Mandalay

et les cités anciennes

Jour 1 : jeudi 28 avril 2016

De Bangkok à Mandalay

11 km

Depuis Bangkok, nous prenons un avion de la compagnie Air Asia au départ de l’aéroport de Don Muang. Si l’efficacité de cette compagnie aérienne est à souligner [nous embarquons et décollons en moins de 15 min], le confort n’est toutefois pas leur priorité ! Notamment pour les passagers de grande taille, tel que Benjamin, qui voyage les genoux emboîtés dans le siège passager avant !

Après une heure de turbulences au-dessus des montagnes et trente minutes de décalage horaire supplémentaire [le Myanmar fait partie des 5 pays au Monde ayant obtenu une dérogation pour changer de fuseau horaire], nous atterrissons à l’aéroport International de Mandalay. Ce dernier est situé en pleine campagne, à quelques 40 kilomètres du centre-ville.

Le passage de la douane se fait rapidement et sans encombre sur présentation de nos e-visas et du formulaire d’immigration distribué dans l’avion. Nous sommes très heureux d’avoir enfin notre tampon sur le passeport ! Le plus long fut finalement d’attendre nos bagages qui sont, comme à l’accoutumée en Asie, tous passés aux rayons X à la sortie de l’aéroport.

Pour rejoindre notre hôtel, nous partageons un mini-van avec deux autres couples de voyageurs. De nombreuses compagnies proposent leurs services à la sortie de l’aéroport. Une heure plus tard, nous arrivons au « Home Hotel » pour les trois prochaines nuits.

La chaleur étant écrasante, le décalage horaire se faisant sentir, nous décidons d’errer sans but précis dans les rues de Mandalay. En début de soirée, nous recherchons un restaurant de spécialités birmanes mais la majorité des restaurants de rues sont fermés car ce n’est plus la période touristique. Néanmoins, nous dinons au « Thai Min Thar » où nous pouvons déguster notre première « Myanmar Beer ».

Jour 2 : vendredi 29 avril 2016

Découverte de Mandalay

16.2 km

Après une nuit de sommeil et un petit-déjeuner revigorant, nous prenons un taxi : direction le Palais Royal. Cela nous permet d’économiser un peu d’énergie car il est impossible d’imaginer ce que l’on ressent lorsque l’on marche en plein soleil sous 50°C sans l’avoir vécu. S’hydrater devient une réelle nécessité à chaque pas supplémentaire.

Nous rejoignons la colline de Mandalay dont l’entrée Sud est gardée par deux dragons blancs. Si l’ascension de « Mandalay Hill » est recommandée au coucher du soleil, l’alternative de la réaliser en pleine journée nous permet de nous protéger du soleil. L’ascension des 1,700 marches dont l’objectif est la pagode au sommet de la colline se fait pieds nus. Nous déambulons pendant 3h30 entre les habitations, les échoppes et les temples à la rencontre des habitants qui nous observent, rient en nous voyant mais sont toujours souriants et accueillants.

Nous rencontrons des enfants en train de jouer dont les rires sont très communicatifs ; un vieil astrologue qui nous prédit une longévité de 99 ans et des petits animaux : coqs, chiens et chats qui se faufilent entre nos jambes. Si l’ascension est gratuite, il nous est demandé 1,000 kyats par personne pour visiter la pagode au sommet. La vue sur toute la vallée y est assez incroyable et son architecture est époustouflante avec ses faïences colorées et ses miroirs réfléchissants. En effectuant la descente, un jeune enfant nous suit sur plusieurs dizaines de mètres. Se cachant tout d’abord, il vient ensuite se mettre entre nous, avant d’être rappelé à l’ordre par sa maman. Il est tellement adorable que nous lui aurions bien fait de la place dans nos valises.

Nous visitons ensuite la pagode Kuthodaw abritant 729 tablettes de pierre où sont gravées des écritures bouddhiques. L’entrée, indiquée payante sur notre guide, s’avère finalement gratuite. Les tablettes sont enfermées dans d’innombrables « stupas » de couleur blanche. La visite est très agréable mais il faut accepter de se faire aborder constamment par des enfants voulant nous vendre cartes postales et souvenirs.

Nous nous dirigeons enfin vers le Monastère Shwenandaw, construit entièrement en bois de teck. Celui-ci fait partie des visites disponibles avec le forfait de 10,000 kyats « Mandalay Archaelogical Zone ». Aux alentours, de nombreuses échoppes exposent des marionnettes en bois et à fils. Ce sont toujours les mêmes personnages principaux que nous retrouvons et Benjamin craque pour « Happy Lady » qui me fait plus peur qu’autre chose avec ses grands yeux fixes !

Enfin, nous restons admiratifs devant des joueurs de « Cane Ball », sport traditionnel birman se jouant au pied avec une balle de rotin. La journée s’achevant, nous nous délectons enfin d’un superbe coucher de soleil le long du Palais Royal.

De retour à l’hôtel, nous recroisons notre chauffeur de taxi du matin et et confirmons avec lui une journée d’excursion pour le lendemain.

Jour 3 : samedi 30 avril 2016

Les Cités Anciennes

14.1 km

Nous partons à 9h00 avec notre chauffeur Thantzin rencontré la veille devant notre hôtel. Pour 40,000 kyats pour deux personnes, il propose de nous faire découvrir Sagaing – Ava – Amarapura : les trois cités anciennes situées au sud de Mandalay.

Notre premier arrêt se fait au monastère Maha Ganayon Kyaung : nous disposons d’une trentaine de minutes pour y déambuler et découvrir la vie quotidienne des moines. A 10h15, tous se réunissent au réfectoire pour prendre leur repas auquel nous assistons. Il est très intéressant d’observer ce rituel même s’il est à souligner que l’activité reste très touristique. Nous rencontrons malheureusement de trop nombreux voyageurs ne respectant pas les règles vestimentaires et de bienséance.

Nous reprenons la route en direction de Sagaing et nous arrêtons à l’entrée du pont de Sagaing traversant l’Irrawaddy. Nous pouvons admirer en parallèle le pont d’Ava ainsi que la vue sur la ville. Nous comprenons alors pourquoi Sagaing est comparé à un petit Bagan tant il y a de pagodes à perte de vue.

Au sommet de la plus haute colline, nous découvrons la pagode Soon U Ponya Shin. La pagode, colorée des murs au sol, offre une vue imprenable sur la ville de Sagaing. Un droit d’entrée de 300 kyats est demandé pour tout appareil photo et caméra. Il n’y a que très peu de touristes alors nous sommes la cible de tous les regards. Les jeunes birmans et birmanes nous demandent de réaliser des selfies, ce que nous faisons avec plaisir. Et nous voilà sûrement déjà sur les réseaux sociaux !

Nous faisons également un rapide détour par la pagode U Min où nous découvrons après quelques minutes de marche une cinquantaine de statues de Bouddhas alignées à flanc de colline. L’ensemble est très impressionnant.

A 12h30, nous sommes prêts à rejoindre en barque l’île d’Ava pour 2,400 kyats les deux personnes aller/retour. Arrivés à terre, deux choix s’offrent à nous : nous déplacer à pied sur l’île ou nous déplacer à bord d’une calèche. Le temps nous est compté alors nous choisissons la calèche pour laquelle nous avons dû négocier sévèrement le tarif et la durée de visite. Nous voici donc finalement partis pour la visite de quatre sites pour 10,000 kyats à deux (Benjamin pense que c’est encore trop cher). À travers champs et rizières, nous profitons du calme des lieux et découvrons le monastère Bogaya, tout en teck et construit en 1834. Dommage qu’aucune technologie ne puisse encore capter l’odeur de bois qui se dégage du lieu. À l’intérieur, nous pouvons découvrir une classe tenue par les moines avec manuels scolaires, cartes et posters accrochés aux murs. Il nous semble retrouver l’atmosphère de nos classes d’école primaire avec des bureaux et chaises en bois toutes numérotées.

Le deuxième site est une pagode en brique rouge à moitié en ruines : la pagode Daw Gyan. Néanmoins, nous y découvrons de magnifiques statues de Bouddha en pierres. Nous y faisons la connaissance d’un jeune garçon qui a déjà bien intégré les techniques de ventes. Il souhaite nous vendre tout un tas d’objets et y met une énergie folle en nous suivant tout au long de notre visite.

Le troisième site s’avère être la tour de l’horloge dont la forte inclinaison en fait sa particularité mais dont nous n’avons su capter l’intérêt.

Enfin, le dernier arrêt se fait au monastère Maha Aung Mue Bonzan construit en pierres sur 7 étages. Ombragé et frais, de nombreux birmans viennent s’y reposer en famille.

L’ensemble de ces sites étaient accessibles avec la carte « Mandalay Archaelogical Zone », nous n’avons ainsi pas eu à payer les différentes entrées. Si Sagaing valait réellement le détour, nous sommes un peu plus mitigés sur l’île d’Ava. Les tarifs sont certes élevés mais nous aurions manqué quelque chose à ne pas nous y arrêter.

En fin d’après-midi, nous rejoignons Amarapura et le pont d’U-Bein dans l’espoir d’y apercevoir le coucher de soleil mais le ciel est trop couvert en fin de journée. Nous n’empruntons donc pas de barques pour se positionner au milieu de l’eau et optons pour une promenade sur le pont en teck le plus long du Myanmar. La vie y est très animé, de nombreux birmans s’y retrouvent pour déambuler. Le pont bouge et il faut faire attention à ne pas trébucher. Fait plutôt cocasse, nous devons enjamber à certains endroits les lattes de bois inexistantes ou en cours de réparation.

A 18h00, nous rejoignons notre hôtel fatigués mais satisfaits de cette belle journée de découvertes.

en un clin d’oeil…

Où dormir ?

HOME HOTEL

Classé #1/106 sur tripadvisor

35 € la nuit en chambre double avec salle de bain privative et petits-déjeuners inclus. Super service !

Commentaire Tripadvisor

Où manger ?

Malheureusement, les deux bonnes adresses conseillées par l’hôtel étaient fermées lors de notre passage ! Il s’agissait du Aye Myittar et du Shan Ma Ma. Nous avons donc jeté notre dévolu sur le Thai Min Thar (cuisine thaï) et un snack de rue à l’angle de la 82ème et la 36ème.

Comment s'occuper ?

Mandalay Hill
Pagode Kuthodaw
Monastère Shwenandaw
Monastère Maha Ganayon Kyaung
Pagode Soon U Ponya Shin
Pagode U Min
Ile d’Ava
Pont d’U-Bein

Combien ça coûte ?

Taxi Bangkok → Don Muang : 400 THB
Mini Bus Aéroport Mandalay : 8,000 MMK
Taxi intra-muros Mandalay : 5,000 MMK
Guide chauffeur : 40,000 MMK par jour

Une bière Myanmar 50cl : 2,000 MMK
Un repas : 3,500 à 7,000 MMK

By | 2017-04-18T17:17:46+00:00 10 avril 2017|Myanmar|

2 Comments

  1. olivier 1 novembre 2017 at 8 h 48 min - Reply

    Bonjour Très belles photos, belle mise en page, textes intéressants Félicitation
    Vous avez bâti votre site avec wordpress ?
    Ca me donne envie de découvrir des coins que ne je connais pas encore
    olivier
    olafarge.fr (mon site, où j’essaie -péniblement- de mettre en page 30 ans de découvertes !!!)

    • Ben & Marion 8 novembre 2017 at 13 h 44 min - Reply

      Bonjour Olivier, désolé pour la réponse tardive (nous sommes au Laos, le WiFi n’est pas optimal) et merci pour ce gentil commentaire ! Nous avons jeté un oeil à votre blog et il est tout à fait plaisant de naviguer dessus.

      Pour répondre à votre question : nous utilisons WordPress avec le thème Avada, qui est certes payant mais très intuitif. Nous avons également une liste importante d’extensions que nous nous ferons un plaisir de vous communiquer si vous le souhaitez 🙂

      Au plaisir de vous croiser au cours de l’un de vos/nos voyages !

Leave A Comment