il est possible de trouver de la nourriture partout à Kuala Lumpur. Rue Jalan Alor, vous pouvez déguster de la nourriture de rue pour 10 MYR par personne ; vous pouvez également opter pour un pique-nique dans le KLCC park.

Comment s'occuper ?

Tour Petronas et Tour Menara
KLCC Park et son Lake show
Bukit Bintang et ses centres commerciaux
Chinatown
Merkeda Square
KL City Gallery
Nationale Mosque
Thean Hou Temple
et bien d’autres…

Combien ça coûte ?

Vol Katmandou → KL : 803 MYR
Bus aéroport → centre : 10 MYR
Eau 1,5L : 2,8 MYR
Bière : 12 MYR
Thé glacé : 7 MYR
Menu Large McDo : 18 MYR
A/R Batu Caves : 5 MYR
Bus Kuala Lumpur → Malacca : 11 MYR

By | 2017-07-25T09:01:46+00:00 3 juillet 2017|Malaisie|

2 Comments

  1. Jeremy 13 octobre 2017 at 14 h 42 min - Reply

    Merci pour votre récit bien utile avant mon arrivée à KL pour une courte escale!

    • Ben & Marion 13 octobre 2017 at 18 h 21 min - Reply

      C’est un plaisir ! On espère que tu prendras autant de plaisir que nous dans cette ville 🙂

Leave A Comment