Paksé

à la découverte du Vat Phou

Il nous restait deux nuits à « occuper » entre la boucle à moto de Thakhek et notre séjour au sud du pays dans les 4,000 îles. Nous avons donc décidé de nous arrêter à Paksé, à mi-chemin de ces deux étapes.

Tout comme Thakhek, Paksé n’est qu’une ville étape pour effectuer la boucle en moto du plateau des Bolovens. Nous ne l’avons pas réalisée car nous avons choisi de n’en faire qu’une seule et notre choix s’est porté sur celle de Thakhek. Pour ceux qui seraient intéressés par la boucle des Bolovens, de nombreux loueurs proposent des motos semi-automatiques à 40,000 LAK par jour.

Jour 1 : mardi 7 novembre 2017

De Thakhek à Paksé

2.5 km

C’est de bon matin que nous rejoignons la gare routière de Thakhek en tuk-tuk [10,000 LAK par personne]. Nous souhaitons prendre le bus de 8h30 en direction de Paksé et il s’agit bien de l’unique fois, depuis le début de notre voyage, où les tickets ne sont vendus qu’à la gare et une heure seulement avant le départ du bus. Le bus de 8h30 est affiché comme un bus « AirCo » [diminutif de « Air Conditioning »] et non plus comme un bus « VIP », comme il l’était auparavant [70,000 LAK par personne].

Honnêtement, nous nous doutions que ce bus ne serait pas de la première fraîcheur. Cependant, nous ne nous attendions pas à voyager dans un boui-boui. Nous comprenons à présent pourquoi ce trajet dure 6h30 pour 335 kilomètres. Et pour l’air-conditionné, nous repasserons : nous avons roulé la porte ouverte tout au long du trajet.

Au moindre arrêt, des vendeuses se bousculent dans les allées du bus, proposant brochettes, fruits et autres denrées aux passagers. Le pire nous semble être les poulets écartelés et vendus sur des bambous : l’odeur est répugnante ! Un trajet également tout en promiscuité car il n’y a pas assez de sièges : les passagers s’installent dans l’allée du bus, à la limite de s’assoir sur nos genoux pour certains ! Bref, nous sommes heureux d’arriver !

Paksé a plusieurs gares routières : les bus en provenance du nord du pays s’arrêtent donc à la gare routière du nord, à 7,5 kilomètres du centre-ville. Nous sommes donc obligés de prendre un songthaew pour rejoindre notre guesthouse. Jamais nous n’aurions pensé pouvoir tenir à 17 dans ce véhicule !

Jour 2 : mercredi 8 novembre 2017

Visite de Vat Phou

6.9 km

En une seule journée pleine, il est évident qu’il est impossible de réaliser l’ensemble des activités des villes de Paksé et de Champassak. Nous avons donc décidé de focaliser notre attention sur le site Unesco de Vat Phou.

Nous louons un scooter semi-automatique à la journée [45,000 LAK] et partons en direction de ce site : nous parcourons les 44 kilomètres qui nous séparent de Vat Phou en une petite heure. Nous traversons trois péages successifs mais les conducteurs de motos ne sont pas taxés. La route est en très bon état et les paysages de montagnes et rizières sont plutôt agréables.

Il fait une chaleur étouffante lorsque nous garons notre bolide sur le parking du complexe [5,000 LAK], puis achetons nos tickets pour 50,000 LAK par personne.

Nous commençons la visite par le musée qui présente l’histoire du temple ainsi que des statues, frontons ou autres pierres taillées qui ont été découvertes sur le site. Vat Phou est à l’origine un complexe d’architecture khmère et de religion hindoue, avant de devenir bouddhiste. Construit au pied de la montagne sacrée Phou Kao dédiée à Shiva, divinité hindoue, ce site fut construit au XIème siècle, bien avant le célèbre complexe d’Angkor, situé au Cambodge. Le site de Vat Phou qu’il est possible de visiter aujourd’hui n’est pas dans sa version originale car il a subi des modifications et reconstructions au cours des siècles suivants.

Une navette électrique nous conduit d’abord entre les deux lacs artificiels, puis nous déposent à amont de l’allée centrale, bordée de cailloux et menant à deux palais, disposés de chaque côté.

Nous nous promenons dans les couloirs des palais entourant une grande cour intérieure. Les frontons sont encore en très bon état mais certains murs peinent à tenir debout sans les troncs de bambou qui les maintiennent.

Nous empruntons une seconde allée qui nous permet de rejoindre une première terrasse. Ici, une statue de Bouddha y est érigée et les pèlerins y déposent des offrandes.

Le site est situé en pleine nature, ce qui lui confère une atmosphère particulière. Les escaliers suivants, menant à la seconde terrasse, sont bordés de frangipaniers aux branchages majestueux dont les fleurs jonchent le sol.

Les marches sont de plus en plus raides pour accéder à la dernière terrasse où se situe le sanctuaire. Un temple est situé en son centre : un autel avec plusieurs statues de Bouddha se trouve à l’intérieur. L’endroit est fréquenté par les fidèles et les moines venus se recueillir.

À l’arrière, nous découvrons la source sacrée, un éléphant sculpté dans un rocher ainsi qu’une silhouette de crocodile imprégnée dans un caillou. Cependant, c’est la vue sublime sur l’ensemble du site qui attire notre regard.

Notre visite de 3h30 se termine par le temple Nang Sida. Il faut marcher durant un peu plus d’un kilomètre pour le rejoindre : ce complexe ne vaut pas le détour car il est actuellement complètement en ruines.

Le mauvais temps nous a rejoint mais nous réussissons à éviter les gouttes. Nous faisons un dernier arrêt en bord de route pour admirer l’immensité du Mékong et une statue de Bouddha, encastrée entre deux arbres.

Nous avons passé une excellente journée et recommandons vivement la visite du complexe de Vat Phou. Il est déjà temps de reprendre la route, demain, pour les 4,000 îles, notre dernière étape au Laos.

en un clin d’oeil…

Où dormir ?

OULAYVANH GUESTHOUSE

Classé #7/51 sur tripadvisor

17 € la nuit en chambre double avec salle de bain privative. Peu propre et patron escroc !

Commentaire Tripadvisor

Où manger ?

Nous avons mangé au Sabaidee Paksé restaurant, ce qui a valu à Benjamin de se casser un bout de dent sur un caillou laissé à la préparation de son plat. Le manager s’est comporté de façon condescendante en riant au nez de Benjamin : difficile dans ces conditions de conseiller cet endroit…

Comment s'occuper ?

En une journée, nous n’avons pu visiter que le site de Vat Phou, classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Il y a 44 km à parcourir entre Paksé et le site.
Moto : 45,000 LAK
Essence : 15,000 LAK
Parking : 5,000 LAK
Tickets pour 2 : 100,000 LAK

Combien ça coûte ?

Bus Thakhek → Paksé : 70,000 LAK
Songthaew gare nord → centre : 20,000 LAK
Bus et ferry Paksé → 4,000 îles : 60,000 LAK
Bière : 10,000 LAK
Eau 1,5L : 4,000 LAK
Location scooter : 45,000 LAK
Essence 1L : 8,320 LAK

By | 2017-11-24T08:28:39+00:00 21 novembre 2017|Laos|

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.