Da Lat

la ville de l'éternel printemps

Jour 1 : dimanche 16 juillet 2017

De Mui Ne à Da Lat

13.3 km

Nous n’allons pas nous le cacher, nous sommes ravis de quitter Mui Ne aujourd’hui. Toutefois, le départ a été à l’image de notre séjour : désastreux !

Nous avons réservé un ticket de bus pour Da Lat la veille via la compagnie Hanh Café dont nous n’avions entendu que du bien [100,000 VND par personne]. La vendeuse nous met en garde : « le pick-up est à 12h15 précise devant l’hôtel ». Pensant que cela est un gage de ponctualité, nous sommes en place à 12h00. Ce n’est finalement qu’à 13h15 et après plusieurs averses que le bus arrive. Que dis-je : pas un bus comme prévu, mais un mini-bus ! L’hôtesse nous a en réalité vendu des tickets au même prix que le sleeping bus de la compagnie alors qu’il n’y avait plus de places dedans.

La route entre Mui Ne et Da Lat n’est apparemment pas la meilleure du pays car nous avons passé les quatre heures de voyage secoués dans tous les sens. Il pleut tout le long du trajet, ce qui n’empêche pas notre conducteur de réaliser des dépassements périlleux.

Il pleut toujours des cordes en début de soirée : c’est donc munis de nos K-way que nous nous rendons au 13-Café. Ce restaurant possède une décoration tout à fait atypique, vintage et rock’n’roll : nous nous y plaisons instantanément. D’autant qu’ils servent des burgers délicieux !

Jour 2 : lundi 17 juillet 2017

Arrivée de Anne et Vincent

15.8 km

Aujourd’hui est un grand jour. En plus d’être l’anniversaire de ma maman, nos deux supers amis, Anne et Vincent, nous font la joie de nous rejoindre pour la prochaine semaine. Après presque trois mois de voyage, nous sommes très heureux de les retrouver !

En attendant leur arrivée imminente, nous nous rendons dans la célèbre boulangerie Lien Hoa. Comme un signe du destin, elle n’est située qu’à quelques mètres de notre hôtel. Le choix de pâtisseries, gâteaux et Banh Mi est impressionnant : nous n’aurons jamais assez de trois matins pour tout goûter [entre 10,000 et 15,000 VND la pièce]. Nous en emportons à déguster pendant que nous découvrons les rues du centre-ville. Il se met rapidement à pleuvoir et nous nous mettons à l’abri au Café Windmills qui propose une sélection de cafés, thés et chocolats plus appétissants les uns que les autres [36,000 VND l’unité].

Lorsqu’Anne et Vincent nous ont annoncé qu’ils allaient nous rejoindre, ils nous ont demandé : « que pouvons-nous vous ramener ? ». Sans y réfléchir longtemps : du saucisson ! Ils nous ont également fait une jolie surprise en nous confectionnant des t-shirts personnalisés « We Are Not Trees » que nous adorons ! Après nos retrouvailles, nous partons tous les quatre à la découverte des rues de Da Lat.

Da Lat est située à 1,500 mètres d’altitude et bénéficie donc d’un climat complètement différent du reste du pays. Surnommée « ville de l’éternel printemps », ses températures restent plutôt constantes quelle que soit la saison : ne descendant jamais sous 10°C et ne dépassant jamais les 25. Ce climat tempéré permet la culture maraîchère ainsi que la floriculture.

Da Lat est également connue sous le nom de « Petit Paris ». A l’époque de la colonisation française, la ville servait de refuge à l’administration coloniale cherchant à fuir les températures excessives de Saïgon : le climat de Da Lat étant similaire pour les troupes françaises à celui de leur pays d’origine. De ce surnom reste une reproduction miniature et approximative de la Tour Eiffel située dans le centre-ville. A quelques mètres, nous admirons également la Cathédrale Saint-Nicolas, surnommée l’église du coq et construite par les français dans les années 1930.

Notre premier arrêt se fait à la Crazy House. Nous ne savons réellement pas à quoi nous attendre de cette visite [40,000 VND] mais décidons de tenter l’expérience. Cette maison est le projet de l’architecte Dr. Dang Viet Nga, qui après des études en Russie, est revenue au Vietnam et a lancé la construction en 1990. L’objectif de cette femme est de replacer la nature au cœur de la vie. Les plans de la maison ne respectent aucune règle et n’ont pour seule limite que celle de sa créativité. Nous déambulons dans l’enceinte de la bâtisse et avons l’impression de nous retrouver dans Alice aux pays des Merveilles. Point d’intérêt important pour nous : cet endroit abrite 10 chambres d’hôtels à la décoration plus excentrique les unes que les autres [possibilité de réserver sur place, compter entre 800,000 et 1,500,000 la nuit]. Nous avons adoré le concept rafraîchissant et hors-norme !

Nous poursuivons ensuite vers le Palais Bao Dai [20,000 VND l’entrée par personne] ou Palais III. Le dernier empereur éponyme du Vietnam utilisait cette maison, construite entre 1933 et 1938, comme résidence d’été. Depuis l’exil de l’empereur, cet endroit est resté intact. Nous pouvons ainsi librement déambuler dans les pièces à la décoration Art Déco. La visite dure environ 45 minutes et est très intéressante. Nous n’oublions pas de réaliser une promenade dans le très beau jardin.

La nuit tombe vite et tôt à Da Lat : il fait donc rapidement frais, voir froid ! Mais c’est surtout l’humidité qui nous glace les os. Pour nous réchauffer, nous dînons au Chu Quan BBQ Grill. La spécialité de ce restaurant est comme son nom l’indique : le barbecue ! Porc, bœuf, crevettes, poulet nous sont proposés pour réaliser notre cuisson sur un barbecue individuel déposé sur notre table : un vrai délice [400,000 VND pour quatre personnes, boissons incluses] ! Une très bonne adresse que nous recommandons, fréquentée seulement par les locaux.

Jour 3 : mardi 18 juillet 2017

Promenade en scooter

16.3 km

Les prévisions météorologiques ne sont pas terribles pour la semaine à venir et c’est le moins que l’on puisse dire. Toutefois, il est annoncé une fenêtre météo « plus agréable » entre 8h00 et 11h00. Nous nous retrouvons donc de bonne heure à la boulangerie Lien Hoa pour déguster de nouveaux gâteaux. Nous découvrons que l’endroit possède à l’étage une salle de restauration pour s’installer et qu’ils proposent un panel de boissons. Cependant, les prix sont trop élevés pour les quantités de liquide servies.

Nous louons un scooter après avoir fait un rapide tour des loueurs du quartier [120,000 VND le scooter à la journée et 80,000 VND pour 5 litres d’essence] et sommes fin prêts à nous mettre en route. L’objectif est de sillonner les routes environnantes de Da Lat tout en évitant la pluie. Si la matinée a été couverte, le soleil nous fait l’honneur de sa présence tout le reste de la journée, nous accordant même un peu de ciel bleu.

Nous prenons la route 725 pour nous rendre jusqu’à Elephant Waterfall [20,000 VND par personne et 5,000 VND pour le parking]. Entre nature et traversées de village, cette route nous offre des paysages magnifiques. Les chutes d’eau sont assez impressionnantes vue d’en haut mais il est toutefois intéressant de descendre à ses pieds. Le chemin est tortueux à travers les rochers et peut être glissant.

Derrière la cascade, nous avons la curiosité de nous rendre à la pagode Linh An Tu. L’endroit est paisible et nous écoutons le gong résonner à travers les lieux. Nous allons de surprise en surprise lorsque nous découvrons une immense statue de Bouddha rieur de couleur bleue. Nous lui avons vraiment trouvé une bonne bouille !

Nous reprenons la route 725 en sens inverse et nous arrêtons découvrir le café le plus cher du monde : le café de Luwak. Les grains de café sont récoltés dans les excréments de ces petits animaux appelés « Civette » en français. Cet animal a un processus de digestion quasi-inexistant ce qui permet de ne pas détériorer le noyau mais surtout de bonifier le produit. Nous pouvons observer les Luwaks au rez-de-chaussée du café Me Linh Coffee Garden tandis que le café peut être dégusté à l’étage. Il faut compter 60,000 VND par tasse de café Luwak et la vue est absolument magnifique depuis leur terrasse en bois surplombant la plantation. Nous n’avons pas goûté à ce breuvage car la vue des cacas de Luwaks nous a un peu coupé l’appétit, mais ce sont surtout les conditions de captivité déplorables qui nous ont passé l’envie.

Enfin, toujours sur la même route, nous sommes apeurés devant les gigantesques araignées qui ont tissé des toiles entre les fils électriques. Nous ne parlons pas d’un ou deux spécimens mais de dizaines voire de milliers. Nous filons vite pour rejoindre un point de vue sur la vallée.

La seconde étape de la journée nous mène au monastère Zen Truc Lam. Le lieu, bien que très fréquenté, est splendide et très bien entretenu. Les parterres de fleurs sont colorés et les bonzaïs impressionnants. A travers la végétation, nous apercevons en contrebas le lac Tuyen Lam Lake. Nous rejoignons sa rive et sommes époustouflés par le paysage. Il est vrai que nous nous moquions des commentaires que nous avions pu lire concernant la comparaison avec les lacs canadiens. Toutefois, ces commentaires étaient justifiés. Nous longeons le bord du lac sur plusieurs kilomètres en moto et observons les gigantesques bâtisses qui se dressent à travers la végétation.

Nous regagnons la civilisation et la circulation dense de la fin de journée pour nous rendre au Golden Bouddha et son temple, le Van Hanh Temple. La statue représente un Bouddha géant de couleur dorée. Nous passons également par la pagode Linh Son, mais celle-ci n’est pas d’un intérêt majeur.

Avant le coucher du soleil, nous parcourons une dizaine de kilomètres en direction de l’est pour visiter la pagode Linh Phuoc. Ce temple également appelé « Dragon Pagoda » a été construit en 1949 avec des débris de bols et de verres en porcelaine. L’endroit est intéressant à voir mais reste toutefois très fréquenté par les touristes dont les cars envahissent le petit parking.

Le trajet a le mérite d’offrir des paysages impressionnants sur les serres de la ville. Il y en a à perte de vue !

Après une très bonne journée, nous dînons de nouveau au 13-Café.

Jour 4 : mercredi 19 juillet 2017

De Da Lat à Hoi An

16.3 km

Ce matin, le beau temps est de retour. Nous en profitons donc pour faire le tour du lac Xuan Huong Lake, situé à l’épicentre de la ville. Ses rives sont superbement entretenues et fleuries.

Nous poursuivons vers la gare de Da Lat. Mise en service en 1938, elle fut construite par deux architectes français. Son architecture Art déco est fortement inspirée de la gare de Trouville-Deauville. Aujourd’hui désaffectée, elle est ouverte aux visiteurs [5,000 VND l’entrée] et il est encore possible de voyager à bord d’un wagon sur sept kilomètres de rail.

Nous terminons ce séjour à Da Lat par un détour au supermarché Big C [célèbre enseigne thaïlandaise] situé en sous-sol, sous une construction moderne en forme de fleur aux abords du lac.

A 14h15, un mini-van de la compagnie Futa Bus vient nous chercher à notre hôtel pour nous emmener à la gare routière. Nous montons dans le bus de 15h01 et partons en direction de Hoi An.

en un clin d’oeil…

Où dormir ?

TULIP HOTEL III

Classé #38/79 sur tripadvisor

27 € la nuit en chambre double avec salle de bain privative. Cher et humide pour une qualité discutable !

Commentaire Tripadvisor

Où manger ?

Le 13-Café a été un de nos coups de cœur car ils y servent des burgers excellents [95,000 VND l’unité]. Pour manger un barbecue local, le Chu Quan BBQ Grill est une très bonne adresse fréquentée uniquement par les locaux. La boulangerie Lien Hoa est une étape obligatoire.

Comment s'occuper ?

Cathédrale Saint-Nicolas
Crazy House & Palais Bao Dai
Gare de Da Lat et lac Xuan Huong Lake
Elephant Waterfall & Pagode Linh An Tu
Café de Luwak
Monastère Zen Truc Lam
Lac Tuyen Lam Lake
Pagode Linh Phuoc

Combien ça coûte ?

Bus Mui Ne → Da Lat : 100,000 VND
Location moto : 120,000 VND
Essence 1L : 16,000 VND
Eau 1,5L : 10,000 VND
Bière : 15,000 VND
Bus Da Lat → Hoi An : 265,000 VND

By |2017-08-15T18:13:13+00:006 août 2017|Vietnam|

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.