Yogyakarta

et les temples de Borobudur et Prambanan

Jour 1 : lundi 18 septembre 2017

De Probolinggo à Yogyakarta

6.5 km

Dès 6h50, nous quittons Probolinggo en prenant le train en direction de Yogyakarta, notre nouvelle étape au centre de l’île de Java. Nous y arrivons en début d’après-midi après un voyage en classe « Eksekutif », la première classe des trains indonésiens.

Nous passons notre après-midi au bord de la piscine et en début de soirée, nous sortons déguster des spécialités culinaires que nous apprécions particulièrement : le Nasi Goreng et le Sate Ayam. Nous cherchons en vain du Martabak depuis notre arrivée sur Java. En faisant une promenade nocturne, quel n’est pas notre bonheur de tomber sur un stand de rue ambulant qui en propose ! Le Martabak est, en termes de calories, un cousin du Kouign-amann : il s’agit d’un gros pancake garni de chocolat et de lait concentré, le tout agrémenté de beurre. Un vrai régal !

Jour 2 : mardi 19 septembre 2017

Visite de Yogyakarta

15.7 km

Nous débutons notre visite de la ville de Yogyakarta en prenant la direction du Palais du Sultan [12,000 IDR par personne + 1,000 IDR pour l’appareil photo]. Tous les jours, un spectacle différent y a lieu de 10h00 à 12h00 et aujourd’hui, c’est concert de musique javanaise. Nous observons les musiciennes et leurs instruments traditionnels puis déambulons dans les extérieurs du palais. Plusieurs musées sont ouverts et nous permettent de découvrir photos, vaisselles, meubles et objets du sultan et de sa famille.

À la sortie, nous sommes abordés par de nombreux conducteurs de becaks qui souhaitent nous faire découvrir la ville. Nous déclinons, préférant – à notre habitude – errer à notre guise. Nous prenons ainsi la direction d’un atelier de fabrication de marionnettes traditionnelles. Nous apprenons ainsi que celles-ci sont fabriquées à partir de peau de buffles.

Notre deuxième étape de la journée est le Taman Sari, également appelé Water Castle. Construit au 18ème siècle, il sert de lieu de méditation, de repos, de jeux mais aussi de protection au sultan et sa famille. Les bassins sont très jolis et offrent un cadre paisible.

Ces deux visites sont intéressantes mais ne sont selon nous pas un incontournable de Yogyakarta : à faire uniquement si l’on a du temps dans la ville.

En milieu d’après-midi, nous partons nous perdre dans les rues de Yogyakarta. Nous prenons les ruelles pour rejoindre le quartier de Prawirotaman depuis le Taman Sari. L’objectif est de découvrir les nombreuses œuvres de rue que les murs de Yogyakarta abritent. Nous sommes impressionnés d’en voir autant et observons même les artistes à l’œuvre.

En début de soirée, nous rejoignons la rue animée et commerçante de Yogyakarta : Malioboro Road. De chaque côté de la route, les trottoirs sont envahis par les échoppes de souvenirs, nourriture et vêtements. Nous choisissons l’un des restaurants itinérants pour dîner : le pire repas de tout notre séjour en Indonésie ! Le Nasi Goreng est sans saveur et facturé à un prix trop élevé pour la qualité. Après cet échec, nous nous réconfortons sur une échoppe de Bakpia : une petite pâtisserie feuilletée ronde dont les parfums peuvent varier. La saveur préférée de Benjamin est le fromage et la mienne, le chocolat [10,000 IDR les 25 pièces] !

Jour 3 : mercredi 20 septembre 2017

Borobudur et Prambanan

4.9 km

La majorité des voyageurs qui viennent à Yogyakarta justifient ce détour par la visite des temples Borobudur et Prambanan. Il est possible de la réaliser à la journée, soit en groupe, soit en indépendants, en achetant un ticket combiné valide pour une entrée sur chaque site dans les 48 heures suivant la date d’achat. Ce ticket est vendu 520,000 IDR par personne, soit une somme très importante comparé au coût de la vie en Indonésie. À ce tarif, payé uniquement par les étrangers, nous avons le droit à une boisson de bienvenue à l’entrée de chaque temple.

Nous louons un scooter [70,000 IDR + 7,5000 IDR le litre d’essence] pour rejoindre le premier site : Borobudur. Nous empruntons la route principale au trafic dense et non les routes secondaires : nous mettons une heure à rejoindre ce site situé à une quarantaine de kilomètres de Yogyakarta. Il est possible d’acheter des tickets spéciaux pour effectuer la visite au lever du soleil. Nous n’avons pas choisi cette option, plus chère, car nous avions peur que les lieux soient bondés.

Borobudur est un temple bouddhiste construit vers l’an 800. Le site a été abandonné puis redécouvert au 19ème siècle. Sa base est composée de quatre galeries superposées sur lesquelles reposent trois terrasses qui comptent soixante-douze stupas en forme de cloche et une stupa géante. De nombreuses légendes entourent ce lieu qui est le monument le plus visité d’Indonésie.

À 10h45, il y a déjà du monde sur les lieux, notamment des groupes d’adolescents venus en sortie éducative. Lorsqu’ils désertent l’endroit, nous pouvons enfin apprécier le site au calme. Nous apprécions son architecture, observons les statues de Bouddha dont la majorité des têtes sont coupées, et sommes fascinés devant les bas-reliefs qui ornent les étages inférieurs.

Nous visitons trois heures durant ce temple avant de nous diriger vers la sortie. Pour un site classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO, nous trouvons dommage d’être obligés de traverser un immense village marchand pour rejoindre le parking.

Une heure et quart plus tard, nous arrivons au temple de Prambanan, situé à une quinzaine de kilomètres à l’est de Yogyakarta. Nous nous attendions à trouver un lieu en pleine nature : il n’en est rien. Le site UNESCO est situé en pleine ville.

Les lumières de cette fin d’après-midi déclinent sur les différents temples hindouistes qui composent le site. Construits au 8ème siècle, les temples principaux sont dédiés aux divinités Shiva, Vishnu et Brahma.

Il y aurait à l’origine plus que 500 temples sur ce site mais une grande majorité a été détruite. D’ailleurs, nous observons d’importants tas de pierres autour des temples principaux. Ici encore, les bas-reliefs sont captivants.

Nous terminons cette journée sur un sentiment mitigé. En effet, ces deux temples sont effectivement très impressionnants à visiter et nous avons pris plaisir avec cette journée de découvertes culturelles. Toutefois, le prix demandé n’est pas du tout justifié !

Cette journée se termine en nous régalant avec un martabak. Nous partons demain pour notre dernière étape en Idonésie : Jakarta.

en un clin d’oeil…

Où dormir ?

PURI PANGERAN

Classé #9/505 sur tripadvisor

17 € la nuit en chambre double avec salle de bain privative et petits-déjeuners inclus et une piscine !

Commentaire Tripadvisor

Où manger ?

Nous avons dîné un soir sur Malioboro Road : le pire repas que nous ayons eu en Indonésie. Il faut absolument goûter à ces deux desserts : martabak goût susu, coklat et kacang [20,000 IDR] et bakpias [10,000 IDR].

Comment s'occuper ?

Temple Borobudur
Temple Prambanan
Taman Sari
Palais du Sultan
Art de rue

Combien ça coûte ?

Train Probolinggo → Yogyakarta : 208,000 IDR
Train Yogyakarta → Jakarta : 354,000 IDR
Location scooter : 70,000 IDR
Essence 1L : 7,500 IDR
Eau 1L : 4,000 IDR
Ticket temples : 520,000 IDR

By | 2017-10-10T07:40:02+00:00 1 octobre 2017|Indonésie|

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.