Luang Namtha

étape inattendue et authentique

Jour 1 : lundi 16 octobre 2017

De Chiang Khong à Luang Namtha

5.6 km

Luang Namtha ne devait être qu’une étape d’une nuit, pour couper le trajet entre Chiang Khong et Nong Khiaw en deux. Toutefois, après une journée chaotique consacrée à :

→ traverser la frontière terrestre entre la Thaïlande et le Laos sous des trombes d’eau ;
→ manquer le départ du bus de 12h30 ;
→ en trouver un autre en direction de Luang Prabang s’arrêtant à Luang Namtha ;
→ rouler pendant quatre heures pour faire 189 kilomètres ;
→ se faire déposer au milieu de nulle part et être obligés de prendre un tuk-tuk hors de prix ;
→ arriver finalement à notre hôtel à 20h30…

…nous décidons rapidement de rester une nuit supplémentaire à Luang Namtha, pour ne pas avoir à repartir sur les routes dès 8h00 le lendemain. Par chance, le night market est ouvert jusqu’à 00h00 et nous pouvons y dîner.

Jour 2 : mardi 17 octobre 2017

Excursion en moto

5.5 km

Après une nuit de sommeil réparateur, nous avons rendez-vous en début de matinée, avec Agnès et Gilles, un couple de français rencontré dans le bus la veille. Il y a deux loueurs de scooters sur la rue principale de Luang Namtha et nous négocions chacun une Honda Wave semi-automatique pour 40,000 LAK. Si la ville de Luang Namtha en elle-même ne présente pas un intérêt touristique majeur, nous n’avions entendu que du bien sur ses environs.

Le programme donc de la journée : une promenade en moto pour rejoindre la ville de Muang Sing, située à 60 kilomètres de Luang Namtha. Nous partons à 10h30 et mettons 2h50 pour rejoindre notre destination. La route n’est pas des mieux entretenues et nous sommes obligés de slalomer entre les imposants nids-de-poule.

Ce n’est pas tant la ville de Muang Sing qui vaut le détour, mais plutôt les paysages qui bordent la route, tout au long du trajet : nous longeons tantôt la rivière aux eaux brunes, tantôt des rizières à perte de vue.

La dernière portion se fait, elle, à travers les paysages du parc national Nam Ha. Cet endroit est une zone protégée depuis 1993, grâce à sa faune et sa flore. La légende raconte que l’on y croiserait encore des animaux sauvages tels que des tigres, singes et éléphants : il faut sûrement s’enfoncer dans la végétation dense pour en apercevoir.

Nous traversons également de nombreux villages ethniques. Il y a 80 ethnies au Laos avec leurs coutumes, langues, costumes et traditions. Nous nous arrêtons dans plusieurs villages pour observer les maisons sur pilotis ainsi que la vie quotidienne des habitants. L’absence de fosse sceptique et de tout à l’égout fait qu’une odeur nauséabonde flotte dans l’air à l’approche des villages.

Nous n’y passons pas inaperçus et les enfants n’hésitent pas à venir à notre rencontre. Les populations sont très accueillantes en nous saluant et nous souriant le long de la route. Nous sommes loin de la nonchalance laotienne dont on avait pu nous parler.

À Muang Sing, nous visitons le « Tribal Museum » [5,000 LAK par personne]. Les différentes ethnies et leurs costumes y sont présentés. La visite est rapide mais intéressante. Nous prenons ensuite la direction du marché de jour où nous trouvons des étals de fruits, de légumes, de produits secs mais aussi de produits plus atypiques, comme du rat séché. Personne ne se laissera tenter par ce met pour le déjeuner. Nous testons la cuisine locale dans un restaurant de rue où nous retrouvons Janire et Javier, nos deux comparses espagnoles, rencontrés dans le même bus la veille et voyageant également autour du monde.

Nous prenons le chemin en sens inverse en milieu d’après-midi pour rentrer sur Luang Namtha. La température a fortement chuté. Nous terminons cette journée, couverts de poussière mais très heureux de ce roadtrip. Avant que la nuit tombe, nous faisons un rapide tour dans Luang Namtha où les paysages de rizières valent tout aussi le détour.

La veille, nous étions arrivés tard au night market et y avions découvert un lieu plutôt sale où les déchets jonchaient le sol. Pour ne pas rester sur cet apriori, nous y retournons à 19h30 : bonne idée car le marché est plus animé, plus fréquenté et plus propre, bien qu’il ne faille pas non plus être à cheval sur les normes d’hygiène. Les plats sont toutefois délicieux et les prix doux [15,000 LAK le pad thai ; 10,000 LAK la papaya salad ; 15,000 LAK les frieds noodles et 10,000 LAK la bière].

Luang Namtha aura donc été une très bonne surprise dès notre arrivée au Laos. C’est donc plein d’entrain que nous allons poursuivre toujours plus au nord dès le lendemain. Direction Nong Khiaw.

en un clin d’oeil…

Où dormir ?

AMANDRA VILLA

Classé #2/23 sur tripadvisor

15 € la nuit en chambre double avec salle de bain privative et petits-déjeuners inclus. Super petit-déjeuner !

Commentaire Tripadvisor

Où manger ?

Nous avons dîné nos deux soirs au marché de nuit qui a lieu tous les jours jusqu’à minuit. On n’y trouve de la bière à 10,000 LAK et des plats copieux pour 10,000 à 15,000 LAK.

Comment s'occuper ?

La ville de Luang Namtha ne présente pas un intérêt majeur hormis ses paysages de rizières à la sortie de la ville. Il faut louer un scooter pour se rendre jusqu’à Muang Sing : le trajet est superbe !

Combien ça coûte ?

Bus Huay Xai → Luang Namtha : 60,000 LAK
Bus Luang Namtha → Nong Khiaw : 130,000 LAK
Tuk-Tuk : 20,000 LAK
Location scooter : 40,000 LAK
Essence 1L : 8,000 LAK
Eau 1,5L : 5,000 LAK

By |2017-11-10T11:49:41+00:007 novembre 2017|Laos|

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.