Sukhothai

joyau historique au cœur de la Thaïlande

Ayutthaya ou Sukhothai ? Tel est le dilemme qui se pose pour de nombreux voyageurs qui se rendent en Thaïlande. Nous aurons la chance de découvrir les deux sites, mais avons choisi de débuter par Sukhothai : d’une part pour des raisons historiques, Sukhothai étant devenue une capitale en 1238 alors qu’Ayutthaya fut fondée en 1350 ; cela mérite bien que l’on s’y rende en premier. D’autre part, son éloignement de Bangkok [8h30 de bus] permet de ne pas trouver un site bondé et détérioré par le tourisme de masse : une aubaine, en ce qui nous concerne ! Le parc historique est incroyable et vaut réellement le détour de 2 nuits / 1 jour.

Jour 1 : jeudi 28 septembre 2017

De Bangkok à Sukhothai

7.3 km

Après quelques jours passés à Bangkok, nous prenons la direction de Sukhothai. Lorsque j’écris « nous », il ne s’agit pas de Ben et moi seulement. En effet, nous avons été rejoints par Thomas et Margaux [mon frère et sa conjointe] pour les 15 prochains jours. Cela fait plus de huit mois que nous programmons ce voyage ensemble et nous étions donc ravis de nous retrouver.

Départ à 5h45 pour la gare routière de Chatuchak d’où nous prenons un bus pour rejoindre la ville de Sukhothai, située à 428 kilomètres au nord de la capitale thaïlandaise. Après 8h30 de route, nous arrivons dans un petit boutique hôtel situé en périphérie de la nouvelle ville de Sukhothai : le Ruean Thai. Nous passons le reste de l’après-midi à profiter du soleil et de la piscine avant de sortir dîner. Nous enfourchons nos vélos et ne croisons que des locaux dans les rues.

Jour 2 : vendredi 29 septembre 2017

Un site incroyable

12.3 km

À9h30, nous montons à bord d’un pick-up, aménagé en navette [30 THB par personne], qui nous conduit du quartier de « New Sukhothai » au quartier de « Old Sukhothai », où se situe le site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Sukhothai, qui signifie « naissance du bonheur », est un lieu important de l’Histoire du pays car la ville a été la première capitale du royaume de Thaïlande en 1238. Ici, neuf rois se sont succédés après s’être affranchis des Khmers qui dominaient la région.

Le site est étendu sur 70km² et réparti en trois zones : la zone nord, la zone ouest et la zone centrale. Pour accéder à chacune, il faut payer un droit d’entrées multiples, valable un jour, de 100 THB par personne. Pour être assurés de visiter tout le site en une journée, nous décidons de louer des vélos à l’agence « K Shop », située en face des guichets de la zone centrale. Les vélos sont en très bon état pour 30 THB de location par jour. Il faut ensuite ajouter un droit d’entrée sur les zones de 10 THB pour le vélo. Toutefois, les guichetiers ne nous l’ont pas fait payer dans les zones ouest et nord.

À 10h00, nous sommes donc prêts et décidons de suivre les recommandations de la propriétaire de notre hôtel : commencer par la zone nord. Le temple principal en est le Wat Phra Phai Luang. Nous déambulons à travers ses ruines et ses statues de Bouddha aux têtes coupées. Le lieu est assez impressionnant et la nature a commencé à y reprendre ses droits.

Un peu plus loin se trouve le Wat Si Chum qui abrite une statue de Bouddha assis, haute de 15 mètres. Cette dernière est tout à fait impressionnante car elle n’est d’abord visible que par un interstice creusé dans le mur qui l’encercle. Le regard de Bouddha semble nous suivre peu importe l’endroit où nous nous trouvons. Il s’agit pour nous d’un réel incontournable !

Nous poursuivons ensuite vers la zone ouest, qui est sans aucun doute la moins fréquentée à cause de son éloignement. Le temple principal est le Wat Saphan Hin. Il faut grimper sur un chemin de pierres pour atteindre une statue de Bouddha debout, haute de 12 mètres. Très abimée, elle est aujourd’hui quasiment rénovée : les ouvriers terminent les dernières finitions sous nos yeux. Ce temple est très intéressant car il permet d’avoir une vue sur Sukhothai.

Dans la zone ouest, il y a de nombreux petits temples de chaque côté de la route que nous empruntons. Plus modestes, ils nécessitent tout de même le détour et ce trajet nous permet enfin de rejoindre la zone centrale.

Cette dernière est la plus visitée, toutefois, nous n’avons croisé que quelques visiteurs sur le site depuis ce matin. Nous avons l’impression d’être seuls à évoluer au cœur des ruines et cela rend la visite très exclusive. Le soleil décide de finalement nous rejoindre ce qui donne une luminosité incroyable sur les statues et les pierres rouges de cette zone qui abrite les temples les plus imposants et les mieux conservés.

Le Bouddha assis du Wat Sa Si, que nous ne pouvons rejoindre que par un pont, est l’un de nos préférés. D’une certaine simplicité, il n’en est pas moins impressionnant par sa symétrie.

Le Wat Tra Kuan est beaucoup plus récent et rend hommage au roi Rama Khambeng, célèbre pour avoir participé activement au rayonnement du royaume et créé l’alphabet thaïlandais. Nous n’y passons que quelques minutes car notre regard est attiré par le Wat Mahathat.

Le Wat Mahathat est le plus grand édifice du site. C’est ici que nous avons passé le plus de temps à écouter les bruits de la nature, observer les statues et s’imprégner de la paisibilité du lieu. Il fait l’unanimité ! Entre les ruines des temples, les statues immenses de Bouddha et les colonnes encore debout, nous nous plaisons à imaginer l’histoire de cet endroit.

Nous terminons nos 5h30 de visite avec un petit temple souvent oublié : le Wat Si Sawai. Il s’agit de l’un des plus anciens temples du site, hindouiste à l’origine puis transformé en temple bouddhiste plus tard.

Nous regagnons le quartier de New Sukhothai en navette [30 THB par personne] puis marchons quelques centaines de mètres dans les rues où nous trouvons de très nombreux stands de rue. Nous y dégustons brochettes, bubble tea et jus de noix de coco pour quelques centimes.

En fin d’après-midi, nous profitons de la piscine et sortons dîner dans un restaurant de rue de la ville. Nous partageons des plats traditionnels pour initier Margaux et Thomas au repas traditionnel thaïlandais : le Kantoke [30 THB le plat].

Demain, il est déjà temps de poursuivre notre trajet vers le Nord pour rejoindre Chiang Mai.

en un clin d’oeil…

Où dormir ?

RUEAN THAI

Classé #4/20 sur tripadvisor

28 € la nuit en chambre double avec salle de bain privative et petits-déjeuners inclus. Hôtel authentique !

Commentaire Tripadvisor

Où manger ?

En se promenant dans les rues de Sukhothai, nous avons trouvé de très nombreux stands de nourriture. Ainsi, nous avons pu goûter à toutes sortes de spécialités culinaires à des prix dérisoires. Nous avons ainsi expérimenté le Kantoke : il s’agit de mettre au centre de la table tous les plats pour les partager.

Comment s'occuper ?

L’intérêt majeur de Sukhothai est son parc historique. Il se visite sans problème en une journée, en se déplaçant à vélo. Comptez 400 THB par personne pour cette visite [transferts, vélo, entrées sur les zones et permis vélo].

Combien ça coûte ?

Taxi gare de Chatuchak : 250 THB
Bus BKK → Sukhothai : 344 THB
Bus Sukhothai → Chiang Mai : 227 THB
Bière : 56 THB
Eau : 13 THB
By |2017-10-19T13:24:54+00:0015 octobre 2017|Thaïlande|

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.