Luang Prabang

déception sur la ville classée à l'Unesco

Jour 1 : dimanche 22 octobre 2017

De Nong Khiaw à Luang Prabang

13.1 km

Après un copieux petit-déjeuner chez Mama Alex, nous marchons en direction de la gare routière de Nong Khiaw pour monter à bord du bus local de 11h00 en partance pour Luang Prabang [40,000 LAK par personne]. Il ne s’agit en réalité pas d’un bus mais d’un minibus local. Le chauffeur réussit à y tasser 14 personnes à l’intérieur : le trajet de trois heures n’est donc pas des plus confortables pour les grandes jambes de Benjamin. Nous nous attendions à rouler sur un grand axe routier : il n’en est rien, nous longeons le cours de la rivière et traversons de nombreux villages.

Les trois premiers bus de la journée en partance pour Luang Prabang arrivent à la gare de bus nord, tandis que le dernier bus de 13h30 arrive lui à la gare sud. Les deux sont plutôt facilement accessibles à pied du centre-ville [veillez à ne pas emprunter l’un des deux ponts payants en bambou pour traverser la rivière et rejoindre la gare nord]. Nombreux sont les voyageurs qui réalisent les quelques kilomètres en tuk-tuk pour la modique somme de 20,000 LAK par personne. Nous marchons et rejoignons notre guesthouse, située au sud de la rue principale.

En début de soirée, nous rejoignons Agnès et Jilles, rencontrés dans le bus entre Huay Xai et Luang Namtha, il y a une semaine. Nous nous suivons depuis de destination en destination. Nous arpentons les stands du marché de nuit ayant lieu tous les soirs, puis y découvrons une ruelle perpendiculaire à proximité de l’entrée, où de très nombreux stands de nourriture de rue sont à touche-touche. Nous restons sans voix face aux stands de buffet à volonté : pour 15,000 LAK, on nous donne une assiette que nous pouvons remplir jusqu’à ce qu’elle déborde ! Nous nous régalons mais Benjamin semble caller sur son assiette gargantuesque. Un bon rapport qualité/prix pour les gros mangeurs !

Jour 2 : lundi 23 octobre 2017

De temple en temple

10.7 km

Luang Prabang est une ville du nord du Laos, située au bord du Mékong. Ancienne capitale royale, elle fut une ville importante, aussi bien par sa situation géographique sur la route de la soie que par son influence religieuse. Aujourd’hui, sa vieille ville est classée au patrimoine mondial de l’Unesco.

Diverses rencontres nous avaient dit le plus grand bien de Luang Prabang, osant même la comparaison avec la ville de Hoi An [Vietnam] ou encore celle de Chiang Mai [Thaïlande] : appréciant ces deux destinations, autant vous dire que nous étions plus que ravis de nous lancer dans la déambulation de ses rues.

Nous avons été cependant légèrement déçus : Luang Prabang n’égale ni la splendeur, ni l’étendue de la vieille ville de Hoi An. Il y a certes quelques lampions qui sont accrochés sur les bâtisses, mais pour nous : la comparaison s’arrête là. Quant à Chiang Mai, qui n’est pas classée à l’Unesco, elle regorge de bien plus de temples et nous semble infiniment plus authentique en termes de pratiques bouddhiques : au delà de l’architecture pittoresque remplie de charme mais sonnant légèrement faux, ce qu’on reproche à Luang Prabang est son spectacle scénarisé du Tak Bat [cérémonie d’aumône auprès des moines], organisé chaque matin pour les beaux yeux de centaines de touristes en recherche d’ « authenticité ».

Bref, nous mettons de côté notre amertume et décidons d’aller découvrir les très nombreux temples sur la rue principale de Luang Prabang, leur accès étant pour la plupart gratuit. Nous commençons par celui que tous les guides recommandent : le Vat Xieng Thong [20,000 LAK par personne]. Nous y avons particulièrement apprécié ses mosaïques, réalisées en morceaux de miroirs colorés et son petit temple avec un Bouddha couché et entouré de dizaines et dizaines de Bouddha miniatures.

Nous poursuivons vers le Vat Sene Souk, considéré comme le plus ancien et plus beau de Luang Prabang. Il abrite une statue dorée de Bouddha debout et les pirogues utilisées en août et septembre lors des fêtes de la pirogue.

Le Vat Suvannakhili mérite également un rapide visite car il y est proposé une exposition gratuite de photographies de moines. Nous terminons notre journée par une promenade dans le parc du palais royal pour admirer le Haw Pha Bang.

Jour 3 : mardi 24 octobre 2017

Jour de pluie

7.5 km

Nous nous levons de bonne heure car notre objectif est de rejoindre la cascade Kuang Si avant l’afflux de touristes. À notre réveil, la météo n’est pas au rendez-vous : le temps est nuageux et la pluie trop importante pour que nous nous déplacions dessous. Comme cela dure, nous en profitons pour planifier notre prochaine destination : le Cambodge.

À 14h00, nous sortons enfin afin de visiter le UXO Laos Centre : il s’agit de la première visite gratuite que nous faisons dans ce pays, alors que pour le coup, ce musée aurait nécessité un droit d’entrée symbolique. Sa visite ne dure qu’une trentaine de minutes mais elle permet d’appréhender le problème des « munitions non explosées » au Laos. 270 millions de bombes ont été lâchées par les États-Unis au-dessus du pays entre 1964 et 1973, afin de détruire la « piste Hô Chi Minh », utilisée par le Vietnam du Nord pour réapprovisionner ses combattants au-delà de la ligne de démarcation. 30% de ses bombes n’auraient pas explosé à ce moment et seraient encore aujourd’hui actives, nichées sous terre. Celles-ci font en moyenne, un mort par jour dans le pays.

En fin d’après-midi, nous faisons un rapide tour dans le centre-ville afin de changer des kips en baths et réserver notre ticket de bus pour Vang Vieng [95,000 LAK en bus local + 5,000 LAK pour le tuk-tuk, sinon 130,000 LAK en minivan].

Nous achetons des plats à emporter sur le marché de nuit et dînons dans notre gesthouse [10,000 LAK les springs rolls ; 10,000 LAK le riz frit]. En comparaison avec ses voisins, le Laos est un pays cher. En effet, nous avons le sentiment d’être pris pour des porte-monnaie sur pattes. Alors que nous mangions pour moins de 4 EUR à deux en Thaïlande, le ticket moyen est ici entre 5 et 7 EUR. Il en va de même avec les tarifs des activités et des transports.

Jour 4 : mercredi 25 octobre 2017

De bien belles cascades

9.3 km

Depuis le début de notre séjour, nous n’avons pas réellement été conquis par cette destination et hésitons fortement à réaliser l’activité MAJEURE de ses alentours : les cascades de Kuang Si.

Il est vrai que le coût de location d’un véhicule nous fait fortement hésiter. En effet, un scooter manuel se loue 100,000 LAK pour 24 heures, soit 10 EUR : un prix exorbitant lorsque nous le comparons aux autres locations de scooters que nous avons pu faire en Asie. Quelques loueurs les proposent cependant à 80,000 LAK de 8h00 à 19h00 [par exemple, l’agence Laos Trip Service].

Sur la rue du night market, un chauffeur de tuk-tuk s’approche de nous et nous propose de se joindre à un groupe de cinq personnes souhaitant se rendre aux cascades. Nous négocions l’aller-retour à 25,000 LAK par personne : cela fera toujours moins cher que le scooter, l’essence et le prix du parking !

Le trajet dure moins d’une heure dans un paysage rural splendide : la route est par contre mauvaise et nous sommes bringuebalés dans tous les sens à l’arrière du tuk-tuk, sur une trentaine de kilomètres.

Il faut le dire : nous ne sommes pas de grands fans de cascades. Nous avons donc deux heures sur place à occuper et je me demande bien ce que nous allons pouvoir y faire. Après avoir payé le droit d’entrée de 20,000 LAK par personne, nous commençons la promenade qui longe les différents bassins de la cascade.

Les premiers mètres sont occupés par des enclos d’ours, recueillis par le centre « Free the bear ». En effet, les ours noirs d’Asie sont traqués et tués pour réaliser des remèdes ancestraux chinois…

La cascade se présente sur plusieurs niveaux, il ne faut pas faire l’erreur de s’arrêter au premier bassin, sous peine de louper le clou du spectacle qui est la chute d’eau principale, située bien en amont !

Nous repérons ensuite un escalier qui grimpe à travers la végétation et nous permet de rejoindre le sommet de la cascade. La promenade est agréable et il n’y a que peu de monde, contrairement aux bassins inférieurs. Le sol peut être glissant par endroit, mais cela nous permet d’avoir quelques jolies vues.

Après une petite baignade dans les eaux fraîches de la cascade, où nous sommes surpris de voir que Benjamin n’a pas pieds, nous repartons conquis par le paysage. Deux heures sur le site sont un minimum pour pouvoir en profiter sans se presser.

La visite vaut réellement le détour par temps sec : il a plu les deux jours précédents, ce qui rendait l’eau moins turquoise et transparente. Nous avons cependant passé un très bon moment dans un cadre superbe, avec moins de touristes que ce que nous pensions.

Nous terminons ainsi notre séjour à Luang Prabang sur une note positive, bien que nous ayons une impression globale mitigée et une pointe de déception sur cette destination. Nous avions certainement trop d’attentes par rapport à ce que nous avions pu lire et entendre, et cela aura quelque peu gâché notre expérience. Nous avons donc hâte de partir en direction de Vang Vieng, dont cette fois nous avons entendu le plus grand mal !

en un clin d’oeil…

Où dormir ?

THAVISOUK FAMILY

Classé #16/158 sur tripadvisor

21 € la nuit en chambre double avec salle de bain privative et petits-déjeuners inclus. Rénovations à côté !

Commentaire Tripadvisor

Où manger ?

Des buffets sont disponibles à Luang Prabang pour 15,000 LAK. On vous donne une assiette et vous pouvez la remplir jusqu’à ce qu’elle déborde ! Un bon compromis pour les gros mangeurs, toutefois, la qualité des mets n’est pas la priorité. Sinon, des stands proposent des plats à emporter sur le marché de nuit pour 10,000 LAK.

Comment s'occuper ?

Vat Xieng Thong
Vat Sene Souk
Cascade Kuang Si
UXO Laos Centre
Mont Phousi
Cascade Tad Sae
Night market

Combien ça coûte ?

Bus Nong Khiaw → Luang Prabang : 40,000 LAK
Minivan Luang Prabang → Vang Vieng : 100,000 LAK
Tuk-tuk gare routière : 20,000 LAK
Eau 1,5L : 5,000 LAK
Bière : 12,000 LAK
Location scooter : 80,000 LAK
Essence 1L : 8,300 LAK
By | 2017-11-22T15:27:24+00:00 12 novembre 2017|Laos|

3 Comments

  1. Thierry 12 novembre 2017 at 11 h 57 min - Reply

    Bonjour Marion & Ben , ayant moi même visité : le Sri Lanka , l ‘ Inde , Java , Bali , le Cambodge , le Laos , le Vietnam , le Myanmar , et 6 fois la Thaïlande , j ‘ ai découvert il y a peu votre blog que je suis avec intérêt car il me rappelle d ‘ excellents souvenirs . Bonne continuation de vos aventures ……Thierry / Térima Khasi ( pseudo sur le routard ) .

    • Ben & Marion 13 novembre 2017 at 16 h 50 min - Reply

      Bonjout Thierry,
      vous semblez bien connaître cette région du monde ! Merci beaucoup pour votre retour qui nous fait très plaisir. Quel est votre prochain voyage de prévu ?

      A bientôt,

      Ben & Marion

  2. thierry 13 novembre 2017 at 17 h 54 min - Reply

    Bonjour tous deux , pour mon prochain voyage je ne sais pas encore , peut être une 7 ième visite du Siam , ou un séjour au Costa Rica , ou un retour a Ceylan ou je ne suis pas retourné depuis 1996 ! j ‘ ai posté 161 photos sur le forum du routard , accessibles en tapant sur le moteur de recherche mon pseudo : Térima Khasi , si vous êtes curieux …….en vous souhaitant un bon séjour du coté de Vang Vieng , A + …….Thierry .

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.