Phuket

le paradis des plages

C’est en atterrissant à Phuket, que nous avons découvert que cette destination était une île : difficile à croire car son étendue est telle, qu’elle en fait la plus grande île du pays. Le préfixe « Koh », apposé avant les noms d’îles en Thaïlande, a été d’ailleurs abandonné.

Phuket est le nom donné à la province, l’île mais aussi la capitale de la province : cela fait donc beaucoup de « Phuket » ! Il s’agit de la dernière étape de notre séjour de 36 jours en Thaïlande : nous y passons 8 jours en compagnie de la maman de Benjamin.

Que faire à Phuket?

Nous avons eu sept journées complètes pour visiter Phuket. Nous partageons donc, ci-dessous, notre programme de ces différentes journées, qui peut être ajusté en fonction de la durée de séjour. En effet, nous avons adopté un rythme de vacances et nous ne sommes jamais partis avant 11h00 chaque matin. Les journées sont également interchangeables, sauf pour quelques activités, notamment les marchés de nuit qui ont lieu des jours de la semaine bien précis.

Jour 1 : mercredi 10 janvier 2018

Découverte du sud de l’île [0 THB]

10.5 km

Nous commençons la journée par une baignade sur la plage de Laem Ka Beach. Sa petite superficie n’est pas un désavantage, puisqu’elle n’est que très peu fréquentée. Pour l’atteindre, nous traversons une propriété indiquée comme privée, mais ouverte aux visiteurs la journée : le chemin, bordé par des palmiers à perte de vue, est une bonne entrée en matière sur le caractère sauvage de cette plage.

La chaleur est étouffante mais il est possible de s’abriter sous l’ombre des arbres la bordant. L’eau est claire, la vue superbe et nous avons pour compagnons, quelques cochons qui se promènent sur le sable.

Nous reprenons nos bolides et nous dirigeons vers Rawai Beach. Il ne s’agit clairement pas d’une plage où se baigner car les longtails [les bateaux traditionnels] ainsi que les speedboats y ont élu domicile. Toutefois, il est agréable de se promener le long de son remblai où nous trouvons de nombreux restaurants et quelques boutiques. Le panorama sur les îles vaut également le détour.

Quelques kilomètres au sud, nous atteignons un ancien phare, converti en monument et musée aujourd’hui. Ce n’est cependant pas la raison principale de notre visite : en effet, le point de vue est tout à fait époustouflant sur le littoral sud de Phuket, mais également sur les autres îles qui lui font face. Au sommet, nous trouvons un monument sacré avec des dizaines et dizaines de statues d’éléphants : un endroit sublime. Nous sommes arrivés pile poil avant les groupes d’autocar qui ont envahi le site.

Cet endroit surélevé de l’île s’appelle « Promthep Cape » : il s’agit d’un endroit extrêmement prisé pour le coucher de soleil et nous comprenons pourquoi !

Pour terminer notre après-midi, nous suivons la route 4233 et apercevons la petite étendue de sable de Yanui Beach, où nous ne nous arrêtons pas à cause de la fréquentation. Nous poursuivons jusqu’à Nai Harn Beach, une très belle plage de sable fin. Quelques transats y sont proposés ainsi que des massages. Il est certain que nous ne sommes pas les seuls à venir profiter de ce littoral, ici encore préservé de la construction de masse. De échoppes et des restaurants sont disponibles : nous avons découvert une marchande de smoothies et de jus de fruits excellents [90 THB un shake ; 120 THB un jus].

Jour 2 : jeudi 11 janvier 2018

Phuket Town [0 THB]

11.6 km

Le temps est plutôt maussade aujourd’hui : nous décidons donc de partir en direction de Phuket Town. Les avis sont plutôt mitigés concernant l’intérêt de la vieille ville : nous décidons de nous faire notre propre opinion.

Nous suivons l’itinéraire de promenade à pied proposé par le site « Phuket 101 » et passons 3h30 à déambuler dans les rues aux façades colorées.

Nous faisons uun rapide passage par le marché couvert car celui-ci est fermé. Les marchands terminent de nettoyer leurs stands pour le lendemain matin.

Pour être totalement transparents, nous ne nous attendions pas du tout à trouver une telle architecture au sud de la Thaïlande. Nous n’aimons pas les comparaisons hasardeuses mais nous ne pouvons toutefois pas nier la ressemblance frappante avec les rues de Penang en Malaisie.

Nous prenons plaisir à déambuler devant les nombreux restaurants locaux, admirer les bâtisses, visiter les magasins de souvenirs, goûter aux friandises proposées sur les stands de rue et observer la vie locale. Nous apprécions également les œuvres d’art de rue présentes un peu partout sur les murs de la ville.

Notre coup de cœur va sûrement au petit marché se tenant devant l’école près du Wat Puttamongkon : en attendant la sortie des enfants, les marchands s’installent. Nous nous régalons ainsi de patates douches frites, brochettes et jus pour quelques baths.

Nous ne trouvons pas tous les arrêts de l’itinéraire proposé, il nous sert ainsi de base pour visiter les rues principales du vieux Phuket qui sont : Ranong Road ; Yaowarat Road ; Krabi Road, Ratsada Road, Phang Nga Road, Thalang Road, Soi Romanee, Dibuk Road.

En fin d’après-midi, nous nous rendons jusqu’au point de vue Khao Rang Hill, où quelques singes y ont élu domicile. Nous avons une vue en plongée impressionnante sur Phuket Town. Au loin, nous apercevons la pluie qui tombe et nous nous empressons dons de nous mettre à l’abri le plus rapidement possible.

Jour 3 : vendredi 12 janvier 2018

Autour de Chalong Bay [450 THB par personne pour la visite de la distillerie]

3.5 km

En fin de matinée, nous roulons en direction de Big Bouddha. Nous l’apercevons, depuis plusieurs jours, perché sur la colline Nakkerd Hills, à 380 mètres d’altitude. La route pour le rejoindre a donc un très fort dénivelé.

Si la statue de Bouddha en marbre, de 45 mètres de haut, est, elle, achevée, il n’en est rien de ses environs. Des barres de ferraille sortent un peu de partout et l’intérieur du temple [sous la statue] est encore en travaux. Le projet semble plus qu’ambitieux et nous sommes en droit de nous demander si celui-ci sera un jour terminé.

La vue à 360° est tout simplement imprenable sur le sud de l’île de Phuket. Il paraît que lorsque le temps est clair, il est même possible d’apercevoir Koh Phi Phi au loin.

Un Bouddha doré, de dimension plus raisonnable, se tient à côté de la statue principale. Il s’agit d’une représentation dédiée à la reine Sirikit. Enfin, il est possible d’aller à la rencontre d’un moine pour recevoir une bénédiction et se faire poser un « sai sin ».

Deuxième étape de la journée : le temple de Chalong, le temple le plus visité de l’île de Phuket. Construit au 19ème siècle, il abrite dans un premier lieu les statues de deux moines importants, qui ont aidé le peuple grâce à leurs connaissances médicinales lors de la rébellion contre les chinois en 1876.

Le bâtiment orné de marbre rose, en arrière-plan, est tout simplement sublime. Nous y découvrons des dizaines de statues de Bouddha, ainsi que des peintures murales représentant différentes étapes de sa vie. Il y a trois étages d’où nous pouvons avoir une vue sur Big Bouddha. Sur la terrasse du dernier, se trouve un espace entouré de vitres transparentes où nous observons des reliques d’os de Bouddha.

Autour des temples, de nombreuses échoppes de jus et brochettes sont installées. Nous trouvons même, à mon plus grand bonheur, du jus de canne à sucre.

Sur les deux précédents lieux, une tenue appropriée est demandée, ce qui signifie épaules et genoux non-découverts pour les femmes.

Après trois heures de découvertes, nous terminons la journée par une visite de la distillerie de Chalong Bay [4R50 THB par personne]. Il s’agit de notre rhum préféré, fabriqué depuis plusieurs années dans la région. Benjamin s’était promis de venir voir les locaux de production de cet alcool, si nous passions dans les environs. C’est chose faite : nous passons une heure en compagnie de l’une des employées de la distillerie, pour une visite guidée des plus intéressantes.

Ce rhum, fabriqué à base de jus de sucre de canne pur, est d’une très grande qualité et se déguste seul ou accompagné de liqueurs. En effet, une dégustation des différents arômes est prévue en fin de visite, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Un mojito est également compris dans le ticket d’entrée de 450 THB par personne. Nous avons fortement apprécié cette visite et la recommandons ! Il est possible d’y venir seulement pour boire un cocktail : comptez entre 190 et 240 THB par boisson. Nous avons évidemment craqué sur l’achat de bouteilles : ici, le Chalong Bay est vendu 600 THB, soit 17 EUR. En France, il est possible de le trouver pour 46 EUR : une méchante différence ! La bouteille va repartir à Paris dans la valise de la maman de Benjamin et attendra notre retour.

Jour 4 : samedi 13 janvier 2018

Sur les îles [2,200 THB un longtail pour la journée]

1.7 km

Nous partons en fin de matinée à bord d’un longtail, bateau traditionnel, que nous avons privatisé pour la journée. En effet, au bord de Rawai Beach, de nombreux locaux proposent d’emmener les touristes en excursion, à la découverte de trois îles. Dans une liste de six îles, situées aux environs de Phuket, nous choisissons Potato Island, Bouddha Island et Bon Island.

Le trajet en bateau dure une vingtaine de minutes pour la première : la navigation nous permet d’admirer l’eau claire, ainsi que les falaises sublimes de Promthep Cape, là même où nous nous tenions lors de notre première journée.

Il n’y a pas de plage sur Potato Island. Ainsi, notre capitaine de longtail s’arrête au mouillage. Cette île se situe en face des plages de Nai Harn et de Yanui, d’où il est apparemment aisé de louer un kayak pour s’en approcher.

L’eau est si claire que nous pouvons observer des bancs de poissons multicolores. Benjamin ne résiste pas à l’envie de se baigner et s’émerveille devant ces petits poissons qui lui tournent autour, sûrement intrigués.

La seconde île, Bouddha Island, n’est pas une île où il est possible de se baigner. La plage n’est pas des plus propres. Son intérêt est tout autre et réside dans les statues de Bouddha installées sur le littoral. Il est possible de les observer en se déplaçant sur le long des rochers. Attention, une tenue décente est demandée : il n’est pas autorisé de se présenter devant les statues en maillot de bain ; d’autant plus qu’une communauté de moine se trouve sur l’île.

Durant notre arrêt de 45 minutes, nous avons le privilège d’observer la construction d’offrandes à Bouddha dans le sable. Le résultat est sublime. Ici encore, nous étions seuls face à la mer et à un paysage superbe.

L’arrêt le plus long se fait sur Bon Island. Cette dernière île est située juste en face de la plage de Rawai. Légèrement plus fréquentée en début d’après-midi, elle se vide à partir de 16h00, donnant à la plage un côté île abandonnée.

L’eau y est aussi très claire et les poissons sont nombreux, la plage est plutôt belle et les rochers nombreux. Un unique restaurant propose des boissons et des snacks : la vue depuis les tables et chaises en plastique est imprenable.

Nous regagnons Rawai, avant la nuit tombée, après une journée très agréable.

Jour 5 : dimanche 14 janvier 2018

Immersion en terre russe [0 THB]

5.3 km

Ce matin, nous partons en direction de la côte sud-ouest de Phuket, que nous n’avons pas encore explorée. Nous faisons un premier arrêt au Karon temple, dont le monastère est en partie encore en construction. Les couleurs de l’édifice sont sublimes sous le soleil. Ce qui nous a cependant le plus enchanté est l’entretien minutieux apporté aux plantes et fleurs, disposées autour de temple : bougainvilliers et orchidées sont magnifiques. Un marché a apparemment lieu autour certains jours de la semaine.

Nous poursuivons notre route sur quelques centaines de mètres pour rejoindre la plage de Karon Beach. Les boutiques et restaurants sont nombreux dans les quelques rues adjacentes mais l’amabilité des commerçants n’est pas au rendez-vous. C’est presque si nous les dérangeons lorsque nous voulons leur acheter quelques souvenirs.

Les rues sont vraiment plus fréquentées que sur la côte sud-est où nous résidons mais ce qui nous surprend le plus est la proéminence des écritures cyrilliques. C’est simple, le russe semble être la première langue ici, autant sur les menus que sur les vitrines des boutiques. Les rabatteurs des restaurants nous abordent même dans cette langue.

La plage de Karon est superbe. Sable fin et blanc, eau turquoise mais victime de son succès, elle est très fréquentée. Nous réussissons à trouver un espace au milieu du littoral où les constructions n’ont pas pris la place de la végétation. Nous observons au loin, les scooters des mers ainsi que les activités de parachute ascensionnel et de bouées. Seconde plage de l’île pour sa longueur, l’endroit est parfait pour s’adonner à de longues marches sur le sable.

En fin d’après-midi, nous regagnons Rawai par la route du sud. Nous passons ainsi par Kata Beach, Kata Noi Beach et nous arrêtons au point de vue. Nous avons ainsi une vue imprenable sur ces trois baies.

Jour 6 : lundi 15 janvier 2018

Jeux et Massage [240 + 400 THB par personne]

3 km

Nous choisissons une activité plutôt ludique pour commencer la journée : le mini-golf. Sur la localité de Kata Beach, nous nous rendons au « Dino mini-golf ». Les 18 trous sont dispersés en extérieur dans un décor sur la thématique des dinosaures. Nous passons un agréable moment et comptons bien évidemment les points : Benjamin sort grand vainqueur !

À Kata Beach, nous trouvons de nombreux magasins de souvenirs. Toutefois, les vendeurs sont tout aussi exécrables que sur Karon Beach et les prix demandés sont exorbitants. Pour exemple : 450 THB un short de bain contre 100 THB à Rawai.

En milieu d’après-midi, nous retournons sur la superbe plage de Nai Harn, au sud de l’île car nous avions repéré, lors de notre premier passage, un salon de massage installé dans des cahutes sur le sable. Pour 400 THB, nous avons testé une heure de massage des pieds, ainsi que le Foot scrub [350 THB]. Quoi de mieux que d’entendre le bruit des vagues pendant un massage en plein-air ? Nous avons adoré l’expérience.

Cette plage est très agréable pour la baignade car l’eau est tellement claire que nous y voyons nos pieds. Le sable au fond de l’eau est propre et fin et nous avons pied plusieurs mètres au large.

Jour 7 : mardi 16 janvier 2018

Nord-ouest de l’île [0 THB]

2 km

Depuis Rawai, il y a une trentaine de kilomètres pour rejoindre la plage de Surin, au nord-ouest de l’île. La route principale nous fait traverser Kata puis Karon et enfin Patong. À l’approche de cette localité, nous sommes étonnés par la densité de constructions. En arrivant au bord de la plage, nous restons finalement cois devant le gigantesque bateau de croisières de la compagnie Costa, au mouillage dans la baie. Nous décidons donc de nous arrêter et de déambuler dans les rues de cette ville réputée comme étant le « Pattaya numéro 2 ». Honnêtement, il faut aimer les pubs pleins dès 14h00, les bars à danseuses ainsi que les Happy Hours à partir 9h00 du matin pour séjourner ici. Nous avons vu à quoi cela ressemblait et nous sommes vite repartis !

La route entre Patong et Surin est superbe et offre de jolis points de vue. La plage de Surin est charmante avec ses palmiers et son sable fin. Toutefois, elle est fréquentée par de nombreux jeunes vacanciers n’hésitant pas à mettre leur musique à fond pour en faire profiter les voisins de serviettes.

De nombreux stands de nourriture de rue sont installés : brochettes, jus, bières sont disponibles à des prix corrects [50 THB la canette de bière, 50 THB un jus de fruits frais]. Enfin, il est également possible de s’y faire masser en bord de sable.

Comment venir à Phuket ?

Depuis Bangkok, nous avons pris un vol de la compagnie Nok Air à l’aéroport de Don Muang. Il faut compter une bonne heure de trajet en taxi depuis Sukhumvit Soi 12. Les chauffeurs de taxi n’aiment pas prendre de courses jusqu’à Don Muang. Nous vous conseillons donc de prendre de l’avance car il faudra sûrement en héler plusieurs. De plus, ils refusent d’utiliser le « meter », c’est-à-dire le compteur, car la course avec les embouteillages n’est pas en leur faveur. Ainsi, ils demandent 400 THB pour y déposer des passagers. Pour se simplifier la vie, il est possible d’utiliser l’application Uber.

Où loger à Phuket ?

Phuket étant une île étendue, il est important de bien choisir son lieu de résidence. Nous avons loué, sur Airbnb, une villa pour quatre personnes avec piscine et en bord de mer pour 128 EUR la nuit. Cette dernière était située entre Chalong Bay et Rawai. Ici encore, nous avons opté pour un plus grand confort pour les vacances de nos familles.

Ces deux précédents endroits sont plutôt calmes et excentrés de l’activité nocturne et festive. Il est nécessaire de louer un véhicule afin de se déplacer et d’être autonome. Nous étions ravis de notre choix !

Kata et Karon Beach sont beaucoup plus touristiques que Rawai et Chalong Bay. Il s’agit d’une excellente localisation lorsque l’on ne conduit ni scooter, ni voiture : tout est à disposition à pied [restaurants, hôtels, plages, supermarchés, échoppes]. Il faut cependant accepter que ce lieu ne soit que peu authentique, en témoigne les écritures cyrilliques présentes partout.

Où manger à Phuket ?

Nous nous sommes arrêtés au « Sabai Sabai » sur la route de Rawai : il s’agit d’un restaurant plutôt touristique mais les plats y sont délicieux. Nous avons apprécié également dîner sur le remblai de Rawai : les cuisines sont situées d’un côté de la rue tandis que les terrasses sont situées de l’autre côté. Il est possible d’y choisir son poisson vivant ainsi que son assaisonnement, pour une cuisson personnalisée. Nous en avons testé plusieurs mais avons une préférence pour le restaurant situé entre le « Nong-Pla »et le bar « Sunshine » [1,000 THB pour 4, boissons incluses].

Tous les samedis et dimanches soir a lieu le marché de nuit sur la Thalang Road de Phuket Town. À 19h00, la rue est bondée et il est difficile de se frayer un chemin entre les multiples stands, une animation de loterie et une représentation de danse traditionnelle.

Les stands de nourriture sont les plus nombreux, comparés à ceux de souvenirs. Difficile de faire son choix devant tant de plats différents. Nous nous régalons de brochettes, pancakes au lait de coco, sticky rice et tant d’autres. Une ambiance à ne pas manquer !

Notre coup de cœur culinaire va à un petit restaurant local découvert sur la rue : Soi Saiyuan. Il n’a pas de nom européen mais il se situe en face du pub « The Stoned Crab ». La nourriture y est délicieuse et nous y avons mangé pour en moyenne 650 THB à quatre avec les boissons.

Nous avons enfin découvert lors de notre dernière soirée le « Portalee », un restaurant local offrant également une cuisine succulente pour 1,000 THB à quatre, boissons incluses.

Comment se déplacer à Phuket ?

L’aéroport de Phuket se situe au nord de l’île, à plus de 30 kilomètres de son sud. Nous avons essayé de trouver un « taxi meter » à la sortie du terminal : les chauffeurs de ces derniers ne souhaitaient pas mettre le compteur. Nous avons donc eu recours aux services de transporteurs privés : les prix sont fixes en fonction de la destination. Comptez 800 THB pour la baie de Chalong et 1,000 THB pour Rawai Beach.

Vu la superficie de Phuket, il est impossible de se déplacer sans véhicule motorisé autour de l’île [sauf si l’on passe son séjour à Phuket Town, Patong et Karon Beach car des songthaews effectuent des liaisons]. Nous avons donc loué un scooter automatique pour 250 THB par jour. Haute-saison oblige, nous n’avons pas réussi à avoir de ristourne. Nous ne le répèterons jamais assez, la plus grande prudence est recommandée sur les routes thaïlandaises qui sont les plus accidentogènes au monde. Ce n’est pas de la conduite de Benjamin dont nous avons eu peur mais plutôt de celle des loustiques roulant à tombeaux ouverts et s’amusant sur la route.

en un clin d’oeil…

Où dormir ?

VILLA AIRBNB

128 € la nuit pour une villa de quatre personnes avec piscine et accès à la plage.

Commentaire Airbnb

Où manger ?

Nous aimons déguster les plats thaïlandais en les mettant au milieu de la table et en les partageant. Voici les trois plats thaïlandais que nous préférons : Papaya salad, Laap, Tom Kha Gai ! Nous vous recommandons de les déguster accompagnés de sticky rice.

Comment s'occuper ?

Promthep Cape
Nai Harn Beach
Phuket Town
Big Bouddha
Temple de Chalong
Distillerie de Chalong Bay
Journée en longtail
Massages

Combien ça coûte ?

Vol BKK → Phuket : 975 THB
Taxi aéroport → Rawai : 1,000 THB
Vol Phuket → Kuala Lumpur : 1,542 THB
Location scooter : 250 THB
Essence [plein] : 90 THB
Eau 1,5L : 14 THB
Bière : 80 THB
By | 2018-02-22T16:43:33+00:00 9 février 2018|Thaïlande|

Leave A Comment